[25/08/2020] Azul X 2, Decktective – Les Yeux du Fantôme

Belle après-midi et soirée jeux ce jour, avec l’enchaînement de deux parties successives du renommé Azul, dont la deuxième sur la version plus libre au verso des plateaux individuels. Du régal !
En soirée, on a découvert une autre sortie très récente de Super Meeple, l’éditeur qui dégaine les jeux plus vite que son ombre, avec le scénario Decktective – Les Yeux du Fantôme. Au départ, nous croyions que c’était la même gamme que Deckscape – L’Évasion d’Alcatraz, mais au final, non… Ah, au fait, je vous rassure sur ce compte-rendu : pas de Spoil inside !

AZUL X 2

Ça faisait longtemps et je savais que Julie et Leila seraient ravies qu’on le ressorte…
Nous nous lançons dans une partie classique, avec le plateau pré-imprimé pour le positionnement des tuiles de mosaïque…
Fin de premier tour…
Comme les magasins sont épuisés et que le centre de la table l’est aussi, on va passer au décalage des tuiles, de la gauche vers la droite, pour celles qui sont complètes…
Voici ce que ça donne de mon côté…
Belle partie, toujours aussi tenue et titillante, vraiment un très bon jeu que cet Azul…
J’ai pratiquement rempli toute la zone de gauche (il ne me manque que la ligne avec 1 tuile), sans pour autant avoir du déchet au sol !
Mais oui Leila, oui, c’est ça… 😉
La fin de partie est là, Leila étant en passe de clôturer une ligne !
Le plateau de Julie, une fois la partie achevée. Elle est forte à ce jeu la dame…
Celui de Leila qui réalise aussi un bon score…
Et le mien, pas si mauvais pour une fois, sachant que je perds systématiquement à ce jeu !
Après avoir décompté les points et en s’étant rendus compte qu’on était tous très très proches aux scores, nous décidons de découvrir l’autre version du plateau, c’est-à-dire celle où l’on n’a pas de contrainte imprimée ! Mais ça ne veut pas dire qu’on fera ce qu’on voudra : une seule fois chaque tuile par colonne et par ligne quand même…
Cette version promet…
Fin de premier tour avec ces tuiles-là pour moi…
Oh, je termine très rapidement une colonne ! On se rend rapidement compte que le jeu est encore meilleur avec cette version…
Et de deux colonnes pour moi !
Ça semble être le dernier tour qui débute, puisqu’il ne me manque plus qu’une tuile dans la première ligne pour la compléter et que je ne vois pas pourquoi je ne le ferais pas…
Julie adore cette version du jeu et elle suppute même que c’est certainement la « vraie » version du jeu ! La version de base étant, selon elle, une version édulcorée pour être plus accessible et pour… gagner le SdJ ! 😉 Elle a sûrement bien raison…
Aïe, ça ça fait mal madame ! Je vous en veux un peu, là…
Allez, voyons ce que ça donne : plateau final de Julie ci-dessus !
Celui de Leila.
Et le mien avec, enfin, une victoire qui se profile !!! 😉

Durée de ces parties : 1 heure + 1 heures 15 minutes – Note de ces parties : 18 / 20 puis 19 / 20

Scores de la première partie :

Piste Lignes Colonnes Couleurs Total
Julie 51 0 7 0 58
Leila 47 2 7 0 56
Ludo le gars 40 2 14 0 56

Scores de la deuxième partie :

Piste Lignes Colonnes Couleurs Total
Julie 57 0 7 10 74
Leila 45 0 7 10 62
Ludo le gars 60 2 14 10 86

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– La version plus libre, au verso des plateaux, est vraiment tip top !
– Le plaisir, intact, de revenir à ce jeu…

On a moins aimé
– ?

——————————————————————————————-
DECKTECTIVE – LES YEUX DU FANTÔME

Après le coucher de mademoiselle Leila, direction la partie de découverte d’un jeu de la gamme Decktective de chez Super Meeple : Les yeux du fantôme ! Tout un programme…
Je l’ai dit, je ne spoilerai pas. Ci-dessus, voici l’une des toutes premières cartes du jeu, avec l’inquiétant fantôme de Macbeth…
Nous avons été bluffés par la mise en scène du jeu, avec une utilisation très très subtile de la boîte pour assembler une scène de crime en 3D !
Regardez-moi ça !!! Incroyable, non ?
Autre mécanique sympa : le fait que chaque joueur dispose d’une main de cartes d’indices en fonction du nombre de joueurs. Ci-dessus, vous pouvez en apercevoir la mise en place.
A noter que, à son tour, le fait de jouer une carte en la lisant ou d’en défausser une pour allonger une file de cartes permettant de jouer, ensuite, des cartes plus fortes, me rappelle furieusement la série Sherlock de GAG…
Plus de détails sur cette mécanique…
Jouer une carte ou en défausser une ? Telle est la question… Nous nous disons quand même qu’il ne faut pas hésiter à se donner de meilleures capacités pour la suite en défaussant des cartes le plus souvent possible (tout en tentant d’en mémoriser le contenu, évidemment)…
Ce scénario baigne quand même dans une ambiance plutôt glauque et inquiétante…
Voici la file de nos cartes défaussées. Comme elle comporte 6 cartes, nous avons dorénavant le droit de jouer des cartes de cette valeur-là maximale. Ça ouvre des perspectives…
Vue générale de notre partie, avec des nœuds au cerveau qui commencent à poindre…
Quand nous arrivons vers la fin du paquet de cartes, nous devons résoudre l’affaire en répondant à quelques questions… J’ai intentionnellement masqué quelques mots ci-dessus et ne vous donnerai ni les questions posées ni les réponses que nous y avons apportées…
Nous en sommes là…
Et Julie commence à nous révéler les dessous de l’affaire après que nous avons placés des sortes de petits trombones rouges pour identifier nos choix (au premier plan, ci-dessus).
Ensuite, nous pourrons calculer notre score en fonction de nos réponses, correctes ou non.
Au final, cette partie très immersive aura pris du temps (près de 3 heures !) et nous aura rongé le cerveau, mais nous nous en sortons plutôt pas trop mal. Bravo à l’éditeur et à l’auteur pour toutes les ingéniosités, mécaniques, techniques et scénaristiques que nous avons rencontrées avec plaisir…

Durée de cette partie : 2 heures 45 minutes – Note de cette partie : 14 / 20

Scores de cette partie :

Total
Julie + Ludo le gars 6

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Les idées novatrices au niveau technique, surtout, mises en œuvre avec talent par l’éditeur,
– Le format de la boîte, emportable partout !
– La richesse du scénario et ses rebondissements, le tout avec une ambiance de stress vraiment réussie,
– Le coup des petit trombones pour pointer nos choix à la fin, avec les explications à lire directement au dos ainsi que les points qui nous sont accordés…

On a moins aimé
– La durée de notre partie, laquelle nous a, par ailleurs, complètement lessivés,
– Un zeste d’un peu moins bien que la série Deckscape, le fait de devoir répondre aux questions à la fin se rapprochant, pour nous, trop des Sherlock Q-System et autre Détective Conseil

——————————————————————————————-

2 commentaires à propos de “[25/08/2020] Azul X 2, Decktective – Les Yeux du Fantôme”

  1. C’est amusant j’ai l’opinion inverse des 2 faces des plateaux d’Azul.
    Le côté gris amène une grande liberté ce qui fait qu’il est très facile d’enchaîner les colonnes. Certes il y a le risque de se bloquer soi-même une case, ça peut arriver mais ça reste rare si on est un peu attentif. Mais globalement je trouve qu’il est difficile de faire un mauvais coup avec le côté gris.
    Tandis qu’avec le côté coloré, il va y avoir des blocages liés à certains choix de couleurs : non seulement il faut terminer des lignes, mais il faut aussi terminer les bonnes. C’est bien si j’arrive à faire 5 noirs, mais si je n’ai aucune autre case dans la même colonne que la case noire cela ne me servira à rien. Or parfois on n’a pas la choix, ou il y a des opportunités (si je peux prendre 4 noirs d’un coup est-ce que je les prends pour préparer une future colonne, quitte à perdre du temps sur mes colonnes déjà entamées ?).
    Bref je trouve que les couleurs imposées amènent un niveau de contrainte supplémentaire, plutôt qu’une simplification parce qu’on n’a pas à réfléchir à où mettre quelle couleur.
    Il n’empêche que j’apprécie de jouer sur les 2 côtés malgré tout 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


5 − = deux