[25/07/2003] Bongo

Participants
– Julie, complètement paniquée à l’idée de se lancer dans un jeu de rapidité de cet acabit !
– Theo, whose fast thinking would help him to play that Bruno Faidutti’s game,
– Ron, whose cool thinking wouldn’t help him to play Bongo 😉
– Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Ce compte-rendu de partie se veut léger : le jeu s’est déroulé durant nos vacances à Laffrey près de Grenoble.
Reporter en vacances, oui ; écrivain romancier, non !


L’attention est extrême pour collecter les petits bâtonnets
de bois et les explications décortiquées et répétées
de Theo envers Ron resteront savoureuses encore longtemps…


La grande gagnante de la seconde manche qui n’en revient vraiment pas
!


Nous ne sommes toujours qu’au jeu de base (sans les braconniers)
et il est temps de see lancer dans une seconde manche plus relevée…

Décompte final
Je remporte la première manche sans les braconniers
alors que Julie remporte la seconde avec les dés rouges.

Débriefing
Ce jeu est dingue ! Déjà sans les braconniers, il faut faire preuve
de beaucoup de concentration pour réussir à parler en premier,
et correctement s’il vous plaît, mais une fois que les braconniers sont
de sortie, alors là, vous ne devez jamais relâcher votre attention.
Ron, très en difficulté sur cette partie, ne classera certainement
pas ce jeu parmi ses loisirs favoris…
Au niveau tactique de jeu, une seule m’a semblé pertinente pour maximiser
ses chances de ne pas se tromper : si l’on recherche 3 animaux identiques, il
ne sert à rien d’aller voir ce que tuent les braconniers car il est déjà
fort improbable qu’aucune espèce ne sera en aussi grand nombre. Il est
donc tentant de répondre « Nothing » même si l’on prend
un risque évident.
Une autre remarque concerne la tactique de jeu employée par Julie, diamétralement
opposée à la mienne : elle n’a pris strictement aucun risque,
alors que j’en ai pris à tous les jets de dés afin de glaner le
plus vite possible les bâtonnets nécessaires. J’ai bien dû
collecter 25 bâtons lors de la seconde manche, mais je n’en ai jamais
eu plus de 5 en même temps, ce qui est une mauvaise tactique puisque c’est
Julie qui a fini par l’emporter.
Enfin, dernier point, il me semble qu’une épreuve devrait se terminer
sitôt que l’un des joueurs a parlé, afin d’éviter des éliminations
en chaîne des participants et des réponses apportées au
petit bonheur la chance…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


cinq − 2 =