[25/05/2014] Istanbul

En cette fin d’après-midi de dimanche d’élections européennes, désastreuses par ailleurs 🙁 nous nous faisons une petite promenade dans le marché d’Istanbul, entre voisins. Ainsi, nous allons découvrir la configuration deux joueurs de ce jeu, nominé pour remporter le Spiel des Jahres, niveau expert (euh… expert, vraiment ? Franchement, le jeu est très très -trop- simple)…

ISTANBUL

Le jeu est installé, dans sa configuration la plus basique, pour deux joueurs. Ainsi, il y a 3 pions marchands neutres qui rôdent, juste pour nous faire payer 2 Lires en cas de rencontre avec les nôtres !
Le jeu est installé, dans sa configuration la plus basique, pour deux joueurs. Ainsi, il y a 3 pions marchands neutres qui rôdent, juste pour nous faire payer 2 Lires en cas de rencontre avec les nôtres !
Petite vue rapprochée, sans zoom et sans flash, en fin de premier tour. Un petit tour à la maison du thé pour moi, histoire d'aller rapidement améliorer ma brouette, et un détour chez le marchand pour Yohel, histoire de renforcer ses stocks et ses finances...
Petite vue rapprochée, sans zoom et sans flash, en fin de premier tour. Un petit tour à la maison du thé pour moi, histoire d’aller rapidement améliorer ma brouette, et un détour chez le marchand pour Yohel, histoire de renforcer ses stocks et ses finances…
Et finalement le premier rubis collecté l'est par Yohel ! Attention : à deux joueurs, il en faut 6 pour gagner...
Et finalement le premier rubis collecté l’est par Yohel ! Attention : à deux joueurs, il en faut 6 pour gagner…
De mon côté, malgré la présence d'un pion neutre, je vais récupérer la première tuile de mosquée rouge en montrant que j'ai 2 denrées rouges et en en défaussant une. A noter que, à la maison du thé auparavant, j'ai fait 3 aux dés ! Du coup, pas moyen d'aller récupérer une extension de brouette...
De mon côté, malgré la présence d’un pion neutre, je vais récupérer la première tuile de mosquée rouge en montrant que j’ai 2 denrées rouges et en en défaussant une. A noter que, à la maison du thé auparavant, j’ai fait 3 aux dés ! Du coup, pas moyen d’aller récupérer une extension de brouette…
J'empoche quand même un premier rubis...
J’empoche quand même un premier rubis…
Et de trois, grâce aux 2 + 2 tuiles de mosquée...
Et de trois, grâce aux 2 + 2 tuiles de mosquée…
Yohel termine donc brillamment avec 6 rubis...
Yohel termine donc brillamment avec 6 rubis…
La partie va pouvoir démarrer, une fois expliquée la règle à Yohel. Comme dans le jeu à plus, les pions cylindriques violet et noir nous permettront de réaliser une action supplémentaire, avant d'être envoyé sur une autre case via le jet de deux dés. Dans le même esprit, les marchands neutres seront ainsi déplacés une fois qu'on aura payé. Je m'aperçois, alors, que certaines cases restent inaccessibles à ces pions : toutes celles dont le n° dépasse 12 !
La partie va pouvoir démarrer, une fois expliquée la règle à Yohel. Comme dans le jeu à plus, les pions cylindriques violet et noir nous permettront de réaliser une action supplémentaire, avant d’être envoyé sur une autre case via le jet de deux dés. Dans le même esprit, les marchands neutres seront ainsi déplacés une fois qu’on aura payé. Je m’aperçois, alors, que certaines cases restent inaccessibles à ces pions : toutes celles dont le n° dépasse 12 !
Le jeu prend-il déjà la tête ? Ah non, hein, M. Yohel, pas de blague, c'est un jeu cool, paisible alors vade retro l'analysis paralysis :-)
Le jeu prend-il déjà la tête ? Ah non, hein, M. Yohel, pas de blague, c’est un jeu cool, paisible alors vade retro l’analysis paralysis 🙂
Ce rubis, premier de la collecte du jour, a été glané au palais du sultan, moyennant la défausse d'une denrée de chaque type + 1 de son choix.
Ce rubis, premier de la collecte du jour, a été glané au palais du sultan, moyennant la défausse d’une denrée de chaque type + 1 de son choix.
On se rend compte, de manière tout à fait claire, que le hasard du jeu peut plomber nos stratégies. Ainsi, comme énoncé il y a quelques instants, j'ai raté mon premier jet de dés. Pour le moment, Yohel n'a rien raté. Ensuite, j'en raterai un autre au même endroit et un dans la boutique où on peut récupérer une denrée verte, jaune ou rouge + de 1 à 3 bleues. Donc 3 jets cruciaux en tout. Yohel, lui, sur l'ensemble de la partie, n'en ratera qu'un...
On se rend compte, de manière tout à fait claire, que le hasard du jeu peut plomber nos stratégies. Ainsi, comme énoncé il y a quelques instants, j’ai raté mon premier jet de dés. Pour le moment, Yohel n’a rien raté. Ensuite, j’en raterai un autre au même endroit et un dans la boutique où on peut récupérer une denrée verte, jaune ou rouge + de 1 à 3 bleues. Donc 3 jets cruciaux en tout. Yohel, lui, sur l’ensemble de la partie, n’en ratera qu’un…
Puis un deuxième, grâce à mes 3 extensions de brouette...
Puis un deuxième, grâce à mes 3 extensions de brouette…
Mais Yohel réussit à clore la partie avant que je puisse vraiment revenir dans le coup... Je suis bien allé le chatouiller près du négociant en pierres précieuses, mais c'était peine perdue...
Mais Yohel réussit à clore la partie avant que je puisse vraiment revenir dans le coup… Je suis bien allé le chatouiller près du négociant en pierres précieuses, mais c’était peine perdue…
Et moi, seulement 4 :-(
Et moi, seulement 4 🙁

Durée de la partie : 45 minutes – Note de cette partie : 14 / 20

Scores :

Rubis
Yohel (jaune) 6
Ludo le gars (vert) 4

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– La modularité absolue du plateau,
– La simplicité du mécanisme général,
– Les différents axes stratégiques qu’on peut essayer de mettre en place,
– L’utilisation des 3 marchands neutres, bien gênants 🙂

On a moins aimé
– Le hasard qui plombe la configuration à deux joueurs, où un acharnement de celui-ci ruine tout espoir pour un joueur…

————————————————————————————————————

2 commentaires à propos de “[25/05/2014] Istanbul”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


deux + 1 =