[28/02/2020] Charterstone – Partie n°4

Leila et moi, nous sommes de gros malades des jeux à campagne en ce moment, entre Fine Sand et, surtout, ce Charterstone que nous découvrons à vitesse grand V. Rendez-vous compte, nous allons vivre notre déjà quatrième partie !!!
Et, pour le coup, c’est le moment d’y adjoindre deux automates. Je vous les explique dans le déroulement du compte-rendu…
Comme toujours, attention au SPOIL très très présent !!!

CHARTERSTONE – PARTIE N°4

A la recherche des coffres de nos automates, baptisés Aû et Tomate ! Oui, je sais, nous sommes des rigolos…
Les pions de score de chacun sont empilés sur la case 0 de la piste, sauf que Leila est, brillamment, la première à avoir fait avancer le sien grâce à sa ligne complète de gloire accumulée sur l’élément de 3 PV. Bravo !
De mon côté, j’ai pu poser un de mes jetons d’influence sur la piste de réputation, en position 4 joueurs puisque les deux automates ajoutés sont considérés comme des joueurs.
Petite vue de l’étalage des cartes d’objectifs.
Et, en fin de premier tour, voici déjà nos deux automates qui ont glané 2 PV chacun…
Par souci de facilité, Leila s’occupe de gérer l’automate Tomate (le rouge), tandis que je m’occupe de Aû (le jaune)…
Très rapidement, je m’offre la carte de bureau d’architecte, convaincu que celle-ci, une fois construite, me rapportera des avantages : possibilité d’y placer un jeton d’influence pour profiter de 2 PV de revenu lorsque le marqueur de progrès arrivera sur les cases dédiées ; gain de 4 PV avec mon personnage retenu pour cette partie (il m’octroie ce bonus la première fois où j’utilise un bâtiment construit dans mon quartier).
Les automates sont pénibles : ils sont en tête au score et ont déjà positionné deux jetons d’influence sur le tableau des quotas !
Sans parler de la piste de réputation où je me bats avec vigueur mais ils sont si puissants les bougres !!!
Leila va coller un nouveau bâtiment dans son quartier…
De mon côté, après l’avoir construit, j’utilise mon bureau d’architecte pour scorer tout de suite 4 PV et deux fois 2 PV à venir (revenu)…
Ils nous distancent ces automates de malheur ! Sur la piste de réputation, Leila n’a pas encore mis un seul jeton d’influence et je le lui fais remarquer, au cas où…
Je réalise un objectif ! Yes ! C’est passé pile poil, sachant que Aû allait prendre la carte de bâtiment construit à l’étalage juste après, pour en ouvrir la caisse, si je ne l’avais pas prise juste avant (ma troisième carte, obligatoire pour l’objectif) !
La fin de partie survient et, clairement, on s’est fait rouler dessus par nos deux automates !!!
Vue générale du plateau, avant que l’on résolve la consigne et qu’on gagne de la réputation. A ce sujet, je suis bluffé par ma fille qui a réussi à revenir sur cette piste, en plaçant 3 jetons en très peu de temps, la positionnant à égalité avec Aû et Tomate !
La zone des cartes de développement et des objectifs. Je suis le seul à en avoir accompli un d’ailleurs…
Leila gratte la carte de consigne car, comme nous sommes à égalité pour le nombre maximal de bâtiments dans notre quartier (5 chacun), c’est elle qui la remporte grâce à ses deux jetons d’influence encore dans son stock. Pratique sa carte d’assistant qui, associée à la trésorerie, lui permet de récupérer facilement ces jetons si précieux…
Elle a décidé de satisfaire le roi éternel et on va pouvoir profiter de 4 tuiles d’îles volantes chacun pour les parties ultérieures !
Bon, là, clairement, ce n’est ni Leila ni moi qui allons gagner cette partie… 🙁
Allons chercher les îles volantes sous la feuille de fond de boîte…
Oh, ça ressemble à ça !!!
Avant de ranger le jeu, nous devons prévoir la force des automates pour la partie suivante : elle ne bougera pas, tellement nous avons été mauvais… 😉
Notre problème de fin de partie pour le rangement : après avoir collé la ligne dédiée aux complices en-dessous du tableau des quotas, il va bien falloir savoir où ranger cette carte de Fantôme. C’est Aû qui a ouvert la caisse où elle se trouvait mais, comme il est indiqué qu’il doit avoir un jeton de complice, on ne sait pas trop ce que ça veut dire… Et ça recommence à ne plus me plaire !!! 🙁 En effet, trop d’éléments compliquent le jeu, le rendent moins fluide, par manque de précisions. Certes, c’est sûrement intentionnel, mais ça me gonfle et me fait mal à la tête…
Quelques éléments à coller dans la règle des automates, en lien avec la carte de règle n°16… Et on pourra ranger le jeu, sans être sûr de ce qu’il faudra faire pour ces fameux complices en début de partie suivante. On a opté, pour le moment, et pour s’en souvenir, pour ranger la carte du Fantôme dans le coffre de l’automate Aû.

Durée de la partie : 1 heure 30 minutes – Note de cette partie : 14 / 20

Scores de la partie :

Piste Réputation Total
Automate Aû (jaune) 34 7 41
Leila (bleu) 17 7 24
Automate Tomate (rouge) 37 7 44
Ludo le gars (vert) 23 10 33

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– L’impression, enfin, de pouvoir davantage savourer le jeu, la règle étant acquise ! Enfin… cette impression positive dura jusqu’aux 5 dernières minutes…
– L’accélération du jeu (développement des quartiers, étalage qui « tourne », …) grâce aux automates,
– La facilité pour jouer les automates justement
.

On a moins aimé
– Les règles incomplètes qui nous tombent dessus, comme celle des complices au tout dernier moment et où on ne comprend rien !!! 🙁
– Un côté un peu surfait dans le suspense de ce qui va ou pourrait arriver…
– Une relative fatigue, à la fin, parce qu’il y a quand même pas mal d’étapes à ne pas oublier.

————————————————————————————————————

8 commentaires à propos de “[28/02/2020] Charterstone – Partie n°4”

    • Merci deepdelver de surveiller mes fautes. Et ce n’est pas comme si j’ignorais qu’on doive écrire l’indicatif derrière…
      En tout cas, si tu as réussi à me lire, c’est que ça ne t’a pas gêné tant que ça, surtout depuis le nombre d’années où j’alimente mon site…
      🙁

      Et allez, tant qu’on y est à s’amuser, sauras-tu trouver d’où vient ce petit extrait avec une faute majuscule ?
      « Après 4 heures de belle lutte, avec deux capitales construites, de belles cités ont émergés sur le plateau. »

      😉

      • Oh non, ce n’est pas une faute d’écriture de ta part, mais dans les règles du jeu (cf. dernière photo). En qualité de professeur des école, tu ne ferai pas cette faute. Désolé si tu l’as pris pour toi, j’aurai dû être plus explicite.

        • Ouarf !!!!!!!! J’aime mieux ça ! Mais tu sais, le deep, le nombre de commentaires désobligeants, comme ce que j’ai cru être le tien, il m’en tombe tellement…

          OK, alors « tout est pardonné »… 😉

  1. C’est clair que la regle est bien buggée… Il faut se procurer la FAQ… Je sais que nous on l’avait à portée de main tout au long de notre campagne …. C’est un peu dommage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


huit − 3 =