[26/08/2004] Keythedral

Participants
– Sandie, toujours intéressée par les jeux où on peut se taquiner et de durée correcte,
– Sébastien, attiré par la jolie boîte de Pro-Ludo et qui s’installe assez vite à la table,
– Sophie, parmi nous pour un jeudi soir, ce qui n’est pas chose courante,
– Jo, alias Jérôme, non mort et nous en sommes contents 😉
– Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Après la très séduisante partie de ce jeu, jouée chez Romain avec Lolive il y a 5 jours, il me tardait de ressortir ce jeu, qui m’avait plu au plus haut point. Dans l’intervalle, Lolive et Romain ont eu l’occasion de retester ce jeu, avec l’ayatollah Krazey, et ils en ont pensé le plus grand bien, aussi ils cèdent volontiers leur place ce soir à de nouveaux joueurs et ils se lancent dans un Age of Steam des familles.
De mon côté, donc, j’expose les règles aux 4 autres joueurs attablés, puis nous attaquons une partie de Keythedral à 5 joueurs, configuration qui devrait rendre le jeu encore plus tendu, particulièrement au niveau des cartes Lois, puisqu’il n’y a que 2 cartes par tour pour 5 joueurs…
Sandie jouera les pièces rouges, Sébastien les grises, Sophie les jaunes, Jo les bleues et Ludo le gars les vertes. La partie débute donc, avec la phase de mise en place des tuiles de champ, dans leur totalité cette fois.


Le placement de nos cottages respectifs fournit les indications suivantes
: Sandie est adjacente à 15 cases (avec 3 doublons d’accès),
Sébastien est adjacent à 16 cases (avec 2 doublons et 1
triplet d’accès), Sophie est adjacente à 16 cases (avec
2 doublons et 1 triplet d’accès), Jérôme est adjacent
à 15 cases (avec 2 doublons et Ludo le gars est adjacent à
17 cases (avec 2 doublons et 1 triplet d’accès)…


Les tuiles de valeur 4 ont été toutes vendues et il allait
en être de même pour les tuiles de valeur 6, si Jérôme
n’avait pas joué sa carte Loi qui augmente le coût d’une
tuile (celle que j’allais prendre…). Du coup j’ai acheté l’autre
qui restait, avant, finalement, de me rabattre quand même sur cette
tuile majorée…


Les tuiles de construction de valeur 8 viennent d’être révélées
et chacun commence à tirer des plans sur leur achat. A noter l’apparition
des cubes blancs…


Pris sur le vif, le gars… En effet, à ce moment précis,
je me tâte pour utiliser ou non l’une de mes 2 cartes de Lois, me
permettant de payer moins cher une tuile de construction (coût d’un
cube en moins sauf de l’or)…


Sandie choisit de placer le marqueur n°3 sur les ouvriers n°4,
ce qui devient une habitude : en effet, je joue très régulièrement
second, soit en raison d’aucune enchère alors que je suis en position
de choisir qui commence (et je prends Jérôme), soit en raison
d’une enchère minime de ma part (1 cube une fois)…


Une vue du plateau en fin de partie, où l’on peut voir que je
n’ai récolté que 4 cubes, source de mon absence dans les
achats finaux…


Concentrée et devant placer le troisième marqueur d’ordre
du tour du premier tour de jeu (puisque Jérôme a commencé
et que j’ai joué en deuxième), Sandie hésite visiblement
entre plusieurs options. Il est clair qu’à 5 joueurs, on ne pose
qu’un marqueur d’ordre du tour et qu’il convient vraiment de ne pas se
tromper dans son choix afin de se favoriser plus que les autres…


Une vue de la situation lassez classique au niveau de la collecte des
ressources : Sandie ramassera 5 cubes, Sébastien 6 cubes, Sophie
4 cubes, Jérôme 5 cubes et Ludo le gars 6 cubes. Il est intéressant
de constater que je fais partie de ceux qui ramasse le plus de cubes à
chaque tour, alors que je n’ai investi que dans deux maisons et que je
ne représente pas la menace majeure de la partie (que Sébastien
assume assez bien et cela m’arrange)…


Une bien belle tablée de joueurs autour d’un jeu qui plaît
à tous…


Finalement, à ce moment du jeu, possédant une réserve
de cubes intéressante derrière mon paravent mais sans aucun
cube blanc et craignant que l’un de mes adversaires achète le contrat
Violet/Blanc, j’utilise donc ma carte Loi pour achter cette tuile et ne
payer que le cube violet…


La partie approche de son terme, comme en témoignela révélation
des 3 derniers contrats. Gros problème en ce qui me concerne puisque,
très bien contré par Sébastien, je ne récolte
que 4 cubes ce tour et que mon capital atteint une valeur de 5 cubes (impossible
d’acheter le moindre contrat). Je suppose que ce tour est le dernier,
aussi une fois que les 2 premières tuiles ont été
achetées et que Sébastien, mon rival principal, s’apprête
à acheter la dernière, je joue mon va-tout, sous la forme
d’un remplacement du contrat par un autre pioché au hasard. A la
tête d’un grand capital de cubes, il réussit, après
deux tours d’échange, à acheter malgré tout cet ultime
contrat, ce qui met fin à la partie…


Une vue de mon butin une fois les décomptes opérés…

Décompte final
Durée de la partie : 1 heure et 45 minutes (dont
20 minutes de placement) – Mise en place du jeu : 10 minutes – Explication des
règles : 30 minutes
Ludo le gars remporte cette partie avec un total de 53 points, devant Sébastien
avec 48 points, Sandie avec 34 points, Jérôme avec 32 points et
Sophie avec 29 points.
Le détail est le suivant :

Tuiles de construction
Cubes conservés
Total
Sandie (rouges)
0+0+2X8+0+12 = 28
6
34
Sébastien (gris)
2X4+6+8+10+12 = 44
4
48
Sophie (jaunes)
2X4+0+0+10+0 = 18
11
29
Jérôme (bleutés)
4+2X6+0+0+12 = 28
4
32
Ludo le gars (verts)
0+2X6+2X8+2X10+0 = 48
5
53

Débriefing
Toujours aussi plaisant, ce jeu se savoure encore plus à 5 qu’à
3 joueurs, pour au moins deux raisons :
– Le faible nombre de cartes Lois, qui répartit plus celles-ci entre
les joueurs,
– Le choix unique du marqueur d’ordre du tour, qui oblige à faire « le »
choix et à faire attention à sa position dans le tour pour ne
pas choisir le 4ème ou le 5ème (d’ailleurs, je salue ici le talent
de Sébastien, presque constamment avant dernier et pourtant 2ème
au score, sur mes talons).

Au niveau des points de victoire, j’ai conservé pour ceux-ci un total
de 29 cubes (24 correspondant aux 48 points de victoire liés aux tuiles
+ 5 encore en ma possession à la fin), alors que Sébastien en
a gardé 26 (22+4), Sandie 20 (14+6), Jérôme 18 (14+4) et
Sophie 20 (9+11). Comme nous avons joué 6 tours complets, j’ai conservé
4,83 cubes par tour pour les points de victoire, Sébastien 4,33, Sandie
3,33, Jérôme 3 et Sophie 3,33.
Je demeure persuadé que pour espérer remporter une partie, il
faut être en mesure d’amasser plus de 4,5 points par tour de cette manière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


+ 6 = huit