[27/08/2005] Geister Wäldchen

Participants
– Maitena, joueuse bleue, surprise de voir que son Geister Treppe pouvait encore se décliner différemment,
– Tristan, joueur rose, le plus motivé de tous pour jouer, il ne ferait que ça du matin au soir 🙂
– Ludo le gars, joueur vert, votre serviteur.
A noter la présence d’un pion neutre, le jaune.

Déroulement de la partie
Doté d’un matériel époustouflant, ce jeu de Drei Magier Spiele donne immédiatement envie de jouer, et, bien qu’il ait fait partie de notre caisse de 30 kg pour nos vacances, il n’était pas sorti au camping ! C’est chose faite, à présent, sitôt rentrés de nos congés estivaux.
J’explique donc la règle à mes 2 enfants, en veillant à ce qu’ils ne triturent pas constamment le matériel, qui ne demandait que ça 😉 puis la partie débute assez rapidement.


Maitena et Tristan, devant leur ludothèque, prennent un grand
plaisir à jouer à ce jeu avec leur papa…


Le passage du pont enjambant la rivière se révèle
un point assez délicat à négocier, car tout pion
et fantôme accompagnant le nain géant tombe dans les eaux
et doit repartir de la case départ…


Une vue de la situation finale, une fois que j’ai atteint la case
d’arrivée avec mon pion vert, gentiment escorté par le nain
géant…


Le nain géant escorte tout pion qui atteint sa case. Ensuite,
si un fantôme vient recouvrir le dit-pion et qu’un autre pion le
dépasse, il laisse le fantôme sur place et accompagne le
nouveau-venu…


Tristan a bien compris l’intérêt d’utiliser les fantômes
pour bloquer ses adversaires et il se délecte de recouvrir le pion
vert de son papa…


Une petite vue de dessus, pratiquement à la fin de la partie,
alors que Tristan, petit jeunôt 😉 commettra l’erreur de recouvrir
le pion jaune neutre avec le fantôme au lieu de recouvrir son père,
présent à une case du but…

Décompte final
Durée de la partie : 25 minutes – Mise en place du
jeu : 5 minutes – Explication des règles : 10 minutes
Ludo le gars remporte cette partie, suivi de Tristan à une case, caché
sous le fantôme, et Maitena à 3 cases.

Débriefing
Aussi joli que ses prédécesseurs, cette déclinaison de
l’escalier hanté se révèle la plus abordable et la plus
abouti, tant il est permis de revenir dans la partie : moins de mémoire
requise, chûte dans la rivière, renvoi des fantômes au départ,
escorte par le nain,… On a, avec ce jeu, une sorte de synthèse de ce
qui était le plus intéresant et de nouvelles idées particulièrement
judicieuses (le coup du nain géant qui emmène avec lui tous les
pions collés à lui est une superbe idée).
Au final, donc, une très belle surprise, et un jeu qui ne prendra pas
la poussière dans la déjà très fournie ludothèque
des p’tits bouts de choux !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


− 3 = cinq