[25/03/2015] Les Bâtisseurs Antiquité

Sur l’année 2014, un jeu a fait un buzz d’enfer : Les Bâtisseurs Moyen-Âge. Sur l’année 2015, est-ce que le nouvel opus, baptisé Les Bâtisseurs Antiquité, sera à pareille fête ? Je n’en sais trop rien, évidemment. Ce que je sais en revanche, c’est que cette petite boiboîte nous titillait bien, Tristan et moi, au point que nous le découvrons en cet après-midi neigeuse (si, si !) de mars 2015… Et puis, honnêtement, c’est mon premier jeu de Fred Henry, donc je suis curieux aussi…

LES BÂTISSEURS ANTIQUITÉ

Le look de cette boîte métal, avec le relief de son Sphinx, est absolument magnifique. Robuste, emportable partout, ce jeu a tout pour lui...
Le look de cette boîte métal, avec le relief de son Sphinx, est absolument magnifique. Robuste, emportable partout, ce jeu a tout pour lui…
Chaque joueur débute avec un apprenti qui produit 2 unités de matériaux différents (1+1) et qui coûte 2 sesterces pour aller travailler. Le capital de départ est de 10 sesterces.
Chaque joueur débute avec un apprenti qui produit 2 unités de matériaux différents (1+1) et qui coûte 2 sesterces pour aller travailler. Le capital de départ est de 10 sesterces.
La règle n'est pas compliquée du tout mais elle n'est, à priori, pas parfaitement bien assimilée par mon gone ! Oui, vous avez bien lu : il n'a pas bien saisi le fait qu'il y a 3 actions gratuites par tour, que chaque action supplémentaire coûte 5 sesterces et que placer plusieurs ouvriers sur le même bâtiment dans le même tour coûte des actions supplémentaires. Comme quoi...
La règle n’est pas compliquée du tout mais elle n’est, à priori, pas parfaitement bien assimilée par mon gone ! Oui, vous avez bien lu : il n’a pas bien saisi le fait qu’il y a 3 actions gratuites par tour, que chaque action supplémentaire coûte 5 sesterces et que placer plusieurs ouvriers sur le même bâtiment dans le même tour coûte des actions supplémentaires. Comme quoi…
Plus la partie progresse, plus on se rend compte que l'on a affaire à un sacré jeu de course ! En effet, atteindre les fatidiques 17PV pour provoquer la fin de partie (sans être sûr de gagner d'ailleurs si l'autre rejoue...) peut arriver très très vite, surtout avec le jeu des actions payantes et rémunérées par la construction de nouveaux bâtiments. Ca commence à chauffer sous les cranes...
Plus la partie progresse, plus on se rend compte que l’on a affaire à un sacré jeu de course ! En effet, atteindre les fatidiques 17PV pour provoquer la fin de partie (sans être sûr de gagner d’ailleurs si l’autre rejoue…) peut arriver très très vite, surtout avec le jeu des actions payantes et rémunérées par la construction de nouveaux bâtiments. Ca commence à chauffer sous les cranes…
J'en suis même à 11PV (9 visibles ci-dessus + les 2 de mon palan)...
J’en suis même à 11PV (9 visibles ci-dessus + les 2 de mon palan)…
Les éléments de Tristan, une fois la partie achevée, avec probablement un trop grand volant d'ouvriers.A noter que nous n'avons utilisé ni les esclaves, ni les emprunts, ni les cartes transparentes de formation d'ouvriers. Seul Tristan a investi dans un outil ! Etonnant : même pas curieux au point de s'y lancer...
Les éléments de Tristan, une fois la partie achevée, avec probablement un trop grand volant d’ouvriers.A noter que nous n’avons utilisé ni les esclaves, ni les emprunts, ni les cartes transparentes de formation d’ouvriers. Seul Tristan a investi dans un outil ! Etonnant : même pas curieux au point de s’y lancer…
On constitue un étalage avec 5 cartes d'ouvriers (en bas), 5 cartes de chantiers (au milieu) et les 4 piles d'investissements (nouveauté par rapport à la version antérieure du jeu au Moyen-Âge).
On constitue un étalage avec 5 cartes d’ouvriers (en bas), 5 cartes de chantiers (au milieu) et les 4 piles d’investissements (nouveauté par rapport à la version antérieure du jeu au Moyen-Âge).
Au premier tour, je consacre chacune de mes 3 actions à prendre une carte de chantier, convaincu que plusieurs de l'étalage étaient particulièrement pertinentes. En effet, avec le palan, quand il sera construit, je pourrais envisager m'en servir avec intérêt... De même, les deux autres bâtiments sont constructibles directement, juste avec mon apprenti ! Quel coup de bol...
Au premier tour, je consacre chacune de mes 3 actions à prendre une carte de chantier, convaincu que plusieurs de l’étalage étaient particulièrement pertinentes. En effet, avec le palan, quand il sera construit, je pourrais envisager m’en servir avec intérêt… De même, les deux autres bâtiments sont constructibles directement, juste avec mon apprenti ! Quel coup de bol…

BatisseursAntiquite250315-0006

Et un temple, un ! Mon total de PV commence à s'élever aux alentours de la dizaine et Tristan semble accuser un certain retard. Bon, en même temps, il arrivera à revenir, même s'il n'est pas certain d'avoir toujours payé ce qu'il aurait dû en actions supplémentaires (vu sa non-compréhension totale de cet aspect)...
Et un temple, un ! Mon total de PV commence à s’élever aux alentours de la dizaine et Tristan semble accuser un certain retard. Bon, en même temps, il arrivera à revenir, même s’il n’est pas certain d’avoir toujours payé ce qu’il aurait dû en actions supplémentaires (vu sa non-compréhension totale de cet aspect)…
Tristan calcule à mort, tente d'optimiser à fond, histoire de ne pas se retrouver trop loin au score. Et oui, je viens de terminer en me payant même le luxe de construire un ultime bâtiment, non nécessaire pour les 17PV, mais je ne doutais pas que mon fils trouverait le moyen de revenir au contact...
Tristan calcule à mort, tente d’optimiser à fond, histoire de ne pas se retrouver trop loin au score. Et oui, je viens de terminer en me payant même le luxe de construire un ultime bâtiment, non nécessaire pour les 17PV, mais je ne doutais pas que mon fils trouverait le moyen de revenir au contact…
Et voici mes éléments, juste avant le décompte...
Et voici mes éléments, juste avant le décompte…

Durée de la partie : 1 heure – Note de cette partie : 15 / 20

Scores :

PV Sesterces Total
Tristan 18 1 19
Ludo le gars 20 0.7 20.7

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– La qualité du matériel proposé, à l’exception d’une carte transparente toute gondolée !
– Le condensé exceptionnel pour présenter à des personnes curieuses le concept de jeu de société moderne de type gestion,
– L’aspect course qui se révèle au fur et à mesure de la partie, avec une accélération de type sprint pas vilaine 😉
– Les petits calculs à faire pour optimiser la rentabilité de ses ouvriers en fonction de leurs productions et des bâtiments à construire,
– Les nouveautés apportées par ce nouvel opus : on a envie de les voir tourner..
.

On a moins aimé
– Les petites règles sur les actions : gratuites, payantes, pendant son tour, autorisées à la fin, … et les oublis de paiements associés qui peuvent survenir souvent,
– La carte transparente gondolée 🙁
– La place du hasard lors de la révélation des bâtiments, mais elle est acceptable…

————————————————————————————————————

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


9 + un =