[25/10/2002] Rette Sich Wer Kann

Participants
– Jérôme, marin d’eau douce,
– JF, célèbre ténor quand il chante « Ô mon bateau, ô ô ô… »,
– Eric, naufragé un tantinet salopard,
– Carine, naufragée très très fourbe, ne reculant devant rien pour sauver ses personnages,
– Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Tester Rette Sich Wer Kann devait être le point d’orgue de cette soirée, avec d’authentiques coquins, prêts à en découdre en usant du plus de vicelarderies possibles, et en se montrant égoïstes à l’extrême. Il faut dire que chacun joue sa peau dans ce jeu, dont le titre signifie « Sauve qui peut ! ».

Chacun choisit une couleur de pions : jaune pour JF, rouge pour Eric, violet pour Carine, vert pour Jérôme et orange pour Ludo le gars.


« Quand la mer monte, j’ai honte, j’ai honte, quand elle descend… »
JF et Jérôme reprennent en chœur de jolis refrains, un peu comme pour nous paraître plus sympathiques…


Une vue rapprochée du plateau, peu de temps avant que mon canot
orange ne sombre…

La suite de la partie est une succession de coups bas et
l’un des plus jolis que nous nous accordons à réaliser est
le coulage du bateau violet de Carine avant qu’il ne parvienne à
l’île…
Ayant évincé JF de ce bateau, Carine se retrouve seule à
bord, en proie aux fuites que nous ne pouvons pas manquer de placer dessus.
En un tour, c’est bouclé ! Le bateau coule avec tout son équipage
et Carine se retrouve sans un pion !

Dans le même temps, le nombre de canots diminue et
les phases de nage sont plus tactiques : si je remonte dans ce canot au
lieu de celui-là, il y aura un noyé, gnark, gnark, gnark…

Cliquez pour agrandir !
La configuration finale du plateau : 3 canots seulement sont arrivés à bon port et beaucoup de pertes humaines sont à déplorer…


Quelques tours sont passés, et les bateaux rouges et oranges ont, certes, avancé, mais ne sont pas au mieux de leur forme…

En quelques tours, la donne est clairement
établie : mon bateau orange est pris pour cible par tout le monde
excepté Jérôme (dans la même galère
que moi), et tous mes adversaires se sont intelligemment placés
dans les 2 bateaux de gauche (violet et vert) ce qui leur permet de
se coordonner avec efficacité.

JF parvient à mener à son
terme le trajet du bateau vert, ce qui est savamment joué de
sa part : un officier et un matelos de sa couleur lui garantissent beaucoup
de points sur l’île la plus lucrative.
Dans le même temps, mon bateau orange s’en va par le fond et mes
effectifs s’amenuisent.

Carine joue extrêmement bien la carte
de la sympathie et de la non violence, en s’accordant les faveurs de
son bonhomme, le gars Eric, pour mieux l’entourlouper par la suite
Elle me contraint même à jouer ma dernière casquette
de capitaine rapidement pour éviter que la sienne, qu’elle va
jouer c’est sûr, ne lui permtte d’arriver au but avec son bateau
violet. Elle fait même pire, puisqu’elle ne joue pas de casquette,
et que je perds la mienne, bêtement. Quelle fourbe !!!


Eric, non moins rusé, vient de voter contre Carine et voudrait lui faire croire qu’il s’est trompé !!! Non mais, il a de l’humour ce gars-là…

La fin de partie approche à grands pas et JF devrait, selon toute vraisemblance, l’emporter grâce à l’arrivée rapide du bateau vert qui lui a procuré beaucoup de points tôt dans la partie.

Eric, Jérôme et moi nous livrons un dernier affrontement à propos de l’avancée du bateau jaune ou noir, puis le jeu se termine sur une erreur de ma part : croyant
que le bateau noir pourrait arriver dans le tour suivant après avoir causé la perte du dernier pion d’Eric, je vote pour faire avancer le bateau jaune. Mais, mauvais calcul : il n’y aura pas de tour suivant, car trop de fuites inondent ce bateau noir et il ‘en va lui aussi par le fond.

Décompte final
JF est sacré plus grand enfoiré de cette partie
avec un total de 20 points, suivi d’Eric avec 18 points, de Carine avec 16 points,
de Jérôme avec 14 points et de votre serviteur, trop gentil le
gars, avec 13 points.

Débriefing
Pour un jeu d’enfoirés, c’est un sacré jeu
d’enfoirés ! Peut-être est-ce même le pire auquel j’ai joué
jusqu’à présent ! Rendez-vous compte : vous passez votre temps
à voter pour noyer vos adversaires, sinon vous savez très bien
qu’ils ne se gêneront pas pour vous précipiter au fond…

Ce jeu nous a tous beaucoup
plu, car il est rapide à jouer et très convivial, dans le sens
ambiance garantie. De plus, ce jeu est suffisament fin, pour demander de la
réflexion, notamment dans le placement des pions dans les canots au départ.
En effet, s’isoler sur un canot en plaçant plusieurs pions est très
dangereux : vous serez pris pour cible pour les fuites, vous n’avancerez jamais
votre bateau et vous coulerez avec plein de pions dans la mer !
En revanche, équilibrer ses pions sur plusieurs bateaux vous garantit
une certaine entente entre les partenaires de fortune de chaque canot : les
fuites seront moins nombreuses, le bateau avancera plus souvent et vous aurez
toutes les chances d’avoir des pions sur une ou plusieurs îles.

Un dernier aspect, le plus
difficile à anticiper certainement, est l’obligation de sauter à
l’eau et de nager jusqu’à un nouveau bateau lors de la phase 3.
Il faut être capable de prévoir que votre position est éphémère
et que, parfois, il est mieux joué de voter pour faire avancer un autre
bateau sur lequel vous envisagez de remonter. De même pour les fuites
: voter pour placer une fuite dans un bateau où vous n’avez qu’un pion
n’est pas dramatique et peut être même intelligent, car il vous
suffira de descendre dans l’eau et de remonter ailleurs !

Juste une remarque concernant deux points obscurs
de la règle :
– Si l’on joue à 5 ou 6, chaque joueur ne prend que 4 matelots au lieu
de 5,
– Si un joueur n’a plus de pion dans aucun canot en cours de trajet (soit tous
coulés, soit tous arrivés), doit-il continuer à participer
aux votes ? Nous avons décidé que dans ce cas, le joueur ne prend
plus du tout part au jeu : plus de vote, plus de bâton de capitaine. Ce
point restera à vérifier.

Rette sich wer kann est
un jeu magnifique, pour ceux qui apprécient le beau matériel et
des interaction permanentes avec les autres joueurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


un × = 3