[26/05/2020] Robinson Crusoé – Sauvons Jenny !

Et une de plus ! Déjà notre 7ème partie en deux semaines !!!
Nous retournons tenter de sauver Jenny, le scénario réputé le plus facile, même si nous nous y sommes cassé les dents déjà deux fois… Direction Robinson Crusoé – Sauvons Jenny !

ROBINSON CRUSOÉ – SAUVONS JENNY !

Déjà 7 parties ! Avec un Robinson Playmobil, dorénavant, pour marquer la phase de résolution du tour. Quoi ? Oui, je pimpe mon jeu messieurs dames ! 😉
Comme vous pouvez le voir, nous retournons essayer de sauver Jenny, la fille du capitaine…
Leila reste fidèle à son exploratrice… accompagnée de son chien ! Ça permettra de voir si on s’en sort mieux…
De mon côté, Leila insiste pour je prenne à nouveau le menuisier, pour être optimal au niveau bricolage. Pourquoi pas, sachant qu’on avait quand même particulièrement souffert au niveau nourriture et PV lors de notre précédente partie, j’ai quand même un petit doute de ne pas prendre le cuisinier…
Voici les inventions piochées pour cette partie, avec, de manière notable, le mur (qui rapporte 2 palissades) et la fosse (qui permet d’avoir 2 chances sur 3 d’obtenir 2 nourritures en début de tour). On commence à parler stratégies globales pour la partie… Toujours un très bon moment !
En tout premier lieu, nous avons décidé d’être prudents et d’éviter de lancer des dés, les marron surtout, si possible.
Voici nos choix initiaux : une exploration forcément réussie pour Leila et son chien, une récupération d’une nourriture et d’un biscuit non périssable pour Vendredi et moi-même, et, enfin, la construction forcément réussie de la pelle. Quand je vous disais qu’on allait se montrer prudents…
Forcément, bing, le butin tombe !
Sinon, on a globalement décidé de partir souvent à la chasse (donc avec explorations préalables) pour avoir de la peau, surtout avec nos deux pistolets de départ. Nous avons aussi décidé de construire un abri au plus vite et de le protéger de palissades pour éviter de subir en blessures les cartes d’événements avec un livre. Enfin, on sait qu’on ira faire la Fosse si possible et qu’il n’est pas inimaginable qu’on aille récolter du bois (en prévision du radeau et du canot de sauvetage pour aller chercher Jenny et nous enfuir de l’Île)…
Oh la jolie Rapière antique dénichée par Leila : elle nous octroie un prometteur + 2 en niveau d’arme !
Les explorations se poursuivent…
Au niveau des inventions, nous avons couvert pas mal de paysages et, franchement, ça sent plutôt bon pour construire la brique, la corde et compagnie !
Oui, Leila est contente, voire confiante, après ce début de partie franchement à notre avantage…
Elle tue un renard pour le gain de 2 nourritures juste parfaites et, non négligeable, une première peau…
Et hop, je fais de la brique, ce qui augmente notre palissade de 1 unité !
A mi-partie, en fin de tour 4 donc, tous les voyants sont au vert ! Notamment notre niveau de PV respectif si vous jetez un œil…
Bon, certains événements sont absolument à résoudre…
Cinq inventions réalisées, dont le mur qui nous a donné 2 points de plus en palissade, et la corde, nécessaire pour construire le radeau pour aller sauver Jenny, n’oublions pas le but du scénario quand même !
Et Leila tue enfin son premier tapir ! C’est historique… 😉
Peu après, Jenny est sauvée par Leila et son chien, lors d’une décisive phase d’exploration… Un seul PV la fille du capitaine quand même…
De mon côté, la fabrication du couteau ne sera qu’une formalité (vital pour le canot de sauvetage) et la marmite, plus que précieuse également, sera également réussie. Pourquoi précieuse ? Pas tant pour convertir 1 nourriture en 1 PV en phase de nuit, plus pour nous offrir le poison (+ 2 en niveau d’arme) et les herbes (pour relever notre moral de 1)…
Sans que nous y ayons pensé, nous aurions pu perdre cette partie, comme des pauvres gueux, si le dé rouge avait montré sa face avec la bête de niveau 3 : Jenny aurait été morte !!!
Ca sent clairement la fin de partie… Nous en sommes au 8ème tour sur 8 et les données sont claires : il nous manque une et une seule peau pour l’emporter ! Tout les reste est acquis : corde, couteau, 6 bois et 3 peaux seulement. Instantanément, nous gagnerions ! Du coup, on mise forcément sur la chasse (espérant au moins une peau), mais on ne peut s’y limiter… Comme l’exploration coûte trop cher (à deux cases et un jeton à +1 pion), on se rabat sur la capacité spéciale de Leila, contre 3 jetons de détermination, de récupérer 2 jetons de découvertes et d’en choisir 1. L’idée étant, évidemment, de choper une chèvre que nous tuerons alors pour sa peau… Nous nous sentons aussi prêts que nous le pouvons et presque un peu timides ou impressionnés à l’idée d’être en passe de remporter notre première aventure sur l’Île Maudite…
D’abord, donc, la chasse. Et là, nous couinons pour ce tirage quasiment le pire possible. Avec ce boa, non seulement nous n’avons pas notre si attendue peau, mais, en plus, nous perdons deux niveaux d’arme ce qui nous fait tomber à… 0 ! Nous ne pourrons pas tuer de chèvre, pitoyable sous armés que nous sommes !!! Il faudrait presque nous pincer pour que nous y croyions… 🙁
Leila défausse 3 jetons de détermination, au cas où, et obtient bien la fameuse chèvre tant souhaitée (mais que nous ne sommes pas en mesure de tuer…). Et, du coup, nous nous rabattons sur le trésor, au cas où… Dernier espoir !!!
Pffff….. Que voulez-vous qu’on fasse de cette carte ? 🙁 🙁 🙁
Avec un tel butin, nous sommes très très déçus, surtout en regard de cette partie somme toute maîtrisée…
Vue finale du plateau…
Le scénario s’achève, et, certes, nous sommes en vie, tout comme Jenny…
Leila a encore pas mal de PV…
Tout comme Vendredi et moi-même…
Mais ce qui nous frustre au plus haut point, c’est que nous avons chassé et tué 4 bêtes pour un pitoyable total de 3 peaux au lieu des 4 visées ! Non, franchement, nous n’avons pas été vernis du tout, surtout que nous n’en avions même pas dépensé une seule pour le toit ou la palissade ! Dingue quand même…
Et, malgré tout, dans la foulée, Leila continue d’aménager son environnement Playmobil avec la nouvelle figurine, si belle, de NOTRE Robinson !

Durée de cette partie : 1 heure 45 minutes – Note de ces parties : 17 / 20

Scores de la partie :

Bilan
Leila (exploratrice) + Le Chien + Vendredi + Ludo le gars (menuisier) Défaite au 8ème tour avec une peau manquante

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– L’impression d’y être !
– La sensation d’avoir touché du doigt, du bout de l’ongle en fait, la victoire… me^me si c’est très frustrant !
– L’impression d’apprendre à chaque partie et, également, en allant lire quelques conseils (pas trop hein), de ci de là sur internet… Là, c’était : « ne prenez pas trop de risques avec les dés ».

On a moins aimé
– L’incroyable dénouement à 1 peau près, déjouant toutes les probabilités et en espérant que l’occasion de gagner se représentera assez vite…

————————————————————————————————————

Une réponse à “[26/05/2020] Robinson Crusoé – Sauvons Jenny !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


+ 2 = six