[27/06/2002] Euphrat & Tigris

Participants
– Julie, à genoux pour négocier une partie d’Euphrat…,
– Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Après un certain temps, voire un temps certain, nous ressortons la fameuse boîte d’E&T, sur les supplications de Julie qui fatigue à force d’essayer perpétuellement de nouveaux jeux…
Bon, un Euphrat & Tigris ça peut se faire, alors en route, arc et vache en bandoulière (enfin, surtout l’arc…).

Afin de conjurer le sort, Julie décide de tourner le plateau dans l’autre sens et, c’est inadmissible, c’est moi qui commence !!!
Un placement au cœur du jeu avec mon chef noir pour débuter me semble le plus sûr, sachant que je me méfie de Julie qui a dû passer un certain temps à construire les stratégies les plus folles pour enfin gagner à ce jeu…
Julie réagit en plaçant son chef noir de la même manière, à proximité du bord du plateau, de son côté.

La partie est équilibrée, mais je commets une grossière erreur d’appréciation : je ne possède que très peu de tuiles rouges, vertes et noires derrière mon paravent et je construis un monument Rouge/Bleu dans le royaume où je suis implanté de manière forte (pour des conflits externes) avec les chefs de ces 2 couleurs. La réaction de Julie est immédiate : elle m’attaque en conflit interne, ce qui neutralise mon chef rouge, puis en conflit externe pour éliminer mon chef noir et mon chef vert, particulièrement fragile sur le plateau. Résultat : j’ai 3 chefs dehors et elle bénéficie de la partie rouge du monument…

La suite de la partie me semble un long calvaire, car Julie parvient à récupérer des cubes bleus de-ci de-là, même si c’est toujours sa couleur minoritaire et qu’elle ne pioche pas beaucoup de tuiles de cette couleur.
Je ne trouve pas de solution rapide pour prendre la place de son chef noir dans le seul royaume où l’on pourrait potentiellement construire un monument comportant du noir. Précisons qu’à ce moment de la partie, c’est à dire à la moitié, je ne possède qu’un seul cube noir !
J’élabore des plans, mais ils nécessitent tous 3 coups. J’échange tuile sur tuile pour obtenir le maximum de rouges et provoquer un conflit interne. Finalement, je scinde mon attaque en 2 tours, en commençant par placer une tuile catastrophe sur une tuile rouge adjacente au chef noir de Julie et je pourrai, au tour suivant, inverser les positions de mon chef vert (qui a réussi à éjecter Julie) et mon chef noir, afin de lui donner le maximum de chance de prendre possession du royaume. Bingo ! Je réussis mon pari et Julie accuse le coup, car, de son côté, elle peine de plus en plus pour acquérir du bleu.

A compter de ce moment-là, il ne reste plus que 4 trésors sur le plateau, et je panique à l’idée que Julie va clore la partie au plus vite. Cependant, elle tente d’éjecter mon chef bleu en conflit interne, par deux fois, et par deux fois elle ne réussit pas : j’ai stocké suffisamment de tuiles rouges pour ça…
Les tours se succèdent et Julie me laissant jouer, je réussis finalement à construire un bâtiment Rouge/Noir, grâce à des tuiles rouges.

Il reste 7 tuiles dans la pioche, et je peine à dépasser les 7 ou 8 cubes noirs, synonymes de défaite. Ayant placé son chef noir à proximité de mon grand royaume, avec 2 tuiles en soutien, je réagis en provoquant un conflit externe, me rapportant immédiatement 3 cubes noirs. Ouf, cela va mieux. Dans la foulée, Julie, qui a l’opportunité de clore la partie – il reste 2 tuiles – commet l’erreur de placer un chef et de jouer une tuile catastrophe afin de m’empêcher de prendre l’ultime trésor. Vœu utopique, puisqu’en faisant cela, elle me permet de jouer un tour de plus, ce qui me rapporte encore 2 cubes noirs.
Julie parvient alors à gagner un cube bleu suite au placement d’une tuile de cette couleur.

Place au grand suspens à présent…

Décompte final
Je gagne la partie avec un total de 17 points contre 16 pour Julie ! Dire que ma victoire s’est dessinée sur le fil est un euphémisme…

Détails de la répartition
:

Couleur
Julie
Ludo le gars
Total
Bleu
12
48
60
Vert
21
24
45
Rouge
23
22
45
Noir
22
14
36
Trésor
4
3
7
Total
82
111
193

Débriefing
Cette partie, de mémoire, est la plus serrée qui ne se soit jamais déroulée ! Et Julie aurait dû gagné 1000 fois ! Je vous explique comment elle a perdu, plutôt que j’ai gagné :
– Elle aurait dû clore la partie depuis 20 ou 25 tours, en se focalisant sur la prise du dernier trésor : quand on est clairement en tête, comme cela était son cas, il faut savoir arrêter le jeu,
– Elle n’aurait pas dû poser de tuiles noires que je pourrais renverser par conflit externe : quand un joueur manque d’une couleur, et tout particulièrement à 2 joueurs, il ne faut jamais poser de tuiles de cette couleur, ou alors de manière complètement sécurisée (Julie m’a ainsi offert entre 3 et 5 points),
– Elle aurait dû clore le jeu lorsqu’il ne restait que 2 tuiles, afin que je rejoue pas un coup de plus : si les scores sont pressentis serrés, autant se montrer le plus pingre possible.

Bref, à trop vouloir jouer longtemps, car le jeu est plaisant, Julie a réussi à perdre une partie qu’elle aurait dû remporter haut la main.
A méditer…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


8 × un =