[27/11/2019] Miyabi

Découverte d’un jeu que je n’avais clairement pas vu venir aujourd’hui. Oui, un jeu arrivé ici pour le plaisir, sans que je l’ai spécialement repéré.
Et ben, mes amis, quel jeu !!! Franchement, ce Miyabi, sorti dans la gamme soirée jeux chez Haba, c’est de la balle ! Oui, un truc de dingue ! Au point qu’on se demande qui les jeux de Kramer / Kiesling, au moins ces dernières années, n’étaient pas plus Kiesling que Kramer ! On pourrait aussi se dire qu’il a appris à bonne école, OK, je prends aussi… Moi qui adore Kramer, ça me va !

Mais quel jeu que ce Miyabi, franchement… Elégant, fin, simple, tendu, joli, plein de peps à tout moment, … Pffff….
On est sûr du très bon. Je reste limité sur ma note… pour le moment !

MIYABI

Dans Miyabi, on va créer des jardins japonais magnifiques : en couplant sur une même ligne les mêmes éléments, en montant en étages, tout en gardant une harmonie raisonnable de l’ensemble. Rien qu’à la lecture de la règle, je savais que ce jeu sentait bon…
Chacun dispose donc d’un plateau individuel vide au départ, sur lequel il va placer des tuiles de jardin. Peu de contraintes, mais énonçons-les quand même :
– Chaque ligne ne peut accueillir qu’un symbole (étang pour la troisième par exemple).

Chaque colonne, qui accueille un symbole au moment de sa pose, doit avoir encore avoir sa lanterne hors du plateau.
Et voilà !
Une partie à 2 joueurs se joue en 6 tours de jeu. Première étape : piocher 4 tuiles de taille 1 + 4 tuiles de taille 2 + 2 tuiles de taille 3 droites + 2 tuiles coudées de taille 3. Ce que fait admirablement bien mon admirable fillotte…
Voici donc l’étalage du premier tour…
Je choisis de prendre cette tuile droite de taille 3 au premier tour et je la place en respectant les règles : symbole de pagodes en face de la bonne ligne et lanterne descendue sur cette colonne. Ce faisant, je marque 3 fois le niveau où j’ai placé les symboles, donc le 1, donc 3 PV en tout sur la piste de score.
Voilà, donc, la piste de score en fin de premier round, Leila ayant empoché 2 PV avec son marqueur orange et moi 3 PV avec mon noir…
La partie progresse et on apprécie particulièrement de devoir réfléchir au « bon » endroit pour placer son symbole de ligne (pour placer la lanterne en colonne) afin de se laisser des solutions pour les rounds à venir…
Ayant placé la tuile de longueur 2 avec 2 pierres tout à droite, au round d’avant, je peux placer une tuile de taille 1, ensuite, dans la colonne d’à-côté, la lanterne étant encore en dehors. Mmmm… Très intéressant et plus que titillant ce mécanisme… Bravo Monsieur Kiesling !
Fin de premier tour (sur les 6 que comptera la partie à 2 joueurs)… Voici le jardin de Leila.
Et voici le mien, au même moment.
Le deuxième tour se déroule exactement de la même manière, mais, notons-le, je ne parviens pas à placer mes 6 tuiles, l’une de les lanternes restant donc en dehors du plateau…
Ça monte, ça monte, et c’est bien là le but du jeu, sachant qu’il y a de sacrés bonus pour le premier qui arrive au niveau 5 avec un symbole…
Fin de quatrième tour…
Leila éprouve quelques difficultés dans ce jeu, plus que dans les derniers auxquels elle a pu jouer. Elle crée de dangereuses tours, difficilement combinables avec les cases voisines pour progresser de manière homogène et réellement utile quand on sait que la partie dure 6 tours…
Fin de 5ème tour : il n’en reste plus qu’un et personne n’a encore atteint le niveau 5, même si j’aurais pu (dû) le faire en fin de tour précédent pour la première ligne de fleurs rouges…
Dernier étalage, sans aucune fleur rouge !!! Je couine un peu, reconnaissons-le. Il va falloir travailler sur d’autres bonus, voire prévoir les majorités sur les lignes (encore une scoring !), sachant que, jusque là, ça m’était difficile, préférant monter, monter, monter, …
Yes ! J’en ai enfin un !
Fin de partie ! On va pouvoir décompter ce qui reste à ajouter : les bonus + les majorités, et voilà !
Le jardin de Leila, en fin de partie… Elle va avoir quelques majorités me semble-t-il…
Et mon jardin, plus haut mais moins étalé. Quel beau jeu titillant, avec un super goût de reviens-y, même si je me demande pourquoi ils ont été jusqu’à proposer plusieurs extensions dans la boîte ! Quelle pureté jusque là, pourquoi chercher encore plus ?

Durée de cette partie : 1 heure 10 minutes – Note de ces parties : 18 / 20

Scores de la partie :

Piste Bonus Majorités Total
Leila (orange) 111 0 15+12+9+4+7+6 164
Ludo le gars (noir) 168 9+5 7+6+4+8+3+6 216

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– L’élégance des règles : un chef d’œuvre !
– Le savant mélange entre jouer au sol, monter en étages, gérer des majorités, …
– L’envie de malade d’y revenir !

On a moins aimé
– Les extensions proposées : à quoi bon, franchement avec un jeu d’une telle richesse / finesse ?

————————————————————————————————————

7 commentaires à propos de “[27/11/2019] Miyabi”

  1. Hello… superbe jeu oui… Connais tu Sanssouci du sieur Kiesling aussi (quel auteur !!!) ? Une merveille dont on reconnais quelques mécaniques dasn Miyabi

    • Si t’as l’occaz Sanssouci est aussi limpide… 2 cartes dans sa main… une à jouer… c’est tout… et comme dans kingdom builder on pourrait croire à un hasard prépondérant … et bien que nenni… y’a que le look qui peut paraitre…. et bien ancien…

  2. J’ai pu l’essayer hier à la soirée jeux de la ludothèque et il est effectivement bien sympa. Beaucoup d’hésitation et de choix lors de la dernière manche (recouvrir une tuile pour marquer beaucoup de points mais ne pas prendre la majorité ou aller chercher la majorité mais ne marquer que 2 points ?).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


trois × = 18