[26/03/2016] El Grande big box, Sol

Deux nouveautés de jeux sortis ces derniers temps, aux alentours du FIJ de Cannes 2016, à savoir El Grande big box, une réédition d’un jeu mythique, et Sol, un jeu d’exploration tout à fait original puisque il se joue par équipe ! Et de 2 à 8 joueurs s’il vous plaît…
Hâte de vous parler de tout ça, ci-dessous…

EL GRANDE BIG BOX

Rien n'a changé... Ou presque ! En effet, la majestueuse boîte d'El Grande renferme, en plus du traditionnel jeu de base, pas moins de 6 extensions, dont l'une d'elles, baptisée Anniversaire, totalement nouvelle ! A noter que ces extensions n'avaient jamais été traduites en français et c'est donc une super nouvelle pour les "vieux" joueurs comme moi qui n'avaient pas toujours réussi à s'en sortir avec les bouts de traduction des versions allemandes ! Merci Filo...
Rien n’a changé… Ou presque ! En effet, la majestueuse boîte d’El Grande renferme, en plus du traditionnel jeu de base, pas moins de 6 extensions, dont l’une d’elles, baptisée Anniversaire, totalement nouvelle ! A noter que ces extensions n’avaient jamais été traduites en français et c’est donc une super nouvelle pour les « vieux » joueurs comme moi qui n’avaient pas toujours réussi à s’en sortir avec les bouts de traduction des versions allemandes ! Merci Filo…
C'est bien la première fois que je vois ça ! L'éditeur, qui a conçu un thermoformage hyper bien vu, nous en donne un descriptif précis pour savoir où ranger telle ou telle extension... Franchement, c'est fondamental et très très apprécié. Et puis, pour les connaisseurs du jeu préalablement édité par Descartes, vous apprécierez de savoir que le fameux castillo tient dans la boîte sans être démonté !!!
C’est bien la première fois que je vois ça ! L’éditeur, qui a conçu un thermoformage hyper bien vu, nous en donne un descriptif précis pour savoir où ranger telle ou telle extension… Franchement, c’est fondamental et très très apprécié. Et puis, pour les connaisseurs du jeu préalablement édité par Descartes, vous apprécierez de savoir que le fameux castillo tient dans la boîte sans être démonté !!!
Faisant découvrir le jeu à deux de mes "jeunes" joueurs, Damien et Stéphanie, le troisième, Tristan, le redécouvrant (ça fait 6 ans), je ne propose que la version classique, de base, déjà loin d'être épuisée après une partie ! Nous avons réalisé la mise en place, ci-dessus, et on voit ainsi les régions de départ de chacun (avec le gros meeple + deux caballleros) ainsi que la région de départ du roi. Très jolis ces caballeros sous forme de petits meeples en lieu et place des traditionnels cubes en bois...
Faisant découvrir le jeu à deux de mes « jeunes » joueurs, Damien et Stéphanie, le troisième, Tristan, le redécouvrant (ça fait 6 ans), je ne propose que la version classique, de base, déjà loin d’être épuisée après une partie ! Nous avons réalisé la mise en place, ci-dessus, et on voit ainsi les régions de départ de chacun (avec le gros meeple + deux caballleros) ainsi que la région de départ du roi. Très jolis ces caballeros sous forme de petits meeples en lieu et place des traditionnels cubes en bois…
Tristan, en tant que joueur le plus jeune, est le premier joueur du premier tour. C'est parti pour 9 manches...
Tristan, en tant que joueur le plus jeune, est le premier joueur du premier tour. C’est parti pour 9 manches…
Petit rappel de la mécanique : à chaque manche, en sens horaire, chacun choisit une carte de pouvoir (avec un n° de 1 à 13 et un nombre de caballeros qu'il recrute). Puis, dans l'ordre des n°, chacun choisit une carte d'action qui lui permet de placer des caballeros sur le plateau et, s'il le souhaite, de jouer une action spéciale (effet de la carte). En ce qui me concerne, donc, ci-dessus, avec mon n°8, je récupère 2 caballeros qui rejoignent ma cour, et je suis premier joueur (n° le plus élevé, étonnant...). J'opte pour la carte action n°5, dite carte du roi, laquelle me permet de déplacer le roi tout en rajoutant 5 caballeros de ma cour vers le plateau et/ou le castillo...
Petit rappel de la mécanique : à chaque manche, en sens horaire, chacun choisit une carte de pouvoir (avec un n° de 1 à 13 et un nombre de caballeros qu’il recrute). Puis, dans l’ordre des n°, chacun choisit une carte d’action qui lui permet de placer des caballeros sur le plateau et, s’il le souhaite, de jouer une action spéciale (effet de la carte). En ce qui me concerne, donc, ci-dessus, avec mon n°8, je récupère 2 caballeros qui rejoignent ma cour, et je suis premier joueur (n° le plus élevé, étonnant…). J’opte pour la carte action n°5, dite carte du roi, laquelle me permet de déplacer le roi tout en rajoutant 5 caballeros de ma cour vers le plateau et/ou le castillo…
Fin de premier tour. Pas de décompte prévu (ils ont eu lieu en fin de 3ème, 6ème et 9ème tours) en dehors d'un de ceux qui étaient proposés sur des cartes action et plutôt très favorables à tout le monde sauf à Damien... ;-)
Fin de premier tour. Pas de décompte prévu (ils ont eu lieu en fin de 3ème, 6ème et 9ème tours) en dehors d’un de ceux qui étaient proposés sur des cartes action et plutôt très favorables à tout le monde sauf à Damien… 😉
Soupeser la valeur de la carte de pouvoir à jouer et, une fois ceci fait, de la carte d'action à choisir, tout le sel de ce formidable jeu réside ici...
Soupeser la valeur de la carte de pouvoir à jouer et, une fois ceci fait, de la carte d’action à choisir, tout le sel de ce formidable jeu réside ici…
Fin du deuxième tour. Damien est bien revenu au score le bougre...
Fin du deuxième tour. Damien est bien revenu au score le bougre…
Nous sommes dans le 3ème tour et j'ai choisi une carte "méchante" : mes adversaires vont perdre 2 caballeros de la région de leur choix, ce qui, indirectement, renforce mes positions...
Nous sommes dans le 3ème tour et j’ai choisi une carte « méchante » : mes adversaires vont perdre 2 caballeros de la région de leur choix, ce qui, indirectement, renforce mes positions…
Fin du 3ème tour et décompte prévu effectué : j'ai pris une grosse avance au score grâce à mon éparpillement sur le plateau. Mais, ceci aura pour effet que les autres joueurs, Damien et Stéphanie particulièrement, se focalisent sur moi... Aïe aïe aïe, je vais couiner sous peu...
Fin du 3ème tour et décompte prévu effectué : j’ai pris une grosse avance au score grâce à mon éparpillement sur le plateau. Mais, ceci aura pour effet que les autres joueurs, Damien et Stéphanie particulièrement, se focalisent sur moi… Aïe aïe aïe, je vais couiner sous peu…
Damien émet des doutes sur sa capacité à revenir dans le jeu, pensant, à tort, qu'un joueur bien parti serait inarrêtable... Il verra bientôt qu'il se trompe complètement !
Damien émet des doutes sur sa capacité à revenir dans le jeu, pensant, à tort, qu’un joueur bien parti serait inarrêtable… Il verra bientôt qu’il se trompe complètement !
Fin de 4ème tour, avec pas trop de changements pour le moment... Mais quelle bagarre au centre !!!
Fin de 4ème tour, avec pas trop de changements pour le moment… Mais quelle bagarre au centre !!!
Fin de 5ème tour. Les choses se construisent lentement mais sûrement, en attendant le 6ème tour. Et là, ça va dépoter !!!
Fin de 5ème tour. Les choses se construisent lentement mais sûrement, en attendant le 6ème tour. Et là, ça va dépoter !!!
Fin de 6ème tour et on ne peut pas dire que je ne me sois pas fait massacrer : Stéphanie, en bleu, vient même de me doubler au score !!! Le décompte m'a clairement été défavorable...
Fin de 6ème tour et on ne peut pas dire que je ne me sois pas fait massacrer : Stéphanie, en bleu, vient même de me doubler au score !!! Le décompte m’a clairement été défavorable…
Oulhala, les choses empirent !!! En effet, sitôt le décompte du tour 6 effectué, je subis un nouveau décompte spécial qui ne rapporte qu'au premier de chaque région, absolument en décalage avec mes positions éparpillées et faibles à présent. Du coup, je me prends un vent phénoménal et me retrouve bon dernier au score !!! Jamais vu ça dans ce jeu...
Oulhala, les choses empirent !!! En effet, sitôt le décompte du tour 6 effectué, je subis un nouveau décompte spécial qui ne rapporte qu’au premier de chaque région, absolument en décalage avec mes positions éparpillées et faibles à présent. Du coup, je me prends un vent phénoménal et me retrouve bon dernier au score !!! Jamais vu ça dans ce jeu…
Ah, elle peut être fière d'elle Stéphanie : elle est en train de mener la partie à présent, talonnée par Damien...
Ah, elle peut être fière d’elle Stéphanie : elle est en train de mener la partie à présent, talonnée par Damien…
Fin du 7ème tour, avec des écarts qui se sont encore accentués : je suis à 22 points de Damien et à 25 de Stéphanie ! Comment revenir ? Que puis-je faire ? Même Tristan est 7 points devant moi... Tout va mal :-(
Fin du 7ème tour, avec des écarts qui se sont encore accentués : je suis à 22 points de Damien et à 25 de Stéphanie ! Comment revenir ? Que puis-je faire ? Même Tristan est 7 points devant moi… Tout va mal 🙁
Fin du 8ème tour, où je me fais encore avoir alors que je ne m'y attendais pas : j'avais placé le roi en Galicia, afin d''y être premier, Stéphanie deuxième, mais celle-ci profite de sa carte 1 jouée pour, en tout dernier, le décaler d'une région, sur une région où c'est Damien qui est premier ! Je couine !!! Sans parler du fait que, avec sa carte 1 jouée elle va pouvoir commencer à jouer une carte pouvoir au dernier tour, le 13 tant qu'à faire ! Tout va mal, je vous dis...
Fin du 8ème tour, où je me fais encore avoir alors que je ne m’y attendais pas : j’avais placé le roi en Galicia, afin d »y être premier, Stéphanie deuxième, mais celle-ci profite de sa carte 1 jouée pour, en tout dernier, le décaler d’une région, sur une région où c’est Damien qui est premier ! Je couine !!! Sans parler du fait que, avec sa carte 1 jouée elle va pouvoir commencer à jouer une carte pouvoir au dernier tour, le 13 tant qu’à faire ! Tout va mal, je vous dis…
Oui, oui, je surcouine... ;-)
Oui, oui, je surcouine… 😉
Fin du 9ème tour : le décompte conforte les positions de chacun, avec une avance finale non négligeable de Stéphanie. Bravo !
Fin du 9ème tour : le décompte conforte les positions de chacun, avec une avance finale non négligeable de Stéphanie. Bravo !
Je remarque un petit fait de jeu, une fois la partie achevée, plutôt étonnant à mon goût : je suis le seul à avoir tous mes caballeros sur le plateau, alors qu'il en reste 6 + 1 à Tristan, 2 à Damien et 2 à Stéphanie. Pour quel résultat pitoyable...
Je remarque un petit fait de jeu, une fois la partie achevée, plutôt étonnant à mon goût : je suis le seul à avoir tous mes caballeros sur le plateau, alors qu’il en reste 6 + 1 à Tristan, 2 à Damien et 2 à Stéphanie. Pour quel résultat pitoyable…

Durée de la partie : 1 heure 30 minutes – Note de cette partie : 17 / 20

Scores :

Total
Tristan (jaune) 100
Lysandre (bleu) 116
Alendar (rouge) 108
Ludo le gars (vert) 95

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le côté compilation tant attendue avec cette big box : merci Filo !!!
– Le jeu qui n’a pas vieilli, avec une règle limpide dans le jeu de base en tout cas,
– Les petits meeples pour représenter les caballeros…

On a moins aimé
– Les retournements de situation complètement hallucinants et dont je ne me souvenais pas tant que ça…

————————————————————————————————————
SOL

Edité par Catch Up Games, une maison d'édition toute jeune, que je découvre être installée à Lyon (!!!), ce jeu Sol me faisait vraiment de l'oeil, car les jeux par équipes ne sont légion. Bravo à eux pour l'avoir fait et, également, pour la qualité impressionnante du matériel (épaisseur des tuiles, plateau en 3D, ...) !
Edité par Catch Up Games, une maison d’édition toute jeune, que je découvre être installée à Lyon (!!!), ce jeu Sol me faisait vraiment de l’oeil, car les jeux par équipes ne sont légion. Bravo à eux pour l’avoir fait et, également, pour la qualité impressionnante du matériel (épaisseur des tuiles, plateau en 3D, …) !
Le plateau représente une île, avec quatre niveaux d'altitude (plage, forêt, colline et montagne), et une idole fabuleuse en or s'y trouverait cachée quelque part, enfouie sous l'un des huit temples disséminés sur le plateau. Ces temples possèdent trois caractéristiques : forme (circulaire ou carrée), couleur (or ou jade) et nombre d'escaliers (un ou quatre). Au fur et à mesure de la partie, des indices vont être trouvés, lesquels vont conduire à ce qu'un seul temple puisse convenir. Il faudra alors se dépêcher d'aller y quérir l'idole et s'enfuir à bord de son bateau pour remporter la partie ! Très immersif...
Le plateau représente une île, avec quatre niveaux d’altitude (plage, forêt, colline et montagne), et une idole fabuleuse en or s’y trouverait cachée quelque part, enfouie sous l’un des huit temples disséminés sur le plateau. Ces temples possèdent trois caractéristiques : forme (circulaire ou carrée), couleur (or ou jade) et nombre d’escaliers (un ou quatre). Au fur et à mesure de la partie, des indices vont être trouvés, lesquels vont conduire à ce qu’un seul temple puisse convenir. Il faudra alors se dépêcher d’aller y quérir l’idole et s’enfuir à bord de son bateau pour remporter la partie ! Très immersif…
Chaque équipe doit comporter le même nombre de personnages (de 1 à 4). Ci-dessus, voici les trois membres de l'équipe bleue, jouée par Fabrice, Samuel et Hugo. Nous jouons directement avec le petit pouvoir spécial de chaque personnage, car ceux-ci paraissent assez simples à mettre en œuvre.
Chaque équipe doit comporter le même nombre de personnages (de 1 à 4). Ci-dessus, voici les trois membres de l’équipe bleue, jouée par Fabrice, Samuel et Hugo. Nous jouons directement avec le petit pouvoir spécial de chaque personnage, car ceux-ci paraissent assez simples à mettre en œuvre.
Et voici nos trois membres de l'équipe orange, que j'incarne avec Tristan : on voit bien que certains pouvoirs peuvent se compléter. A noter que chaque personnage dispose de trois caractéristiques : le déplacement (de 1 à 3), le combat (de 1 à 3) et la fouille (de 1 ou 2). A celles-ci on pourra ajouter des jetons collectés sur l'île (sauf pour la fouille). Ça sen bon comme jeu...
Et voici nos trois membres de l’équipe orange, que j’incarne avec Tristan : on voit bien que certains pouvoirs peuvent se compléter. A noter que chaque personnage dispose de trois caractéristiques : le déplacement (de 1 à 3), le combat (de 1 à 3) et la fouille (de 1 ou 2). A celles-ci on pourra ajouter des jetons collectés sur l’île (sauf pour la fouille). Ça sen bon comme jeu…
Ce petit plateau renferme les indices déjà amassés par les deux équipes : à chaque symbole doré correspond une couleur de terrain où il a été pris (plage, forêt, colline ou montagne) et on y place le jeton (ici c'est dans une forêt que Tristan et moi avons pris le symbole). Comme c'était le premier nous avons récupéré le gros médaillon (non visible ici), lequel nous permettra de piocher une carte avant de dire laquelle nous jouerons lorsque nous découvrirons de nouveaux indices (pour peu que l'équipe bleue ne nous le vole pas en remportant un combat).
Ce petit plateau renferme les indices déjà amassés par les deux équipes : à chaque symbole doré correspond une couleur de terrain où il a été pris (plage, forêt, colline ou montagne) et on y place le jeton (ici c’est dans une forêt que Tristan et moi avons pris le symbole). Comme c’était le premier nous avons récupéré le gros médaillon (non visible ici), lequel nous permettra de piocher une carte avant de dire laquelle nous jouerons lorsque nous découvrirons de nouveaux indices (pour peu que l’équipe bleue ne nous le vole pas en remportant un combat).
Voici la position de nos membres orange à l'issue du premier tour...
Voici la position de nos membres orange à l’issue du premier tour…
L'équipe bleue passe beaucoup de temps à parlementer... Ah, ça oui ! ;-)
L’équipe bleue passe beaucoup de temps à parlementer… Ah, ça oui ! 😉
Et voici donc les positions bleues en fin de premier tour.
Et voici donc les positions bleues en fin de premier tour.
L'une des actions possibles est d'attaquer un pion adverse en entrant sur sa case. Ci-dessus, Tristan fait avancer le pion orange sur la case du perroquet bleu, lequel est vaincu par la somme épées sur le perso + jetons d'épées défaussés + jet de dés. Du coup, Tristan décide de le repousser, face blessée, d'une case : en-dessous de la colline. Ca marche nickel : très simple, assez fun, avec juste ce qu'il faut de hasard pour pimenter le jeu...
L’une des actions possibles est d’attaquer un pion adverse en entrant sur sa case. Ci-dessus, Tristan fait avancer le pion orange sur la case du perroquet bleu, lequel est vaincu par la somme épées sur le perso + jetons d’épées défaussés + jet de dés. Du coup, Tristan décide de le repousser, face blessée, d’une case : en-dessous de la colline. Ca marche nickel : très simple, assez fun, avec juste ce qu’il faut de hasard pour pimenter le jeu…
Ayant trouvé un indice de type Drapeau, je place un ponton à notre couleur (orange) sur l'un des pontons du plateau. Cela est très utile en prévision de la fin de partie lorsqu'il s'agira de fuir avec l'amulette...
Ayant trouvé un indice de type Drapeau, je place un ponton à notre couleur (orange) sur l’un des pontons du plateau. Cela est très utile en prévision de la fin de partie lorsqu’il s’agira de fuir avec l’amulette…
Comme prévu, le jeu est très plaisant, très thématique et on ne se pose pas vraiment de questions sur les règles. Deux bémols : certains personnages se combinent mieux que d'autres et il y a du hasard assez marqué (jeton retourné et combat), sans que ce soit pour autant désagréable.
Comme prévu, le jeu est très plaisant, très thématique et on ne se pose pas vraiment de questions sur les règles. Deux bémols : certains personnages se combinent mieux que d’autres et il y a du hasard assez marqué (jeton retourné et combat), sans que ce soit pour autant désagréable.
Agréable, ce jeu semi-coopératif tourne très bien, sachant qu'on aimerait pouvoir parler davantage parfois à son / ses partenaire (s) mais que les oreilles adverses ont tendance à traîner...
Agréable, ce jeu semi-coopératif tourne très bien, sachant qu’on aimerait pouvoir parler davantage parfois à son / ses partenaire (s) mais que les oreilles adverses ont tendance à traîner…
J'apprécie vraiment le système de localisation de l'amulette : quand on tombe sur un jeton doré on doit ajouter une carte à l'une des colonnes (soit une de sa main qu'on met face cachée, soit celle de la pioche, ici les 4 escaliers, face visible). Pour le moment, il y a une forme ronde (face visible) et une carte face cachée (placée par Tristan et moi : forme carrée). En cas d'égalité, c'est la dernière posée qui comptera, donc la forme carrée. Pour les couleurs, nous avons mis Or face cachée avant que nos adversaires place probablement vert face cachée aussi. Aucune information sur les escaliers pour le moment. Dès que la 7ème carte sera placée, on révélera le tout et on aura, ainsi, identifié le seul temple possible ! Limpide et malin...
J’apprécie vraiment le système de localisation de l’amulette : quand on tombe sur un jeton doré on doit ajouter une carte à l’une des colonnes (soit une de sa main qu’on met face cachée, soit celle de la pioche, ici les 4 escaliers, face visible). Pour le moment, il y a une forme ronde (face visible) et une carte face cachée (placée par Tristan et moi : forme carrée). En cas d’égalité, c’est la dernière posée qui comptera, donc la forme carrée. Pour les couleurs, nous avons mis Or face cachée avant que nos adversaires place probablement vert face cachée aussi. Aucune information sur les escaliers pour le moment. Dès que la 7ème carte sera placée, on révélera le tout et on aura, ainsi, identifié le seul temple possible ! Limpide et malin…
Comme dans beaucoup de jeux coopératifs, l'effet leader n'est pas absent de Sol. Pour les bleus, c'est Fabrice qui tient ce rôle, souvent contesté par Hugo qui a l'impression que personne ne l'écoute ! Forcément, l'équipe orange, on appuie bien dessus... ;-)
Comme dans beaucoup de jeux coopératifs, l’effet leader n’est pas absent de Sol. Pour les bleus, c’est Fabrice qui tient ce rôle, souvent contesté par Hugo qui a l’impression que personne ne l’écoute ! Forcément, l’équipe orange, on appuie bien dessus… 😉
Et vas-y que ça cause, que ça argumente, que ça s'échauffe... ;-)
Et vas-y que ça cause, que ça argumente, que ça s’échauffe… 😉
La partie ne va pas tarder à s'achever puisque les trois derniers jetons se trouvent sur la montagne ci-dessus...
La partie ne va pas tarder à s’achever puisque les trois derniers jetons se trouvent sur la montagne ci-dessus…
Voilà, Tristan et moi avons pris le dernier jeton indice doré et nous venons de placer la fatidique 7ème carte dans les colonnes (la couleur). Que va-t-il advenir ?
Voilà, Tristan et moi avons pris le dernier jeton indice doré et nous venons de placer la fatidique 7ème carte dans les colonnes (la couleur). Que va-t-il advenir ?
L'amulette va donc être placée sur le temple carré de couleur or et comportant 4 escaliers. Nous avons quand même eu la main-mise sur cette localisation : l'équipe bleue n'a jamais réussi à nous prendre le médaillon qui leur aurait permis de repiocher des cartes. Et nous avons placé trois pontons sur les quatre. Mais va-t-on gagner pour autant ?
L’amulette va donc être placée sur le temple carré de couleur or et comportant 4 escaliers. Nous avons quand même eu la main-mise sur cette localisation : l’équipe bleue n’a jamais réussi à nous prendre le médaillon qui leur aurait permis de repiocher des cartes. Et nous avons placé trois pontons sur les quatre. Mais va-t-on gagner pour autant ?
Voici donc la fameuse amulette placée... Malheureusement nous jouons hyper mal de coup Tristan et moi, puisque nous n'avons plus assez d'action pour venir la récupérer !!!
Voici donc la fameuse amulette placée… Malheureusement nous jouons hyper mal de coup Tristan et moi, puisque nous n’avons plus assez d’action pour venir la récupérer !!!
Forcément l'équipe bleue, avec le perroquet, s'en empare alors et se prépare à se déplacer au mieux, et au plus vite, vers un ponton de sortie pour eux. Normalement, on devrait pouvoir la récupérer, tant le perroquet est faible par rapport à mon personnage juste à-côté et qui l'attaquera sous peu...
Forcément l’équipe bleue, avec le perroquet, s’en empare alors et se prépare à se déplacer au mieux, et au plus vite, vers un ponton de sortie pour eux. Normalement, on devrait pouvoir la récupérer, tant le perroquet est faible par rapport à mon personnage juste à-côté et qui l’attaquera sous peu…
Oh le vilain hasard !!! Le seul combat que l'on rate, nous l'équipe orange, c'est celui-ci, probablement le seul qu'il ne fallait surtout pas rater !!! Alors que j'attaque le volatile à 4 contre 2, je n'obtiens aucune épée sur mon dé pendant que lui en obtient 4 ! Du coup, mon personnage va se retrouver blessé, éjecté de la case et on va certainement perdre à présent... :-(
Oh le vilain hasard !!! Le seul combat que l’on rate, nous l’équipe orange, c’est celui-ci, probablement le seul qu’il ne fallait surtout pas rater !!! Alors que j’attaque le volatile à 4 contre 2, je n’obtiens aucune épée sur mon dé pendant que lui en obtient 4 ! Du coup, mon personnage va se retrouver blessé, éjecté de la case et on va certainement perdre à présent… 🙁
Ultime combat qui va nécessiter une chance de malade de la part de Tristan : il nous faut 4 épées sur le dé et 0 en face ! Samuel lance le dé bleu, lequel ruine définitivement nos espoirs...
Ultime combat qui va nécessiter une chance de malade de la part de Tristan : il nous faut 4 épées sur le dé et 0 en face ! Samuel lance le dé bleu, lequel ruine définitivement nos espoirs…
Victoire donc de l'équipe bleue, laquelle a bel et bien rejoint un ponton bleu au tour précédent. Incroyable un tel dénouement au vu de cette partie...
Victoire donc de l’équipe bleue, laquelle a bel et bien rejoint un ponton bleu au tour précédent. Incroyable un tel dénouement au vu de cette partie…
Petite vue finale traduisant la victoire bleue.
Petite vue finale traduisant la victoire bleue.

Durée de la partie : 1 heure 30 minutes – Note de cette partie : 16 / 20

Scores :

Bilan
Fabrice, Samuel, Hugo (équipe bleue) victoire
Tristan, Ludo le gars (équipe orange) défaite

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– L’originalité du jeu, basé sur un système par équipes permettant de jouer jusqu’à 8 !
– La qualité éditoriale assez époustouflante (épaisseur ds tuiles, plateau en 3D, rédaction des règles, …),
– Le vent de fraîcheur thématique qui souffle sur ce jeu, lequel donne irrémédiablement envie de jouer et d’y revenir pour essayer d’autres choses,
– La simplicité et la logique évidente de la règle,
– La localisation de l’amulette, avec un soupçon de bluff bien sympathique,
– Les discussions internes dans chaque équipe : savoureuses !
– La possibilité de tirer un personnage à soi, ce qui permet une sorte de déplacement pendant le tour d’un autre joueur de la même équipe,
– La stratégie à développer progressivement, en fonction des personnages choisis.

On a moins aimé
–  Une certaine répétitivité des tours : une seule action de fouille par joueur, le plus souvent, ça fait peu,
– Le manque de pénalités pour un personnage blessé : il peut faire des choses qu’on n’imaginait pas avant la partie…
– Le hasard, bien présent, mais comme ce jeu est très thématique et n’excède pas 1 heure 30 minutes, ça passe presque…

————————————————————————————————————

2 commentaires à propos de “[26/03/2016] El Grande big box, Sol”

  1. Deux jeux qui m’intéressent pour le coup. J’avoue que Sol m’intrigue beaucoup avec le concept d’équipe – pas si courant – au service d’une thématique bien sympa.

  2. Mon ressenti sur El Grande Big Box (depuis un compte-rendu laissé sur le site Ludovox):

    « Une partie à 4 joueurs, sans utiliser les extensions pour une partie découverte pour tout le monde, sauf notre hôte qui prend en charge l’explication des règles: celles-ci sont simples, malgré quelques ambiguïtés sur les cartes sur les déplacements autorisés (sur des régions adjacentes ou non). Mes adversaires démarrent sur des provinces à 4 points de victoire, bien calés autour de la carte de l’Espagne, pendant que j’hérite de la province la plus valorisée (à 7 points) en plein centre: je commence à couiner sur le placement initial!

    La première série de cartes fait apparaître la possibilité d’un décompte sur les provinces à 4 points: je surcouine! Par ailleurs, je choisis de ne pas trop étaler mes forces et suis quasiment le seul à investir le castillo. Au premier décompte, je suis bon dernier et regrette de ne pas avoir déplacer mon Grande comme une des cartes me permettait de le faire: je suis harcelé de toute part à cause de ma position centrale. Notre hôte prend le large… grave erreur car on tente de contrer sa progression!

    Au second décompte, je suis deuxième à quelques encablures de mon épouse, solide leader. Notre hôte (qui a pris le décompte intermédiaire et un décompte de carte de plein fouet couine largement à son tour) est bon dernier.

    Les positions ne changeront pas au final et ma femme remporte la partie. Le jeu m’a beaucoup plu et je ne serai pas contre une deuxième partie: du placement, de la majorité et une once de fourberie, que du bonheur. »

    Merci pour ce compte-rendu détaillé (avec photos, c’est encore meilleur!): je vois que nous avons vécu la partie de la même manière, c’est rassurant! Et en effet, j’ai pu rapidement m’apercevoir qu’être leader à la fin du premier décompte n’était pas une très bonne idée 😉

    « A ma demande, on fait ensuite une partie découverte à 3 joueurs de Médina. J’ai pu lire les règles le matin même et me lance donc dans l’explication: pas de soucis, tout est fluide, bien explicité et sans mauvaise interprétation possible. On démarre tranquillement sans véritablement savoir quoi faire tellement le jeu offre de possibilités. Mon épouse s’empare rapidement de deux palais, pendant que nous préférons de notre côté temporiser, espérant récupérer de plus grandes constructions.

    Les tours s’enchainent rapidement, une fois que nous avons pris le rythme, et je profite du joueur neutre pour cadenasser un de mes adversaires qui se retrouve avec 3 palais non acquis dans la même zone: il accuse le coup et avoue ne pas avoir compris que des blocages pareils pouvaient avoir lieu. Je profite de la zone de la fontaine pour marquer pas mal de points, et j’arrive à tirer partie d’une des rues commerçantes qui serpenteront dans la médina au cours de la partie.

    Au final, je l’emporte tranquillement, me permettant une grosse erreur d’inattention en fin de partie (je perds les 4 points d’une des tours, en prenant possession trop tôt alors qu’elle m’était acquise). Les scores sont serrés 52 – 42 – 40. De mon côté, c’est un coup de coeur: j’adore ce mélange de placement, de gestion, d’opportunisme, et de stop ou encore! Ma femme étant plus nuancée, pas certain que le cap de l’achat soit franchi, mais j’ai très envie d’y revenir! »

    « Enfin, nous avons pu faire une partie de Meeple War à 3 joueurs. J’attendais beaucoup du jeu que j’avais failli pré-commander et c’est le dernier jeu qui est sorti sur table alors que nous étions attendu ailleurs pour la soirée: voilà pour les conditions qui, je l’espère, peuvent expliquer la suite…

    Le flop total… il n’y a pas d’autre mot.
    On se fait expliquer l’ensemble par un des joueurs qui avait pu l’essayer à Cannes et qui avait trouvé le jeu déséquilibré. On décide de se passer de la catapulte, jugée trop puissante (à tort?), et on part sur différents bâtiments. Et malheureusement, la partie s’est soldée par un envoi de troupes massivement vers le centre de la carte, avec deux adversaires qui se détachent, pendant que le troisième essuie les plâtres, se trouvant systématiquement mal positionné et en position de défense (et comme le jeu donne avantage à l’attaquant, sûrement pour le rendre moins statique). Au final, je profite d’un gros affrontement au centre de mes deux opposants, pour envoyer un important soutien à un de mes robots stationnant devant un bâtiment adverse, et je remporte la partie en détruisant celui-ci (ce qui rapporte énormément de points de victoire).

    Bref, on a vraiment eu l’impression de faire toujours la même chose: construction de robots, armement de robots, envoi des troupes pour le massacre!
    Personne n’a eu envie d’y revenir, à mon plus grand regret: vraiment une grosse déception. »

    De nouveau un bien bel après-midi!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


× 2 = douze