[26/12/2003] Coyote

Participants
– Carole, ma soeur,
– Laurent, mon cousin,
– Gérard, mon paternel,
– Nicolas, mon cousin,
– Cathy, une amie de mon cousin,
– Nicolas, le frère de Cathy,
– René, mon parrain,
– Michèle, ma tante,
– Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Le lendemain de Noël, nous recevions divers membres de ma famille pour un petit buffet du soir. Coyote me semblait correspondre parfaitement au contexte de cette soirée et je le propose dès l’entame des festivités. J’expose la règle en plusieurs fois, en raison des cartes spéciales, mais surtout de la rotation des participants.
Heureusement que l’éditeur m’avait adressé un bandeau promotionnel avant la sortie du jeu : on pourra y jouer à 7 !


Ambiance délire avec Carole à gauche, Laurent au centre
et Gérard à droite. Il faut dire qu’à 7 joueurs l’information
est quasi-totale, mais c’est bien ce « quasi » qui fait tout le
charme du jeu…


Carole consulte sa carte, l’air dépité, alors que Michèle
se cache le visage de la main et que Gérard s’empresse de dire
à ma sœur qu’elle s’est bien plantée…


Le groupe de mon cousin Nicolas, Cathy et l’autre Nicolas, ce dernier
a d’ailleurs eu un mal fou à piger quelle valeur il fallait annoncer.
Alors on a même pu assister à du n’importe quoi 😉


Les coyotes s’agglutinent sur les bandeaux, dont
le scratch tient vraiment mal, et ce n’est ni Nicolas ni Cathy qui me contrediront…

Décompte final
Aucune idée et.. aucune importance 😉

Débriefing
Cette soirée coyotesque s’est déroulée dans une excellente
ambiance, ce qui démontre que ce jeu convient très bien aux contextes
les plus festifs. A 7 joueurs, le jeu présente la particularité
d’être plus tactique, ce qui me donne à penser :
Alors que, dans le cas général, un jeu est d’autant plus tactique
que le nombre de joueurs est faible, dans Coyote, c’est l’accroissement du nombre
de joueurs qui le rend plus tactique.
Ce sera la pensée du soir… avec celle aussi du plaisir de faire jouer
toute sa famille, toutes générations confondues.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


quatre + 6 =