[26/05/2021] Maracaibo

Quand on aime on ne compte pas, la loi des séries, tout ça tout ça…
Pour vous dire que, en ce mercredi après-midi, nous n’hésitons pas une seule seocnde à nous relancer dans un Maracaibo que nous souhaitons encore même explorer davantage !
Nous sommes toujours deux joueurs attablés, hâte d’y associer d’autres partenaires de jeu, sur un jeu qui le mérite bien !
Et avant d’attaquer la campagne…

MARACAIBO

Partie 3. Déjà…
Tout est installé, avec les cartes 90 à 99 dans la pioche, histoire de progresser doucement dans ce jeu très addictif…
Voici nos deux cartes de carrière sélectionnées : Leila y va sur le « Courage », tandis que je me lance dans la « Soif de Découverte » pour voir jusqu’où je peux aller sur la piste d’exploration…
Au premier tour, Leila réalise une entré classique (lieu n°1, défausse d’une carte de tabac, récupération d’un espion et une action de village), alors que je progresse d’entrée beaucoup plus en allant jusqu’au lieu n°4, histoire de défausser non pas un mais bel et bien deux jetons de mon navire ! Nul doute qu’elle y serait allée sinon juste après…
J’ai opté pour l’amélioration de mes actions de village en fonction du déplacement de mon bateau…
Je construis, très très vite, presque trop parce que j’avais mieux à faire à cet instant t, la carte du Gouverneur Hernandez, lequel me permettra de payer deux doublons de moins sur chaque carte à venir…
Fin de première manche sur quatre…
Ça commence à bien cogiter…
Et on arrive hyper vite en fin de deuxième manche, avec une Leila qui mène au score en menant bien sa barque…
Oui !
Elle est plutôt satisfaite d’avoir construit quatre maîtres d’œuvres, elle qui galérait lors des parties précédentes sur ces cartes et, surtout, leur rabais…
Et nous voilà déjà rendus en fin de manche n°3. Il ne nous en reste plus qu’une et Leila a pris un poil d’avance à présent… en tout cas sur la piste ! En effet, elle tourne à une quinzaine de PV d’avance à cet instant…
Mais ça ne dure pas….En effet, dès le début de la manche suivante, je montre les dents et enclenche la surmultipliée ! 😉
Puis, je m’investis dans la Basilique, ce qui servira forcément…
J’adore mon Aubergiste ! Elle me rapporte présentement pas moins de 10 PV (cinq espions sur le plateau) tandis que mon cher Diego l’usurier m’en rajoute 2 puisque je le néglige sur ce tour !
J’ai réussi !!! Je suis arrivé au bout de la piste d’exploration et, même si j’aurais pu faire mieux (j’ai sauté des cases très lucratives pour être sûr d’aller au bout), j’avoue qu’elle m’aura bien rapporté…
Leila est promue Amiral !
Et moi aussi dans la foulée…
Nous avons terminé notre quatrième et dernière manche : nous allons passer au décompte final…
C’est dingue l’avance que j’ai pu prendre en une seule manche par rapport à la manche précédente (Leila peut en témoigne) : ça se prépare donc bel et bien…
La zone des bâtiments de prestige, avec une Église finale pour moi…
La -grande- zone de Leila, ravie d’avoir explorée de nouvelles voies et j’en suis fort content également ! Qu’elle est impressionnante cette ch’tiote !!! 😉
Et ma zone finale, bien grande également, avec la satisfaction d’avoir pu mener au bout ma stratégie d’exploration… mais pas que !

Durée de cette partie : 3 heures 35 minutes – Note de cette partie : 18 / 20

Scores de la partie :

Décompte final
Piste Carte Revenus Cartes construites Cartes de prestige Nations Total
Leila (bleu) 92 2 10+6 41 20 3+1+21+20 179
Ludo le gars (vert) 135 2 1+1 29 12+16 6+2+35+0 239

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– L’aisance absolue pour y retourner,
– L’impression de se faire plaisir, même dans son coin, en développant son propre « univers », sans que l’on soit obligatoirement en concurrence à tout instant,
– La durée qui diminue, petit à petit, de partie en partie…
– Et le plaisir qui, lui, se décuple de partie en partie ! Quel régal ! D’où ma note passée à 18/20 !

On a moins aimé
– Certains axes de jeu assez fondamentaux, limite trop : les maîtres d’œuvres si possible, au moins être boosté sur une des pistes de nations à priori rentable, développer son navire, …
– L’impression que tout est là pour nous préparer à la campagne ! Est-ce un point si négatif que ça ? 😉


————————————————————————–

Une réponse à “[26/05/2021] Maracaibo”

  1. Le maître d’oeuvre est loin d’être indispensable si on a des revenus suffisants et il y a pas mal de moyen pour y parvenir. Encore une fois beaucoup de choix stratégiques dans ce jeu et je vous conseille la campagne qui renouvelle un peu le plateau…..et le plaisir de jeu….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


sept − 6 =