[27/07/2016] Le Minilivre du Minigolf, Odyssée-Land – Scénario 1

Après un mémorable karaoké la veille, ce qui nous a contraint à ne pas passer la soirée à faire des jeux, nous sortons deux productions ludiques en ce 27 juillet : Le Minilivre du Minigolf tout d’abord, un OVNI total que Julie avait offert à sa famille vacancière l’année passée, puis Odyssée-Land, un jeu Haba pour les adultes autant que les ados, avec trois scénarii proposés avec le jeu (nous découvrirons le premier ce soir).

LE MINILIVRE DU MINIGOLF

Nous voici en route pour une partie de minigolf sur table ! Oui, oui, et pourtant nous disposons bel et bien d'un club de golf et d'une balle, les neuf parcours se trouvant empilés au sein d'un livre  très épais...
Nous voici en route pour une partie de minigolf sur table ! Oui, oui, et pourtant nous disposons bel et bien d’un club de golf et d’une balle, les neuf parcours se trouvant empilés au sein d’un livre très épais…
Tous les parcours sont conçus de la même manière que ci-dessus : un descriptif, romancé, de ce qui est attendu du joueur, avec le par (ici : 5), puis, en-dessous, le parcours effectif avec des zones de green à parcourir, des zones d'obstacles (plus épaisses en carton : herbe ; en creux : eau) et un trou à atteindre en bout de parcours. A noter que le trou communique avec la zone de départ du parcours suivant (le fin du fin !!!).
Tous les parcours sont conçus de la même manière que ci-dessus : un descriptif, romancé, de ce qui est attendu du joueur, avec le par (ici : 5), puis, en-dessous, le parcours effectif avec des zones de green à parcourir, des zones d’obstacles (plus épaisses en carton : herbe ; en creux : eau) et un trou à atteindre en bout de parcours. A noter que le trou communique avec la zone de départ du parcours suivant (le fin du fin !!!).
Voici Tristan en action et ça ne rigole pas !
Voici Tristan en action et ça ne rigole pas !
Petite vue d'un autre parcours, assez fantaisiste, avec une bande de green à suivre de manière précise pour ne pas faire choir sa balle dans l'eau (en creux). On peut dire que les concepteurs de ce jeu ont vraiment été attentifs au moindre détail...
Petite vue d’un autre parcours, assez fantaisiste, avec une bande de green à suivre de manière précise pour ne pas faire choir sa balle dans l’eau (en creux). On peut dire que les concepteurs de ce jeu ont vraiment été attentifs au moindre détail…
Tristan, une fois de plus, dans ses œuvres...
Tristan, une fois de plus, dans ses œuvres…
Raté !
Raté !
A mon tour de vous présenter mes talents de golfeur... ;-)
A mon tour de vous présenter mes talents de golfeur… 😉
Le dernier trou est particulièrement difficile, puisqu'il ne faut pas se tromper de trou (il y en a deux avant l'arrivée dans la bouche du clown, juste avant le passage long et délicat bordé d'eau)...
Le dernier trou est particulièrement difficile, puisqu’il ne faut pas se tromper de trou (il y en a deux avant l’arrivée dans la bouche du clown, juste avant le passage long et délicat bordé d’eau). Ce dernier trou rapporte un bonus de -3 ce qui n’est pas négligeable…

Durée de la partie : 20 minutes – Note de cette partie : 13 / 20

Scores :

Trou 1 Trou 2 Trou 3 Trou 4 Trou 5 Trou 6 Trou 7 Trou 8 Trou 9 Total
PAR 5 2 3 3 2 7 3 2 2 29
Tristan 5 7 5 4 7 2 7 6 7(-3) 47
Ludo le gars 3 5 5 4 4 4 3 3 5 36

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– L’ergonomie générale de l’objet, vraiment bien pensé, avec les reliefs de chaque parcours, la tranche du livre qui se déplie pour maintenir le parcours droit, le rangement pour le club et les deux balles, …
– La règle, connue de tous, utilisée ici sur des parcours assez variés,
– Les pages de descriptifs, pour se mettre dans l’ambiance, jusqu’au PAR mentionné !

On a moins aimé
– La difficulté pour être vraiment précis : petitesse des éléments, vent pénible ou légère pente du livre, …

————————————————————————————————————
ODYSSÉE-LAND – SCENARIO 1

Je ne suis clairement pas fan de l'illustration de la couverture mais le côté "jeu d'aventures" et les trois scénarii proposés m'ont bien incité à emporter la grosse boîte en vacances. Sur la gauche, vous apercevez la fiche spécifique au premier scénario du jeu, celui-ci étant proposé surtout pour se familiariser avec les mécanismes...
Je ne suis clairement pas fan de l’illustration de la couverture mais le côté « jeu d’aventures » et les trois scénarii proposés m’ont bien incité à emporter la grosse boîte en vacances. Sur la gauche, vous apercevez la fiche spécifique au premier scénario du jeu, celui-ci étant proposé surtout pour se familiariser avec les mécanismes…
Le plateau de jeu, richement décoré pour le coup, est constitué d'un quadrillage lignes (avec des nombres) colonnes (avec des lettres), chaque case étant donc codée par une double référence (B7 par exemple). On trouve un seul paysage par case (ville, montagne, ...) et une carte de chaque case est mélangée dans une pioche pour tirage futur. En haut à gauche, chaque joueur a disposé ses 8 aventuriers (Tristan les jaunes, Maitena les noirs, moi-même les verts), lesquels vont par la suite progresser sur le plateau soit sur une ligne soit sur une colonne, de la distance de son choix. Mais attention, finesse de Monsieur Kramer, les pions ne peuvent jamais reculer !
Le plateau de jeu, richement décoré pour le coup, est constitué d’un quadrillage lignes (avec des nombres) colonnes (avec des lettres), chaque case étant donc codée par une double référence (B7 par exemple). On trouve un seul paysage par case (ville, montagne, …) et une carte de chaque case est mélangée dans une pioche pour tirage futur. En haut à gauche, chaque joueur a disposé ses 8 aventuriers (Tristan les jaunes, Maitena les noirs, moi-même les verts), lesquels vont par la suite progresser sur le plateau soit sur une ligne soit sur une colonne, de la distance de son choix. Mais attention, finesse de Monsieur Kramer, les pions ne peuvent jamais reculer !
Donc, dans ce premier scénario, quels sont nos objectifs ? D'abord, rallier la ville en bas à droite (case K10), en ayant enrôlé un maximum de frères d'armes (pions gris placés sur les villes quand les cartes sortent). Ensuite, il faut essayer de collecter, en route, des pépites d'or (dans les montagnes), sans oublier de combattre les créatures maléfiques (dans les brumes). Tous les autres éléments ramassables (herbes, ...) ne rapportent pas de points dans ce scénario.
Donc, dans ce premier scénario, quels sont nos objectifs ? D’abord, rallier la ville en bas à droite (case K10), en ayant enrôlé un maximum de frères d’armes (pions gris placés sur les villes quand les cartes sortent). Ensuite, il faut essayer de collecter, en route, des pépites d’or (dans les montagnes), sans oublier de combattre les créatures maléfiques (dans les brumes). Tous les autres éléments ramassables (herbes, …) ne rapportent pas de points dans ce scénario.
Tristan a pioché la carte K6, donc a placé un frère d'arme sur la case indiqué. Il en piochera une seconde, puis, ensuite, il pourra déplacer deux de ses pions ou un seul deux fois. Tout simple.
Tristan a pioché la carte K6, donc a placé un frère d’arme sur la case indiqué. Il en piochera une seconde, puis, ensuite, il pourra déplacer deux de ses pions ou un seul deux fois. Tout simple.
Voici la vue en fin de premier tour de table : Tristan et Maitena hésitent à aller loin avec leurs aventuriers, alors que je ne m'embête pas de tels principes (je vais enrôler deux frères d'armes dans les colonnes I et J, tant pis si je ne peux pas reculer, il y a pas mal de frères d'armes dans ces deux colonnes)...
Voici la vue en fin de premier tour de table : Tristan et Maitena hésitent à aller loin avec leurs aventuriers, alors que je ne m’embête pas de tels principes (je vais enrôler deux frères d’armes dans les colonnes I et J, tant pis si je ne peux pas reculer, il y a pas mal de frères d’armes dans ces deux colonnes)…
Le jeu nous paraît assez rapidement à la fois hasardeux et mécanique : on pioche et on bouge, suivant. Du coup, même si on sait que ce n'est que le premier scénario, on ne peut pas dire que cela nous emballe des masses...
Le jeu nous paraît assez rapidement à la fois hasardeux et mécanique : on pioche et on bouge, suivant. Du coup, même si on sait que ce n’est que le premier scénario, on ne peut pas dire que cela nous emballe des masses…
Petite vue de mes deux pions exilés dans les dernières colonnes, après quelques tours : j'empile mes frères d'armes sous l'un d'eux, surtout que je vois très bien ce que je vais continuer à faire comme moisson dans cette colonne K...
Petite vue de mes deux pions exilés dans les dernières colonnes, après quelques tours : j’empile mes frères d’armes sous l’un d’eux, surtout que je vois très bien ce que je vais continuer à faire comme moisson dans cette colonne K…
Tristan est le premier à aller taquiner de la créature maléfique, de valeur 8, en dépensant des ressources collectées et en utilisant des dés. Maitena, elle, a déjà rejoint la case K10 avec un de ses aventuriers bien entouré de frères d'armes...
Tristan est le premier à aller taquiner de la créature maléfique, de valeur 8, en dépensant des ressources collectées et en utilisant des dés. Maitena, elle, a déjà rejoint la case K10 avec un de ses aventuriers bien entouré de frères d’armes…
Ma tour de frères d'armes donne le vertige !!! La partie s'achève dans la foulée, suite à l'épuisement des frères d'armes et des épées dans la réserve.
Ma tour de frères d’armes donne le vertige !!! La partie s’achève dans la foulée, suite à l’épuisement des frères d’armes et des épées dans la réserve.
Voici donc la vue générale, une fois la partie achevée...
Voici donc la vue générale, une fois la partie achevée…
Ce qui nous étonne, une fois la partie terminée, pendant notre debriefing, ce sont les aventuriers encore au point de départ : qu'ils sont nombreux ! Il nous apparaît étonnant qu'il y en ait autant, cet aspect nous laissant penser qu'il n'est pas trop préjudiciable d'aller vite, sur les cases les plus lucratives, tant pis pour les pions ! C'est donc assez décevant au final...
Ce qui nous étonne, une fois la partie terminée, pendant notre debriefing, ce sont les aventuriers encore au point de départ : qu’ils sont nombreux ! Il nous apparaît étonnant qu’il y en ait autant, cet aspect nous laissant penser qu’il n’est pas trop préjudiciable d’aller vite, sur les cases les plus lucratives, tant pis pour les pions ! C’est donc assez décevant au final…

Durée de la partie : 40 minutes – Note de cette partie : 11 / 20

Scores :

Total
Tristan (jaune) 8
Maitena (noir) 21
Ludo le gars (vert) 26

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Les trois scénarii proposés dans la boîte : une sorte d’épopée en plusieurs épisodes !
– Le fait que les aventuriers ne puissent jamais reculer,
– La qualité du matériel.

On a moins aimé
– L’opportunisme et le hasard de ce premier scénario,
– La durée de la partie, beaucoup trop courte et avec trop de pions pour qu’il y ait de vrais choix,
– La crainte que la relative pauvreté de ce premier scénario n’engage pas à aller découvrir les deux autres…

————————————————————————————————————

Une réponse à “[27/07/2016] Le Minilivre du Minigolf, Odyssée-Land – Scénario 1”

  1. Rétroliens : [27/07/2016] Le Minilivre du Minigolf, Odyssée-Land – Scénario 1 - eJouer.info eJouer.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


neuf − 6 =