[26/07/2021] Great Plains, Meuhte

Peu de jeux aujourd’hui, mais deux belles parties bien sympathiques…
La première se déroule sur Great Plains, après tirage au sort entre ce jeu et Trek 12, parce que Leila voulait jouer au second nommé. Je l’ai fait à la courte-paille, système que mon paternel adorait utiliser en vacances, quand j’étais petit, pour constituer les équipes à la pétanque… Mais je m’égare ! 😉
Ensuite, en soirée, j’initie des voisins de tente à un jeu fraîchement reçu avant notre départ pour Oléron, à savoir le tout-nouveau tout-beau Meuhte sorti chez Gigamic.
Le monde étant petit, nos fameux voisins de tente résident en Isère, dans la petite bourgade de La Mure, juste à côté du Lac de Laffrey où nous sommes partis plusieurs années en vacances il y a 1000 ans environ (voir quelques comptes-rendus de l’époque en cliquant ici). Le plus drôle c’est que Séverine a habité 18 ans (je crois) à Chambost Allières, commune situé à 5 km de mon domicile !
Quant à David, la discussion aidant, je peux vous dire qu’il est un artiste accompli, réalisant de superbes illustrations avec diverses techniques, pour des livres de jeunesse notamment, mais pas que… Allez donc jeter un œil à son site en cliquant sur ce lien.
Peut-être que des éditeurs de jeux de société devraient le contacter pour imaginer un partenariat, lui qui n’a jamais illustré de jeux. Son pseudo : Dad.
Un petit visuel réalisé dans son carnet de voyage sur l’Île d’Oléron en cadeau…

Sur ce, bonne lecture de ces comptes-rendus et n’hésitez pas à réagir dans les commentaires…

GREAT PLAINS

En fin d’après-midi, juste avant l’assemblée de camp du GCU, nous nous faisons une petite partie en une trentaine de minutes. Leila joue les orange, évidemment, et moi-même les bleus…
La mise en place est faite et noius avons placé nos 3 cavernes respectives, en commençant par Leila. C’est pourquoi je serai le premier à positionner un de mes pions alors que Leila est assurée de terminer la partie…
Petite vue après le premier tour de pose de pions…
On est carrément bien au camping… c’est pourquoi on a prolongé notre séjour ! Quoi ? Que me dit-on dans l’oreillette ? C’est à cause de la pluie ? Ah ok, oui c’est ça !;-)
Leila a toujours du mal avec ce jeu qui est très agressif et requiert de ne pas hésiter à aller chicaner l’adversaire. De plus, il est extrêmement stratégique, avec l’obligation de partager mais d’en avoir toujours un peu plus que l’autre joueur, à la manière du Go…
Et voici la photo finale qui clôt notre petite partie…

Durée de la partie : 30 minutes – Note de cette partie : 18 / 20

Scores de cette partie :

Détails Total
Leila (orange) 3+3+1+2+2 11
Ludo le gars (bleu) 4+3+5+4+3 19

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– La pureté bluffante de ce jeu,
– Le plateau différent à chaque partie,
– La profondeur stratégique du jeu, malgré des effets liés aux animaux récupérables qui auraient pu apporter du chaos !

On a moins aimé
– ?

————————————————————————————————————
MEUHTE

Et nous voici pas moins de 7 joueurs, après l’assemblée de camp, réunis pour découvrir le jeu Meuhte qui vient de sortir chez Gigamic. Les heureux élus sont les cinq membres d’une famille de campeurs : Séverine, David, Camille, Marion et Chloé. Bonne partie !
Dans la superbe boîte, au doux pelage de vache tachetée (si, si, c’est vrai !), on y trouve un enclos pour la vache rose et des petits jetons de PV, ainsi que des blocs de scores et des cartes en assez grand nombre…
Le principe du jeu est ultra-basique : essayer de répondre comme les autres joueurs à des questions très simples, pour faire partie de la majorité. Si tel est le cas (unique majorité), les joueurs concernés marquent 1 PV. Si un seul joueur a proposé autre chose que les autres, il prend la vache rose devant lui, ce qui est rédhibitoire pour la victoire. La fin de partie est déclarée dès qu’un joueur totalise 8 PV ou plus en cas d’égalité…
Première question piochée ce soir : « Nommez un plat traditionnel de Noël ». Chacun inscrit sa réponse sur son petit feuillet, à savoir Séverine « Foie gras », David « Dinde », Camille « Bûche de Noël », Marion « Dinde aux marrons », Chloé « Dinde aux marrons », Leila « Dinde » et moi-même « Bûche ». C’est là que nous découvrons la première approximation du jeu : les termes ne sont pas exactement identiques mais nous les considérerons comme tels, pour fluidifier le jeu et ça paraît être dans l’esprit. Donc, la proposition majoritaire est « Dinde aux marrons » ce qui fait marquer 1 PV à David, Marion, Chloé et Leila.
Le jeu se poursuit ainsi, dans la joie et la bonne humeur… Par contre, nous optons tout de suite pour ne pas prendre physiquement les petits jetons (plutôt inutiles, disons-le), mais nous isncrivons 1 PV sur notre feuillet à côté des propositions majoritaires. Tout simplement…
Autre exemple de question : « Si vous pouviez avoir un œil supplémentaire, où le placeriez-vous ? ». Question très sympathique à laquelle les joueurs attablés répondent ainsi : « Dos » = « Arrière tête » = « Derrière la tête » ce qui fait que tout le monde a répondu la même chose !
Ce qui marche très bien avec ce jeu, ce sont les échanges suite aux propositions formulées, parce que, souvent, il y a dire… 😉
Deuxième élément surprenant dans le jeu, et pas en bien, c’est le fait que le feuillet est microscopique et ne laisse la possibilité d’écrire que 5 propositions au recto, nous obligeant à écrire ensuite au verso, voire à écrire en le tournant sur le côté, … Il faut se rappeler qu’on est certain de jouer au moins 8 manches. C’est donc plutôt très étonnant…
A un moment donné, Séverine et Marion se retrouvent avec 8 PV chacune, donc la partie doit se poursuivre jusqu’à ce qu’un départage survienne. Je peux vous dire que ça va durer un bon moment, tantôt parce qu’elles sont dans la même majorité, tantôt parce qu’elles n’y sont ni l’une ni l’autre… Ça pourrait même permettre à David de revenir dans le coup…
Après plusieurs manches qu’on ne voyait jamais se terminer, la victoire de David est entérinée avec 11 PV ! Ci-dessus, vous pouvez voir le recto des feuilles de scores de chacun… A noter, pour finir, que personne n’a jamais pris la vache rose, et pourtant nous ne sommes que 7 joueurs, le jeu se jouant jusqu’à 20, je n’ose pas imaginer que cela arrive souvent et encore moins à plus de joueurs.

Durée de la partie : 45 minutes – Note de cette partie : 11 / 20

Scores de cette partie :

Total
Séverine 10
David 11
Camille 7
Marion 10
Chloé 10
Leila 6
Ludo le gars 9

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le superbe look de la boîte… et de la vache !
– L’évidence du jeu : rester dans la meute de vaches (ça aurait pu être des moutons, thématiquement ça le faisait même mieux),
– Le côté jeu ouvert à tous, jouable à plein, sans (trop de) prise de tête

On a moins aimé
– L’inutilité de plusieurs composants : vache rose et jetons de PV,
– L’égalité à 8 PV qui oblige à prolonger le jeu (je n’ose imaginer ce cas à plus de 10 joueurs) de manière trop importante,
– La gestion du jeu pour comptabiliser les propositions, requérant presque qu’un joueur « anime » le jeu (à 20 joueurs, infaisable…),
– Le manque de précisions quant aux propositions analogues,
– Le trop faible nombre de lignes sur les feuillets (5 alors qu’on est sûr de jouer au moins 8 manches),
– L’absence d’indications concernant les deux questions sur chaque carte : laquelle poser ?
– La ressemblance flagrante avec Unanimo (ce qui  nous donne envie d’y jouer plutôt !)..
.

Variante pour rendre le jeu plus fluide et plus rapide
A tour de rôle, chaque joueur pioche une carte et choisis l’une des deux questions qu’il pose à l’assemblée. La vache rose est remis au joueur le plus en décalage avec les autres (pas d’égalité). Les propositions « proches » sont tranchées en fonction de leur logique. La partie s’arrête quand chaque joueur a posé une question (ou deux à 8 joueurs ou moins). Le vainqueur (ou les vainqueurs en cas d’égalité) est celui qui totalise le plus de PV.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


8 × quatre =