[28/03/2020] Auf Heller und Pfennig, Deep Sea Adventure

Rentrant actuellement mes parties de 2010 sur BGStats (oui, le lieu où on peut voir et gérer ses parties, en garder trace, consulter ses stats et son fameux H-Index ; je vous en parlais sur un podcast ici d’ailleurs), je retombe régulièrement sur des vieilleries non rejouées depuis près de 10 ans !
C’est ainsi que je suis retombé sur Auf Heller und Pfennig, un jeu de Knizia que j’avais rapporté d’Essen dans les années 2000, suite au conseil avisé d’un ami joueur. Je ne regrette pas d’y faire jouer Leila ce soir… Et comme ça fait aussi longtemps que je ne vous en ai pas proposé de compte-rendu, allez je me fends d’une ré-explication de la règle au sein du CR. Et oui, je suis comme ça ! 😉
Ensuite, je lui fais découvrir le classique, et quasiment incontournable, Deep Sea Adventure.

AUF HELLER UND PFENNIG

Oui, oui, ce Knizia est plutôt méconnu… Mais pourquoi ne pas lui faire les honneurs ce soir ?
Le plateau est vide au départ et il se déroulera trois manches, avec son remplissage à chaque fois, par des clients noirs (les positifs), des clients rouges (les négatifs) et nos étals respectifs (bleus pour Leila et verts pour moi)…
Chacun dispose de 50 deniers, au cas où les dettes soient plus importantes que les recettes, 4 étals de valeur 1, 3 de valeur 2, 2 de valeur 3 et 1 de valeur 4. Ce qui est kniziesque dans ce jeu, c’est que les seuls les étals de valeur 1 reviennent d’une manche à l’autre, les 2, 3 et 4 sont défaussés ! Il ne faut donc pas se rater…
A son tour, on a le choix entre trois actions possibles :
– Poser un de ses étals sur une case vide,
– Poser une tuile prise au hasard sur une case vide,
– Poser la tuile qu’on a reçue au départ sur une case vide (sans en repiocher de nouvelle).
Voici à quoi ressemble la situation après quelques tours : trois clients sont négatifs (c’est beaucoup car il n’y en a que six en tout), un est positif et je suis le seul à avoir placé un étal (de valeur 1). Très très fluide, très abstrait aussi, mais très agréable…
Leila n’est pas peu fière d’avoir positionné une des deux tuiles de feu juste à côté de mon étal : cela scinde la rue en deux parties, ce qui ne me permettra pas de profiter du roi noir de valeur 6 à côté duquel, évidemment, elle s’est déjà placée !
Petite explication des PV à prévoir pour la colonne la plus à gauche : 5-1 = 4 pour les clients. On multiplie ce total par la valeur de son étal (1 pour Leila, mais 3 pour moi !) et, enfin, on double les PV obtenu parce qu’il y a la tuile du corbeau que je viens de placer. Bilan à prévoir donc : 8 PV pour Leila et 24 pour moi !
L’autre tuile spéciale qui existe dans le jeu, en un seul exemplaire, est cette tuile aux 4 têtes, une sorte de tuile maudite qui fait fuir les clients positifs ! Ainsi, dans la ligne et la colonne où elle se trouve, seuls les clients négatifs seront comptabilisés (en les doublant, éventuellement, s’il y a le corbeau, ce qui ne m’arrange pas bien avec mon étal de valeur 2)…
Petite vue en fin de première manche. On compte les PV, ce qui n’est pas une mince affaire, mais en tournant les étals, cela se gère… Chacun défausse alors ses étals supérieurs à 1 et la deuxième manche peut débuter…
Elle débute ainsi, avec tout simplement les deux pires clients du jeu…
Mais pourquoi Leila ne place-t-elle pas d’étals ?
Bon, clairement, je vais certainement marquer plus de PV avec mes six étals contre seulement quatre pour elle. Après, ça dépendra des clients négatifs et autre mauvais œil…
Fin de la deuxième manche. On recalcule nos PV, on défausse à nouveau quelques étals et on se lance dans la dernière manche…
Toujours utile d’avoir pioché une tuile de feu pour pouvoir surprendre et gêner son adversaire quand le moment sera le plus propice…
Oh, oh, ça donne là !
On n’est pas bien, là, dans le paradis jeux ? 😉
J’aime bien la position du mauvais œil… 😉
Presque terminée cette très sympathique partie…
Et voici la configuration finale !

Durée de cette partie : 1 heure 15 minutes – Note de cette partie : 15 / 20

Scores de cette partie :

Départ Fin manche 1 Fin manche 2 Fin manche 3
Leila (bleu) 50 123 175 269
Ludo le gars (vert) 50 126 206 294

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le look de la boîte,
– Le fait de devoir défausser ses étals de valeur 2, 3 et 4, une fois joués,
– La règle limpide et élégante, au service d’un jeu limpide et élégant…

On a moins aimé
– L’absence totale de thème…

————————————————————————————————————
DEEP SEA ADVENTURE

La boîte toute mimi de Deep Sea Adventures avec ma toute mimi fillotte… 😉
Le parcours est installé, on va y aller !
Fin de premier tour de déplacement, et, comme toujours, on se dit qu’on va descendre le plus bas possible avant de se charger bêtement de trésors, lourds et couteux en oxygène ! Comme toujours ça ne tiendra pas longtemps… 😉
Oui, je crois qu’elle est plus que contente de découvrir ce jeu la demoiselle !
Allez, je suis le premier à prendre un trésor, de niveau 3, ça le fait quand même. Mais je me fais bien gronder par Leila qui espérait que j’aille encore plus bas… 😉
Joli lancer de dé, à droite, non ? On a décidé de le relancer !
Et mince, personne n’a réussi à remonter, quelle surprise ! 😉
Préparation pour la deuxième manche sur trois, avec empilement des trésors qu’on avait avec nous et qui sont tombés au fond de la mer…
Elle est trop chargée à mon goût…
Bon, moi je suis arrivé. Allez Leila, encore un petit effort…
Oh, que c’est dommage, ses trésors tombent au fond de l’eau ! 😉
Allez, on y retourne pour notre dernière manche et Leila commence à récupérer des trésors ! Grande folle…
Possédant deux jetons d’avance, en sécurité sur le bateau, ce n’est pas moi qui crains bien grand chose…
Mais je parviens, à nouveau, à remonter. Allez, Leila, ne traîne pas, il n’y a plus beaucoup d’oxygène !
Ouhlala, ça sent le roussi…
Arghhhhhh…. Noyée définitivement ma fillotte ! 🙁

Durée de cette partie : 30 minutes – Note de cette partie : 16 / 20

Scores de cette partie :

Total
Leila (orange) 0
Ludo le gars (vert) 27

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– L’évidence du jeu,
– Le format de la boîte,
– L’oxygène qu’on se partage et on espère, surtout, que l’autre en consommera peu…

On a moins aimé
– A deux joueurs, c’est un peu plat…

————————————————————————————————————

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


cinq × = 15