[26/12/2007] Darjeeling, Wadi

Voici les premiers comptes-rendus d’une grande série réalisée pendant nos vacances de Noël passées en la demeure familiale de Jacques, l’un de nos adhérents ludophiles, que je remercie chaleureusement pour cette hospitalité vraiment sympathique.
Le premier jour, donc, on commence Julie et moi, par deux jeux de durée et d’investissement très raisonnables : Darjeeling, mon jeu intermédiaire incontournable 2007, que je voulais faire découvrir à la dame et dont la config 2 joueurs m’intriguait puis Wadi, petit jeu de tuiles sans prétention qui m’avait bien séduit à Essen et que je voulais également voir à l’oeuvre à 2 joueurs.

DARJEELING :

Après la mise en place du jeu : je suis premier joueur et donc possède un cube sur le bateau
qui va partir le plus vite, ce qui m’incitera, donc, à créer au plus vite au moins une caisse de thé pour me replacer dans les bateaux …
Tour 1, j’encaisse 1 point contre 2 pour Julie. Tour 2, j’encaisse 1 point + 3 pour ma
première caisse noire expédiée (bonus d’offres/demandes) contre 1 pour Julie qui va les prendre à son tour…
Séance réflexion chez la dame qui prend un certain retard au score (je suis présent sur 2
bateaux, certes avec une seule caisse à chaque fois). Elle commettra l’erreur de ne pas réagir rapidement et de me laisser la distancer…
Et voilà quand même du gros travail de sa part : pas moins de 5 caisses blanches d’un coup et
plein de points à la clé ! Heureusement que j’avais anticipé l’affaire et que j’avais stocké des tuiles me permettant de réaliser, dans la foulée, 2 ou 3 fois de suite de
petites expéditions de petites caisses…
Première riposte de ma part : 2 caisses livrées et un premier recul de son bateau à 5
caisses…
Et la situation devient de plus en plus compliquée pour Julie qui me voit avec horreur remplir
les 3 bateaux !
Fin de partie sans trop de tension, tant Julie n’est jamais parvenue à renverser la tendance.
Je m’aperçois que sous ses abords très simples, ce jeu est vraiment un jeu d’apprentissage (surtout à 2 joueurs), car il faut prendre garde à ne pas laisser un joueur s’échapper au
score et tout miser sur un gros bateau… En effet, le pire, dans ce cas-là, est bel et bien que le joueur en avance anticipe et génère petites caisses sur petites caisses dans la
foulée, histoire de ne pas laisser trop de bénéfices au joueur qui tentait ce « trop » gros coup. Julie n’a pas aimé, moi, j’ai adoré !

 

Bilan synthétique :

On a aimé
– La configuration 2 joueurs marche du feu de Dieu, avec une grosse pression pour savoir quand l’autre joueur va faire ses chargements : passer après lui est la règle d’or !
– L’extrême jouabilité de ce jeu qui nécessite quand même de l’apprentissage pour ne pas se faire avoir…

On a moins aimé
– Pour Julie, l’impression finale de : « Tout ça pour ça ? », car on a finalement passé plus de temps à installer le jeu qu’à jouer et qu’elle n’a pas eu l’impression de pouvoir
inverser le cours des choses.

Scores de la partie :

Julie (orange) : 66 (69 sur la piste – 3 demi-caisses)
Ludo le gars (vert) : 100 (101 sur la piste – 1 demi-caisse)

Note du jeu (sur cette partie) : 18 / 20

———————————————————————————————————————————————–

WADI :

Après une installation un peu longuette et un retour dans la règle un poil fastidieux, nous attaquons
avec plaisir cette petite partie de Wadi sur la carte de base proposée dans la règle. Il nous semble, dès l’entame, que le jeu convient parfaitement à cette configuration 2
joueurs…
Après un tour de jeu, nous avons chacun une petite hutte sur la plateau et les jetons d’eau ont
commencé à dévaler le fleuve…
La partie est vraiment agréable malgré le fait que Julie ait l’impression d’avoir raté son départ en
n’ayant plus l’opportunité de revenir acheminer de l’eau en haut du plateau. Là encore, un peu d’expérience sur le jeu aide…
Fin de partie et on va pouvoir décompter tout ça (pas facile, facile, d’ailleurs) : hutte par hutte,
on marque des points pour chaque case l’entourant alimentée en eau, avec 3 points pour une tuile verte, 2 pour une tuile orange et 1 pour une tuile jaune.
Bilan synthétique :

On a aimé
– La configuration 2 joueurs est clairement celle qui procure le plus de plaisir : contrôle total sur le jeu, pas de règle farfelue en cas d’impossibilité de construire, …
L’auteur aurait dû s’arrêter à cette configuration ou, tout au moins, trouver des règles d’ajustement plus logiques à 3 ou 4 joueurs.
– Le système d’écoulement de l’eau est tout bonnement très élégant,
– Les possibilités de blocage de l’eau dans certaines zones en rendant des cases inaccessibles pour un pompage adverse.

On a moins aimé
– La non possibilité de construire le plateau de manière totalement aléatoire (là encore, quelques tests supplémentaires de la part de l’auteur aurait certainement conduit à une
règle de placement des tuiles quasi aléatoire). J’espère qu’il me lit et qu’il va cogiter là-dessus car j’aime vraiment son jeu et je crois qu’il ne manque quasiment rien pour le
rendre excellent.

Scores de la partie :

Julie (rouge) : 29
Ludo le gars (jaune) : 48

Note du jeu (sur cette partie) : 15 / 20

———————————————————————————————————————————————–

2 commentaires à propos de “[26/12/2007] Darjeeling, Wadi”

  1. Salut Ludo,

    Tu m’as déjà fait saliver sur Darjeeling mais si en plus ca marche du tonnerre à 2, je ne vais plus hésiter longtemps. Combien de temps à durer votre partie?

  2. Salut,
    La partie a duré 20 à 25 minutes, c’est-à-dire un temps record, alors que, et c’est bien connu, on n’est pas réputé pour notre rapidité…
    J’ai bien aimé, mais pas Julie, hein…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


1 + quatre =