[25/09/2003] Durch die Wüste

Participants
– Lolive, le lyonnais que l’on ne présente plus,
– Sandie, la fontainoise saint-martinoise que l’on ne présente bientôt plus,
– Charles, le curisien à qui nous souhaitons la bienvenue pour sa première soirée jeux rochetaillarde,
– Sébastien, l’autre fontainois saint-martinois que l’on ne présente bientôt plus,
– Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Pour notre deuxième soirée jeux à Rochetaillée, en ce qui concerne les soirées découverte du jeudi, nous accueillons un nouveau venu : Charles de Curis au Mont d’Or.
Histoire de commencer par un jeu simple, nous entamons par un petit Durch die Wüste, l’un des favoris de Lolive 😉


La configuration initiale du jeu, avec des cavaliers rouges pour Lolive,
violets pour Sandie, bleus pour Charles, verts pour Sébastien et
oranges pour votre serviteur…

Dès le début de partie, Lolive
émet de sérieuses réserves sur son placement initial
: trop éloigné des bords, il est sceptique quant à
sa capacité à construire du territoire. Dans le même
ordre d’idée, mais dans l’autre sens, je possède deux très
belles opportunités pour créer un immense (pour 5 joueurs
bien sûr…) territoire rose et un violet. Reste à exploiter
ces potentiels.


La main de Sandie qui explique qu’à cause de l’incursion de
ma caravane bleue, elle ne pourra pratiquement plus fermer son territoire
vert. Et oui, c’est comme ça…

La fin de partie se profile à l’horizon
et, selon toute vraisemblance, Sébastien devrait l’emporter, devant
Charles, qui, malgré sa faiblesse territoriale, a accumulé
une quantité impressionnante de jetons de toutes sortes durant
la partie.

Le jeu devrait se terminer par épuisement
du stock de chameaux roses, mais je tente un dernier pari (perdu d’avance)
: relier ma caravane rose (la plus longue) à un oasis distant de
4 cases (il reste 4 chameaux). J’en place 1, ce qui signifie qu’il reste
3 chameaux, mais comme il était prévisible qu’il le fasse,
Charles en rajoute un à la sienne, m’interdisant de réussir
ma liaison. J’achève donc la partie en plaçant les deux
derniers chameaux roses et nous faisons le décompte.

Une fois expliquées les règles
du jeu à l’assemblée, règles soit-dit en passant
dont je maîtrise purement et simplement l’exposé pédagogique
;-), nous rentrons dans le vif du sujet avec le positionnement initial
de nos cavaliers respectifs.
Désigné par le sort comme premier joueur, c’est Lolive
qui s’y colle en premier, après que chacun d’entre nous a retiré
un cavalier (en effet, à 5 joueurs, chacun ne se bat que sur
4 couleurs de caravanes).


Sandie, Charles et Sébastien paraissent tous fort concentrés
devant cette immense étendue désertique…

La partie ne se déroule pas vraiment
comme j’escomptais qu’elle le fasse : je mise sur le territoire rose,
mais Lolive vient immédiatement me taquinner à proximité,
m’obligeant à rejouer deux fois dans cette même zone, ce
qui fait les affaires de Sébastien qui peut tranquillement s’étendre
de l’autre côté du plateau avec sa caravane bleue, ruinant
du même coup, avant qu’il n’ait pu commencer à se construire,
mon grand territoire violet. D’une pierre, deux mauvais coups !!!

La suite de la partie est un vrai chemin
de croix pour moi : aucun accès aux oasis, des points d’eau éloignés
et aucun territoire digne de ce nom en préparation. Rajoutons
à cela que les caravanes des autres joueurs s’allongent sur chaque
couleur et vous devinerez la taule que je sens venir… La seule chose
qui a tendance à me rassurer c’est que Lolive n’est guère
mieux lôti, alors que nous étions les seuls connaisseurs
du jeu 😉

Cliquez pour agrandir !
La configuration finale du jeu

Décompte final
Sébastien remporte cette partie avec un total de
69 points, devant Lolive et Sandie avec 65 points, Ludo le gars avec 53 points
et Charles avec 51 points.
Les détails sont les suivants :

Oasis
Plans d’eau
Caravanes
Territoires
Total
Lolive
25
20
20
0
65
Sandie
20
22
10
13
65
Charles
20
20
0
11
51
Sébastien
20
14
10
25
69
Ludo le gars
15
14
10
14
53

Débriefing
Le jeu a bien plu aux trois nouveaux joueurs de celui-ci. Tactique, rapide et
malin, il a une nouvelle fois séduit son assistance ; cela devient une
habitude…

Deux enseignements sur le plan du jeu :
– Les débutants se méfient rarement de la longueur des caravanes
en fin de partie et ne réussissent pas à anticiper la fin de partie.
En effet, même s’il a brillamment gagné cette partie, Sébastien
a commis une erreur qui aurait pu lui coûter très cher lors de
son dernier coup. Jouant juste avant moi, il aurait dû deviner que j’allais
clôturer le jeu et, donc, calculer qu’en plaçant deux chameaux
violets il égalisait sur la plus grande caravane violette, au lieu de
placer deux inutile chameaux bleus le long du bord du plateau.
– Lorsque l’on joue « caché » (jetons retournés), contrairement
au jeu en ligne proposé sur Ludagora (merci d’ailleurs aux développeurs…),
on n’est jamais à l’abri de surprises. En effet, qui aurait cru que Charles
finirait en queue de peloton, alors qu’il a passé son temps, de manière
impressionnante, à collecter jetons sur jetons ?

Un très bon jeu, toujours un succès auprès des joueurs
dits « occasionnels ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


trois × 1 =