[25/06/2003] Sans Foi ni Loi

Participants
– Jérôme, a poor lonesome cow-boy,
– Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Placé presque au sommet de la pile des jeux à tester rapidement, Sans Foi Ni Loi correspond parfaitement au type de jeu que nous cherchons ce soir pour prolonger et terminer la petite soirée ludique avec Jérôme : un jeu nouveau, accessible, amusant et si possible, pour faire plaisir à Jérôme, où l’on manipule des cartes.


Jérôme pioche une carte face cachée
pour un coût de 3 points d’action, ce qui, couplé à
la prise de la première et seconde carte face visible, termine
son tour…

Jérôme se lance tête
baissée dans la construction d’un ranch avec terrain et troupeau,
sans pour autant protéger ses installations par un ou plusieurs
cow-boys. Résultat : deux troupeaux successifs qu’il avait placés
là se retrouvent dans la défausse sans qu’il n’aie pu
en tirer le moindre bénéfice.


Pour une sale pioche, c’est une sale pioche…

Jérôme réagit en m’annulant
ma mine d’or, alors que je me rends compte que j’ai la possibilité
de clore la partie sans encombre et en un seul tour.
En effet, mes 3 troupeaux (2 de moyenne et 1 d’excellente qualité)
étant présent sur mon ranch depuis 2 ou 3 tours selon
les cas, je peux les vendre pour un total de 18 pièces d’or !
La banque ne disposant plus que de 17 pièces, rien ne peut m’empêcher
de terminer la partie, en dépensant, au préalable, mes
6 points d’action pour accroître encore mon avance.


Une fois mes 3 troupeaux vendus, pour marquer les points liés
au nombre de cartes troupeaux présentes, je n’hésite pas
à placer un troupeau de médiocre qualité sur un
terrain d’excellente qualité. On ne lésine pas avec les
moyens…

Nous lisons la règle, que j’avais déjà
étudiée au préalable, et nous nous lançons
dans notre partie de découverte, sans suivre (désolé
Bruno…) la préconisation de prendre 2 ranchs chacun. Nous préférons
nous consacrer à l’élaboration d’un seul ranch, afin de
mieux se rendre compte du déroulement et des enchaînements
de ce jeu.


Mon ranch se construit avec prudence (aucun troupeau et déjà
2 cow-boys) et vise les gains immédiats (mine d’or exploitable
à chaque tour)…

Le jeu est très intéressant
car nous ne jouons pas du tout de la même manière : alors
qu’il joue carte sur carte dans son ranch (troupeaux le plus souvent),
je me limite à renforcer ma présence en cow-boys et à
collecter des cartes pour la suite (troupeaux et cartes coups-fourrés
surtout). Ma mine d’or, très lucrative, me permet aussi de gagner
à bon compte de l’argent à chaque tour.

Le jeu avançant à grands pas
(le stock d’argent de la banque diminue), je me décide à
placer des terrains et des troupeaux dessus. Jérôme réagit
en plaçant une carte Panique que je ne peux pas contrer. Qu’importe,
je dispose de suffisamment de cow-boys pour que le préjudice de
la panique (chaque troupeau est 2 fois plus dur à garder) ne m’affecte
pas. Et je pousse même le vice jusqu’à engraisser mes bestiaux
pendant 2 tours.


Mon ranch a fière allure à présent, malgré
les rails sur la prairie qui contenait ma précieuse mine d’or…

Cliquez pour agrandir !
La configuration finale du jeu

Décompte final
Je remporte cette partie avec un total de 20 points contre
9 pour Jérôme. Le détail est le suivant :

Terrains
Troupeaux
Cow-boys
Argent
Total
Nombre
Points
Nombre
Points
Nombre
Points
Nombre
Points
général
Jérôme
1
3
0
0
2
3
4
3
9
Ludo le gars
2
5
1
5
5
5
46
5
20

Débriefing
Qu’est-ce que le jeu passe bien… On entre vraiment dans
le thème du jeu et la mécanique s’apprend vite. Fluide et amusant,
sans se prendre la tête.

Au niveau des enseignements sur le jeu, je retiens surtout que le système
de pioche est excellent, tout comme celui de l’engraissement des bêtes.
Le faible nombre de chaque carte Coups fourrés et des éventuelles
Contre associées peut se révéler frustrant si l’on ne pioche
pas celle que l’on souhaite ou qu’elle se trouve dans la main d’un adversaire.
Il ne me paraît pas judicieux, après coup, de tenter de créer
des pénuries de cartes, en attendant ensuite la carte qui va bien. Par
exemple, j’ai pris les 2 cartes Cavalerie que personne ne voulait sur la pioche,
pour un total de 3 points d’action (pas cher…), en me disant qu’ainsi je pourrai
jouer une carte Raid indien dans le ranch de Jérôme et qu’il aura
du mal à s’en sortir, puisqu’il n’y en avait plus qu’une. Seul problème
: je n’ai jamais pioché de carte Raid indien et Jérôme n’en
a d’ailleurs pas eu non plus !

Très plaisant, certainement très bon à 3 ou 4 joueurs,
Sans Foi Ni Loi est une excellente surprise et le jeu devrait revenir prochainement
sur la table pour un test avec plus de monde…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


3 − = un