[26/05/2005] Alles im Eimer

Participants
– Sylviane, bientôt experte ludique 😉
– Cécile, revenue à l’une de nos soirées après la « grosse » thématique de fin avril,
– Nicolas, idem que Cécile, ben oui forcément hein… 😉
– Romain, toujours partant et ludophile convaincu,
– Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Kosmos, le plus gros éditeur allemand, est l’un de
mes partenaires privilégiés et, à ce titre, vient de m’adresser
son gros colis du printemps. Je suis donc assez tenté de découvrir
l’un des jeux de leur firme sortis pour Nuremberg, la réédition
de Alles Im Eimer convenant parfaitement.
Je lis la règle simplissime aux joueurs présents, puis nous nous
attaquons à la construction de nos pyramides respectives après
avoir consulté notre main initiale de 8 cartes.


Chacun termine la construction de sa pyramide de 10 sauts, en fonction
de la force de ses cartes en main : peu de cartes d’une couleur, sauts
mis en haut, et inversement, mais chacun est libre de faire ce qu’il veut…


Fin de partie : Sylviane avait été éliminée
en premier, puis c’est au tour de Romain de passer à la trappe
à cause d’une méchante attaque directe de Nicolas, qui n’avait
pas compris que la partie s’arrêtait dès que 2 pyramides
s’étaient écroulées. Du coup, il ne gagne pas non
plus !


Une vue de ma propre pyramide en début de partie, avec les sauts
rouges en bas, puisque mes cartes rouges me paraissent robustes…


Lorsque les premiers sauts commencent à s’effondrer, les choses
s’emballent : il ne me reste plus que 3 sauts empilés !

Décompte final
Durée de la partie : 15 minutes – Mise en place du
jeu : 5 minutes – Explication des règles : 5 minutes
Cécile remporte cette partie avec le sauvetage de 6 sauts, devant Nicolas
avec 3 sauts et Ludo le gars avec 2 sauts. Sylviane puis Romain ont été
éliminés.

Débriefing
Très aléatoire, surtout avec aussi peu de sauts et de cartes chacun,
le jeu tourne pourtant bien et permet de passer un bon moment. N’y voyez ni
un jeu stratégique ni un jeu éminemment profond, mais prenez le
pour ce qu’il est : un tout petit jeu sans prétention.
Pas beaucoup d’enseignements ludiques, mis à part le fait que jouer plusieurs
cartes en une fois amoindrit la capacité de sa main : en en jouant 2
à la fois, par exemple, vous limitez votre main à 7 cartes maximum
jusqu’à la fin de la partie. Donc, il faut clairement y prendre garde
(ce que je n’ai pas fait, évidemment 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


huit × = 72