[27/12/2019] Sagrada + deux extensions, Tapestry, Dealmaker

Deuxième journée jeux avec mon cousin et sa fille à la maison, avec trois belles parties au programme :
Sagrada + ses deux extensions : un régal pour les 5 joueurs attablés !
Tapestry : un gros jeu comme je les aime…
Dealmaker : un petit jeu de négo et de contrats ultra-speed !

SAGRADA + 2 EXTENSIONS

Mon coup de coeur de l’année va être présenté à Laurent, Eléna et Julie, parce que quand même, hein ! 😉
Belle tablée, prête pour une partie à 5 joueurs de Sagrada, avec l’extension 1 (sans la piste personnelle de dés) et l’extension 2 (sans les cartes d’artistes personnelles).
Voici à quoi ressemble l’étalage :
– 2 cartes outils en haut : la première pour faire +/-1 avec le dé pris, la deuxième pour remettre le dé pris dans la pioche et le remplacer au hasard par un autre mais en en choisissant la valeur,
– La zone de dés de verre rare en haut : le premier qui prendra un dé paiera 2 pierres de faveur, le deuxième 1 et le troisième 0, puis on en replacera deux,
– Les 3 cartes d’objectifs publics en bas : variété de couleurs en ligne, connexion diagonale de couleurs, paires de dés identiques au même place en haut et en bas.
A 5 joueurs, ça nous fait quand même 11 dés sur la table à chaque tour !
Voici mes deux dés obtenus alors que j’étais second joueur après Laurent.
Partie bien sérieuse, limite tendue…
Enfin, sauf pour Leila ! 😉
Oui, c’est clair, ce jeu plaît beaucoup à notre assemblée du jour…
Nous voilà à mi-partie.
Les plateaux des joueurs au même instant.
Je me suis résolu à payer 2 pierres de faveur pour placer ce dé de verre rare sur mon plateau, le seul des 3 que je pouvais mettre à l’emplacement prévu pour obtenir 6 dés dans ses diagonales et qui soient d’assez forte valeur (mon objectif privé…).
Ça s’emballe sur les cartes outils et la zone des dés de verre rare !
Le vitrail réalisé par Eléna et son objectif privé…
Celui de Leila…
Celui de Julie…
Celui de Laurent et son objectif privé (dommage qu’il croyait n’avoir le droit de scorer pour son objectif privé que les dés bleus destinés à des emplacements bleus : d’où ses seuls trois dés bleus posés)…
Et mon vitrail…

Durée de cette partie : 1 heure – Note de ces parties : 19 / 20

Scores de la partie :

Objectif privé Objectifs publics Pierres de faveur Cases vides Total
Eléna 27 18+10+3 0 0 58
Leila 25 6+11+6 5 -1 52
Julie 30 18+9+12 2 -1 70
Laurent 14 12+6+12 1 -1 44
Ludo le gars 20 12+13+6 2 -1 52

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le jeu vraiment super bien calibré pour ce type de partie : en famille, tranquillement, …
– Le matériel franchement agréable,
– Les multiples possibilités offertes par les extensions..
.

On a moins aimé
– Le manque de précisions dans la règle pour les cartes d’objectifs : celui basé sur les couleurs connectées en diagonale aurait mérité un exemple et ce n’est probablement pas le seul…

————————————————————————————————————
TAPESTRY

Ah… Le retour de la fameuse grosse boîte de Tapestry sur la table. Content je suis de le faire découvrir à mon cousin et à Eléna !
Parmi mes deux civilisations piochées, il y en avait une assez classique qui m’aurait mené vers une stratégie militaire déjà jouée par deux fois et il y avait celle des Futuristes. Je dois bien dire que j’ai franchement hésité à la prendre : comment la jouer correctement ? En allant vers quel axe ? Et sa puissance apparente ne risque-t-elle pas de me mettre trop en avant ?
Bon, après quelques hésitations, je me dis qu’on est là pour essayer de nouvelles choses, alors, zou, j’opte pour les Futuristes (oui, vous savez, ceux qui ont construit les pyramides avant l’apparition des peuples de l’Antiquité…) !
Tout est à présent prêt pour qu’on démarre, sachant que j’ai donc avancé sur la 4ème case de chaque piste (ça paraît ultra-fort quand même, même si je paierai plus cher mes progressions futures). Eléna a opté pour les Alchimistes (prise de risque à chaque prise de revenus pour progresser sur 1 à 4 pistes) et Laurent a choisi la civilisation des Fêtards (progression d’une case sur une des trois possibilités de son mini-plateau dédié à chaque prise de revenus)…
Miam miam !
Voici ma pioche initiale de tuile et de carte Fresque…
Après un premier tour de jeu…
Que faire, que faire ?
Ni une ni deux, je prends mes revenus hyper vite, histoire d’empocher le bonus de ressources et de pouvoir démarrer plus fort la seconde ère (pour moi). J’ai placé ma seule et unique carte Fresque (pourrie de chez pourrie d’ailleurs : seulement un gain de 4 PV), mais tant pis !
Au niveau stratégie, j’ai décidé de tout miser sur deux pistes : celle des sciences pour avancer sur d’autres et tenter de la mener au bout et celle des technologies parce qu’il me semble qu’elle peut bien se marier avec ma civilisation. Logique non ?
Forcément, avec l’avance de ma civilisation sur les pistes, je vais plus facilement que mes adversaires m’octroyer la prise des bâtiments bonus des pistes…
Et bing ! Je prends en premier mes revenus pour passer de la deuxième à la troisième ère, surtout pour empocher le bonus de deux ressources au nez et à la barbe de mes partenaires de jeu… Et pourtant ma carte de Fresque est une nouvelle fois assez moyenne !
Laurent commence à franchement souffrir… Je dois bien avouer qu’à ce moment-là, j’ignorais encore qu’il n’était pas très fan des jeux à combos où il y a mille et une manière de faire pour aboutir à des résultats proches. En fait, il veut tout calculer et, là, dans ce jeu, ça peut être problématique, on est souvent obligé de naviguer un peu à vue, de jouer au feeling (enfin, je le conçois comme ça)…
Histoire de ne pas changer de direction stratégique, je prends à nouveau mes revenus en premier pour basculer dans ma quatrième ère, ce qui me rapporte un nouveau bonus de trois ressources, lesquelles manquent cruellement à mes adversaires… Au niveau de mes ressources, justement, je suis assez blindé et, comme j’ai déjà deux pistes pratiquement au bout (sciences et technologies), je vais devoir me relancer sur une troisième (le militaire ?). Et au niveau de ma capitale, comment dire, ça se remplit convenablement… 😉
Mon marqueur arrivant au bout de la piste de technologies, je le place en haut et peux redémarrer avec un autre cube sur n’importe quelle piste (je choisis la même). A noter que Laurent, perspicace qu’il est, a profité de sa carte de Fresque pour récupérer les mêmes bénéfices que moi sur cette piste (dont cette pose de deuxième cube)…
Avec mon cube qui arrive au bout de la piste de sciences, je vais pouvoir lancer quatre fois le dé vert et progresser gratuitement, mais sans les bénéfices, sur les pistes obtenues…
La partie s’approche de son terme et l’issue de la partie ne semble faire aucun doute, même si Eléna s’en sort clairement à son avantage par rapport à son paternel (quoique sur la fin, car elle stagne énormément lors de sa quatrième ère alors que Laurent progresse, progresse…).
La partie est terminée !
La zone d’Eléna…
Celle de Laurent…
Et la mienne !

Durée de cette partie : 2 heures 40 minutes – Note de ces parties : 18 / 20

Scores de la partie :

Total
Eléna (blanc – alchimistes) 86
Laurent (rouge – fêtards) 132
Ludo le gars (vert – futuristes) 229

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– La variété des stratégies qu’on peut développer en essayant de se caler sur les bonus octroyés par sa civilisation,
– Les progrès qu’on fait d’une partie à l’autre (mes scores ont augmenté à chaque partie),
– L’impression que je sais « lire le jeu » et ça, c’est très très agréable (pour moi !)…
.

On a moins aimé
– La souffrance de certains joueurs sur ce jeu aux multiples combos possibles (désolé cousin…),
– La crainte que certaines civilisations soient quand même supérieures aux autres (confirmée sur BGG : ici avec des analyses mathématiques très poussées qu’il faudrait connaître avant de jouer).

————————————————————————————————————
DEALMAKER

Découverte d’un nouveau jeu, donc, plutôt très simple, histoire de finir notre belle journée jeux tranquillement…
Un gros pion est placé au centre d’une zone de contrats qu’on va essayer de réaliser avant les autres, dans un jeu de négociation à la criée du style « Je propose deux pots de fleurs contre un or, qui n’en veut ? », bla bla bla…
Petits résumés des règles :
– Pour faire un contrat, on peut payer 3 cartes identiques de valeur plus faible pour en remplacer une et on peut payer une seule carte plus forte pour en remplacer une plus faible,
– L’échelle croissante des valeurs des denrées : cacahuètes, vinaigre, fleurs, tapis, or et diamant,
– Lorsqu’on aura épuisé la pioche de cartes, on passera aux soldes, avec la possibilité de payer une denrée de moins pour un seul contrat par joueur.
Ça cause, ça parlemente et ça se jette sur le gros pion (n’est-ce pas Laurent ?) pour dire qu’on a un contrat qu’on va payer…
Exemple de contrat que je réalise : je défausse 5 cartes de cacahuètes pour prendre ce contrat qui vaut 3 PV. Ensuite, je repiocherai 3 cartes exactement…
Ah, il en raconte le gone Tristan…
Fin de partie, assez frustrante pour moi, m’étant rabattu stupidement sur une carte de 2 VP après avoir raté un magnifique contrat de 3 diamants… Bon jeu, mais pour ceux qui aiemnt les jeux où ça va vite et où ça cause !

Durée de cette partie : 30 minutes – Note de ces parties : 12 / 20

Scores de la partie :

Total
Laurent 19
Eléna 14
Tristan 6
Ludo le gars 11

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– L’évidence de la règle,
– Le matériel proposé, très fonctionnel, bien adapté,
– L’esthétisme de la boîte,
– L’ambiance surexcitée pour ceux qui en sont friands…

On a moins aimé
– La ferveur et le côté survolté qui ne cadre pas trop avec mes goûts (mais c’est ultra-personnel ça…),
– L’impossiblité de vraiment jouer si certains ne veulent pas négocier, tenter de faire du gagnant-gagnant, …

————————————————————————————————————

4 commentaires à propos de “[27/12/2019] Sagrada + deux extensions, Tapestry, Dealmaker”

  1. Tapestry c’est quand même le jeu surproduit à 90€ qui sort 3n toutes petites quantités donc qui buzze et avec lequel on crée le besoin (alors qu’il aurait pu sortir à 69€) et qui à sa sortie s’annonce buggué avec des civilisations plus fortes que d’autres…
    L’auteur Stegmaier a été obligé direct de faire une FAQ pour modifier le gameplay.

    Le jeu est peut être très bon mais là on marche sur la tête…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


9 − deux =