[25/10/2002] Lumberjack

Participants
– JF, qui considère que Lumberjack est un jeu qui lui convient bien,
– Jérôme, qui, par contre, va découvrir ce jeu de réflexion,
– Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Pour clore notre petite soirée ludique de ce 25 octobre, nous attaquons une partie de Lumberjack à 3, Carine et Eric ayant déserté le navire…


La tour de départ et la concentration extrême
et palpable des participants…

Jérôme ne connaissant pas ce jeu, nous passons
3 ou 4 tours à lui faire comprendre l’importance de ne pas sauter sur tout rondin intéressant, mais de réfléchir aux opportunités offertes aux autres joueurs se faisant.
De même, l’intérêt de placer un chapeau sur un bâtiment n’est pas visible au premier abord. Nous indiquons alors à Jérôme que, parfois, il est subtil et suffisant de placer un chapeau sur un bâtiment de faible hauteur mais qui freine les éventuels décomptes d’un autre joueur sur la même couleur…

En quelques tours de découverte Jérôme est parfaitement opérationnel.

A mi parcours, le score m’est favorable, tandis que Jérôme et JF sont au coude à coude, à 10 ou 15 points environ.

Par la suite, Jérôme revient en force sur mes talons, à 2 points seulement de mon score. Je choisis alors de réaliser le maximum de décomptes possible, en  espérant que cela me suffira pour l’emporter : des décomptes de 2 ou 3 points s’enchaînent alors.
Le jeu touche à sa fin et le gagnant est…


JF se saisit d’un rondin bleu pour poursuivre son empilement. Il lui est difficile de lancer un décompte, puisque Jérôme et moi possédons également des bâtiments de cette couleur…


Le jeu approche de son terme et JF fait du monocolore
: soit tout bleu, soit tout vert !

Décompte final
Je remporte cette partie avec un total de 82 points, suivi de Jérôme avec 80 points et de JF avec 74 points. Ce fut très serré !

Débriefing
Raconter une partie de Lumberjack n’est pas chose facile,
puisque ce jeu ne brille pas par son rythme et ses inspirations narratives.
Cependant, il est toujours aussi agréable de pratiquer ce jeu, à
3 joueurs comme à 2, où l’on ne s’ennuie jamais, les tours s’enchaînant
avec une vitesse très correcte.
Certes, dans certains cas (décomptes multiples et alternatives possibles,
libération de rondins lucratifs pour vos adversaires, …), nous sommes
amenés à réfléchir plus longtemps,
mais entre
2 tours d’un même joueur, le délai n’excède jamais 1 minute
30. Avouez que cela est appréciable !

Au niveau des mécanismes, et plus particulièrement du jeu à
3 joueurs, je dirais que les parties sont aussi intéressantes, puisque
dans cette configuration un nouveau paramètre s’installe : les décomptes
organisés en semi-alliance. Ainsi, il est parfois utile de lancer un
décompte favorable à un adversaire, pour peu que vous même
vous marquiez quelques points et que le troisième adversaire ne fasse
aucun bénéfice… Dans le même registre, libérer
un rondin favorable à votre adversaire de gauche, peut lui permettre
de lancer un décompte dans cette couleur et vous faire bénéficier
de ce décompte, pour peu que vous ayez anticipé un minimum cette
option.

Lumberjack, l’un de mes jeux abstraits préférés, si l’on
classe au rayon des anecdotes l’épisode longuet de la construction de
la tour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


un + 7 =