[27/01/2021] Alhambra das Würfelspiel

Petite partie de jeu en ce mercredi après-midi, comme toujours le meilleur jour de la semaine, en compagnie de mon paternel Gérard, venu nous voir le lendemain de son anniversaire, et, cerise sur le gâteau, jouée dans le Paradis Jeux, un lieu où, incroyablement, il n’avait encore jamais pratiqué de jeu !
La partie du jour, donc, se fera sur l’excellent et bien vicieux Alhambra das Würfelspiel, un jeu qui peut bien faire couiner comme vous pourrez le constater à la lecture de ce compte-rendu…

ALHAMBRA DAS WÜRFELSPIEL

Petite partie d’un jeu beaucoup aimé par chez nous et qui devrait plaire à Gérard : un jeu plutôt simple de prise de risque, mâtiné d’un semblant de stratégie et d’embêtement des autres joueurs !
Fin de premier tour de la première manche, avec une Leila qui se distingue déjà avec un joli 5 dés gris au deuxième lancer (cylindre orange), tandis que Gérard a obtenu 3 violets au troisième (cylindre jaune) et que j’ai obtenu 4 dés verts au deuxième (cylindre vert)…
Lancer de dés…
Fin de la première manche, avec des résultats assez élevés de la part de Leila, notamment un 7 dés rouges, un 6 dés verts et deux fois 5 dés gris et violets au deuxième lancer !
Nous nous lançons dans la deuxième manche…
Fin de la deuxième manche et toujours une Leila au top du top, même si Gérard fait mieux que de se défendre…
Fin de troisième manche et décompte à venir, avec encore une fois une prédominance des bons résultats chez jaune et orange… Je couine ! 🙁
Voilà la situation une fois le décompte effectué et, le moins que l’on puisse dire, c’est que j’ai complètement lâcher l’affaire sur les pistes grise et violette… Et vous savez quoi ? Les dés que je lance me proposent très très régulièrement ces deux couleurs ! Rageant…
Et hop, quatrième manche débutée…
Fin de la quatrième manche avec des résultats à pleurer pour moi : regardez la piste verte par exemple (3 cylindres à ma couleur), sans parler de mon misérable 3 dés rouges et, encore pire, 1 dé bleu !!!
A cause du couvre-feu à 18h00, Gérard ne peut pas terminer la partie avec nous mais nous confie les clés de son jeu. Je vous explique, ci-après, la variante que nous inventons, en direct, pour clore respectueusement la partie…
Dans un sac opaque, nous plaçons trois pions rouges et trois pions beiges, indétectables au toucher. Lorsque ce sera à Gérard de jouer, nous en piocherons 1 pour savoir si c’est Leila (rouge) ou moi (beige) qui jouera pour lui, dans le plus grand respect de ses intérêts…
Non, franchement, il n’y a pas de quoi couiner de débuter la cinquième et dernière manche avec 2 dés rouges au troisième lancer ??? 🙁
Petite vue de l’enchaînement des pioches de pions pour Gérard : Leila a joué pour lui aux tours 1, 2 et 4, tandis que j’ai fait de même aux tours 3 et 5 et que c’est moi qui gérerait l’effet de sa tuile spéciale lui permettant d’avancer une fois d’une case sur une autre piste lors du dernier décompte.
Fin de la cinquième manche…
Et la vue des pistes colorées avant que le dernier décompte n’ait eu lieu…
Fin de partie : bon, les choses sont claires et elles ne pouvaient en être autrement ! 🙁 mais bravo à Leila ! 😉

Durée de cette partie : 2 heures – Note de cette partie : 17 / 20

Scores de la partie :

Total
Leila (orange) 123
Gérard (jaune) 112
Ludo le gars (vert) 89

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le plaisir assuré avec ce jeu,
– Les couinements autour de la table, tantôt pour une place chipée avec une tuile spécialen tantôt pour un enchaînement de jets de dés malheureux, …
– L’envie d’y revenir encore : il ne nous lasse pas !

On a moins aimé
– La durée un peu excessive,
– L’acharnement du hasard contre moi ce jour…

————————————————————————————————————

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


6 − cinq =