[27/02/2020] Charterstone – Parties n°2 et n°3

Nous avions démarré la campagne de Charterstone un mercredi après-midi, il y a trois semaines de ça, et nous avions trouvé ça intéressant avec un bon goût de reviens-y. Le truc, c’est qu’on n’y est pas revenu tout de suite…
Du coup, hier, au moment de s’y remettre, nous avons eu l’impression de tout redécouvrir et ça a piqué ! Oui, vraiment beaucoup… Tant et si bien qu’on n’a pas réussi à y jouer vraiment hier, qu’on a juste tout installé, relu les règles en notre possession à ce moment-là, en nous rendant compte qu’on avait un souci avec l’absence de carte de consigne… Ça a été dur, si dur, qu’on n’a pas joué du tout hier !
Et, ce matin, ça y est, on est prêt à s’y mettre ! Contents nous sommes… Tellement d’ailleurs qu’on se lance pas dans une, non, mais carrément dans deux parties : les numéros 2 et 3 de la campagne !!!

Avertissement : SPOIL à tous les étages de ce compte-rendu !
Donc, si vous ne voulez pas trop en savoir sur le jeu, épargnez-vous ce compte-rendu… 😉

Pour les autres, bonne lecture, sachant que j’ai rédigé le compte-rendu de la partie numéro 2 avant de jouer effectivement la partie numéro 3, histoire de rester dans mon feeling ressenti à chaque étape…

CHARTERSTONE – PARTIE N°2

Blanc c’est blanc et on ne sait toujours pas très bien où l’on va ! Surtout qu’après avoir rangé les éléments il y a 3 semaines, après notre partie n°1, on avait déjà le sentiment qu’on aurait bien du mal à repartir correctement pour notre partie n°2…
Après avoir questionné à trois reprises mon ami Grissom87, lequel m’a donné des billes sans spoiler le moins du monde, et notamment en m’indiquant d’aller récupérer la FAQ sur internet (ici), enfin, enfin, ENFIN, on a trouvé comment débloquer la situation avant d’aborder la partie n°2 : on avait oublié de prendre la carte 21 dans la boîte d’Index en fin de la partie n°1 ! Ouf, sauvés, on va ENFIN pouvoir vraiment s’y mettre…
Petite vue de cette fameuse carte 21, laquelle nous indique la carte de consigne qui doit être prise et lue à l’instant : la carte 400. Sans cette info, effectivement, on était un peu bloqués…
Et voici donc la carte 400, laquelle est bel et bien la consigne à appliquer pour notre partie n°2 ! On va donc essayer de posséder un maximum de pièces et de ressources en fin de cette partie, afin de remporter 1 point de gloire et le droit de gratter la zone grisée du bas pour révéler un gain supplémentaire pour le joueur qui a le mieux rempli les conditions de la consigne…
Et, cette fois, c’est vraiment parti pour de bon !
Leila est la première à construire un bâtiment, en défaussant 3 jetons d’influence et les 4 ressources indiquées sur sa carte. Ce faisant, elle empoche 5 PV…
Le grand moment : Leila colle réellement un bâtiment sur le plateau, dans son quartier !
Elle s’est bien appliquée pour coller sa raffinerie…
De mon côté, aujourd’hui, je mise sur le tableau des quotas, allant jusqu’à défausser 2 cartes de développement pour empocher un nouveau bonus de 1 PV (ce qui, ajouté aux 5 + 1 PV liés à la zone et au bonus d’un de mes assistants, me rapporte pas moins de 7 PV par jeton d’influence ainsi placé)… Je mise aussi sur la piste de réputation car je compte bien empocher les 10 PV pour le joueur majoritaire !
Petite vue générale alors que j’ai réalisé l’objectif violet d’avoir 3 jetons d’influence sur la tableau des quotas.
Leila, elle, surfe sur la vague d’ouverture de caisse avec le Chartestone, et elle nous révèle notamment carte de règle n°9.
Le jeton de progrès ayant atteint la dernière case, la partie va s’achever ! Déjà…
Vue générale de la zone des cartes de développement et des objectifs.
Le plateau, une fois la partie achevée et avant la résolution de la consigne et des bonus liés à la réputation…
Ayant le plus grand total, j’ai eu le privilège de gratter la zone grisée et comme j’ai 3 pièces et 1 ressource, j’ai choisi d’appliquer la tête de roi rouge (roi déçu).
Voici le contenu de la caisse A que je viens d’ouvrir…
Je vais coller une version 2 de la règle n°26 ! On commence à deviner qu’il devrait en être de même pour les bâtiments dans notre quartier car, avec seulement 6 emplacements, cela semblait court…
Vue finale de nos scores respectifs. Leila va colorier 3 étoiles de gloire (3 dizaines de PV) et moi 5 (1 de bonus lié à la consigne + 4 de mes 4 dizaines de PV)…
Voici nos choix respectifs sur nos coffres. Je termine la ligne des bateaux donc je pourrai placer un jeton d’influence dès l’entame de chaque partie à venir… Yes !
Et le dos de nos coffres, avec Leila qui a eu droit à un bonus (car non gagnante de la partie qui vient de se terminer) : elle a colorié une case de capacité liée aux cartes de développement…

Durée de la partie : 1 heure 15 minutes – Note de cette partie : 14 / 20

Scores de la partie :

Piste Réputation Total
Leila (bleu) 30 7 37
Ludo le gars (vert) 36 10 46

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Une fois la partie achevée, l’impression qu’enfin on en sait assez pour avoir l’impression de maîtriser un tantinet les règles…
– Les combos qui commencent vraiment à poindre,
– Les anticipations qu’on essaie d’avoir : va-t-on avoir le droit de recouvrir des bâtiments par la suite ? qu’y a-t-il dans les boîtes I, II, … ? qu’y a-t-il sous la feuille blanche au fond de la boîte ? etc…
– L’envie d’y revenir tout de suite !

On a moins aimé
– La rapidité de la partie : le marqueur de progrès va si vite !!!
– Un côté très abscons de la règle fractionnée, à mon avis, de manière très artificielle : nous aurions aimé avoir plus de règles au départ plutôt que certains points, pas déterminants du tout, ne nous soient révélés qu’en cours de la partie n°2…

————————————————————————————————————
CHARTERSTONE – PARTIE N°3

Pour débuter cette partie numéro 3, nous devons commencer par placer un bâtiment dans chaque quartier inactif qui contiendrait au moins un hexagone vide. Cette règle n°2 arrive, certes, au bon moment, mais c’est là encore du mystère fait pour pas grand chose jusque là…
Voici à quoi ressemble le plateau une fois positionnés les bâtiments que la pioche nous a offert… Oui, je sais, c’est tout petit et pas facile à lire ! 😉
De mon côté, profitant de ma ligne entièrement remplie d’étoiles de gloire, je peux gratuitement placer un jeton d’influence sur la piste de réputation. Je me disais que ça pouvait être utile, voire fondamental, mais, en fait, plus tard, je m’apercevrai que je ne fais pas toutes les actions de « bateaux » dont je pourrais profiter… Donc, bof en fait.
La consigne de cette partie est assez déroutante : avoir réalisé le moins d’objectifs ! Du coup, on a le sentiment que ça va ralentir l’avancée du marqueur de progrès mais, en fait, on ferait mieux de se rendre compte que, comme le suggère le texte de départ de cette carte, on devrait se lancer à fond dans la construction de bâtiments et l’ouverture de caisses pour compenser !
Ça parait si dommage de ne pas pouvoir -vraiment- profiter de ces 3 beaux objectifs…
Premier tour et premier placement d’ouvrier : je défausse un jeton d’influence pour récupérer 2 bois, tandis que Leila va acquérir immédiatement une carte de développement que j’avais dû défausser lors de la partie précédente : récupération d’un jeton d’influence à chaque utilisation de la trésorerie. Oui, effectivement, ça paraît fort…
Peu après, Leila construit un magnifique bâtiment : elle s’apprête à le coller dans son quartier…
Voilà qui est fait !
Ah ! On sentait bien que ça allait arriver : on pourra, quand nos 6 cases seront pleines dans notre quartier de départ, recouvrir un bâtiment précédent avec un nouvel autocollant (sauf le bâtiment « vital » de départ)…
Belle partie entre père et fille, surtout que, maintenant, on a l’impression de mieux maîtriser la règle et les enchaînements sont beaucoup plus fluides !
Leila est la reine de la trésorerie et, surtout, de la Charterstone : elle ouvre une nouvelle caisse et commence à être plutôt dans la course pour la victoire…
Elle obtient, dans la caisse juste ouverte, notamment une carte d’objectif. Il me semblait bien qu’il devait y en avoir diable !
Ayant prévu mes derniers coups, ceux-ci passent par la construction de ce bâtiment contre la défausse de 2 bois + 1 blé + 1 charbon, sans oublier mes 3 derniers jetons d’influence. Cela me fait marquer 5 PV + 1 PV car j’ai utilisé du bois. Ensuite, je vise la récupération d’un ou deux cylindres d’influence, via le moulin, pour aller placer un ultime jeton d’influence sur le tableau des quotas.
Je parviens à mes fins, le marqueur de progrès s’arrêtant à une case de la fin ! Donc, au tour suivant, je le ferai franchir cette case puisque je n’ai plus de jetons d’influence.
Sauf que… Leila me fait un coup de Trafalgar en réussissant une Chaterstone que je n’avais pas vu arriver ! Du coup, c’est pire que tout : elle va scorer plein de PV, récupérer de nouveaux éléments dans la caisse et je ne rejouerai pas !!!
Elle peut être fière d’elle la ch’tiote ! La voici en train de récupérer le contenu de sa caisse via la boîte Index…
La partie est cette fois terminée !
La preuve… 🙁

Oh la la, mes galères s’accumulent : elle opte pour l’attitude jaune, celle qui indique qu’on va inclure la valeur des bâtiments de notre quartier dans les PV de cette partie (uniquement). Ce faisant, elle va me dépasser au score, ayant 20 PV à ajouter, contre seulement 13 pour moi ! Comme quoi, le roi voulait vraiment qu’on construise et qu’on ouvre des caisses !!! Bravo Leila…
Voici la situation juste avant que je récupère 10 PV liés à ma réputation et Leila 7. Elle remporte cette partie, coloriera une coupe de victoire sur son coffre et on cochera chacun 5 étoiles de gloire. En compensation, de mon côté, je vais colorier un niveau de capacité, ce qui est moindre mal.
Rendez-vous à la prochaine partie…

Durée de la partie : 1 heure 15 minutes – Note de cette partie : 15 / 20

Scores de la partie :

Piste Réputation Total
Leila (bleu) 46 7 53
Ludo le gars (vert) 40 10 50

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– L’impression, cette fois quasiment certaine, qu’on maîtrise la règle et cela allège notre investissement mental sur ce point pour nous focaliser sur la stratégie et les combos…
– La grande hâte de passer à la parie numéro 4 en y intégrant deux automates : Au et Tomate (nos deux quartiers diagonalement opposés) ! 😉

On a moins aimé
– La rapidité de la partie à nouveau,
– Un côté quand même bien alambiqué, même si le plaisir s’affirme…

————————————————————————————————————

Une réponse à “[27/02/2020] Charterstone – Parties n°2 et n°3”

  1. Sincèrement au debut je reconnais que c’est fastidieux mais à partir de Partie 4 5 on met en place dès micro combos vraiment satisfaisantes car on maîtrise mieux les tenants et aboutissants..et il vous reste des surprise à dévoiler qui vont vraiment étoffer le jeu..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


sept − = 2