[28/10/2023] Chatuchak, Flow : Untamed Rivers, Non Merci X 2, Disney Lorcana X 2

Première journée jeux avec des nouveautés d’Essen 2023 !!! 😉 😉 😉
Lors de notre après-midi jeux à l’Auberge du village, c’est donc l’occasion de découvrir Chatuchak, le tout-nouveau Corné Van Moorsel, l’un de mes auteurs favoris, toujours en train d’imaginer des jeux élégants, subtils et fins, souvent abstraits même si maquillés.
C’est aussi l’occasion de se lancer dans Flow : Untamed Rivers, d’un éditeur suisse baptisé Treecer ou Treeceratops, celui qui a sorti Zoo Tycoon, que je n’ai pas pu récupérer malheureusement… ou pas encore ! 😉
Pour terminer la séance à l’auberge, rien de tel qu’une série de Non Merci X 2, avant de clore la journée avec notre cher Disney Lorcana X 2

CHATUCHAK

Première découverte du jour : Chatuchak, le dernier né de Cwali, avec évidemment Corné Van Moorsel aux manettes, épaulé par Peter Joustra cette fois-ci…
Le thème du jeu est le marché d Bangkok, avec les toits de ses étals dont la couleur correspond aux denrées vendues sur place. Exemple : les toits bleus concernent la vente de poissons.
Chaque joueur installe son marché comme prévu sur une tuile différente d’un joueur à l’autre, le numéro le plus petit concernant le premier joueur et ainsi de suite en ordre croissant…
Ci-dessus, voici mon installation de 5ème joueur…
Au centre de la table, le matériel de jeu, avec la piste du temps à droite, laquelle progresse d’une case par tour en général (on y reviendra plus loin).
Les marqueurs colorés, de formes diverses, sont récupérés par les joueurs qui rassemblent les plus grands groupes de chaque couleur. Les petits jetons, au-dessus, sont des récompenses acquises définitivement, au contraire des marqueurs qui peuvent être pris par un joueur qui dépasse la valeur précédente.
Les jetons violets sont donnés à ceux qui dépassent, justement, des conditions déjà atteintes.
Nous attaquons cette partie à 5 joueurs, avec Leila, Jean-Baptiste, Pierre-Alain, Fabrice et moi.
A son tour, le joueur actif déplace une tuile d’étal orthogonalement jusqu’à son emplacement vide. S’il atteint une valeur de référence, il empoche le ou les marqueurs correspondants et un jeton d’une étoile (=PV) en récompense.
Et c’est tout, au suivant !
Vue générale après un premier tour complet.
Pour la progression sur la piste du temps, Leila, en tant que première joueuse, a lancé le dé à 12 faces et a obtenu une valeur supérieure ou égale à la valeur indiquée sur la case suivante : elle a donc fait avancer le marqueur d’une case. Si elle avait obtenu une valeur inférieure, le marqueur serait resté sur place et, au tour suivant, la valeur à atteindre aurait été abaissée de 1.
Ci-dessus, je viens de prendre la marqueur vert car j’ai le plus grand groupe (d’au moins 2 cases) de cette couleur…
Jean-Baptiste est le premier à obtenir un marqueur bicolore, violet/bleu, car il a deux groupes reliés avec le plus petit de ses groupes qui est le plus grand parmi les autres joueurs. Oui, je sais, c’est pas très easy à comprendre… 😉 Mais, en fait, c’est tout simple : deux groupes 5/2 sont moins performant qu’un 3/3…
Petite vue de mon marché alors que j’obtiens un marqueur bicolore également et qu’on a corrigé un oubli : le plus long chemin en ligne droite…
Ci-dessus, Leila a obtenu une valeur inférieure au 5 requis, donc on a placé le dé sur la face 4, pour se souvenir qu’au tour suivant elle n’aura qu’à obtenir un 4 ou plus pour le faire avancer…
A noter que, lorsque le marqueur aura atteint la case avec la valeur 7, la partie prendra fin immédiatement… Ça stresse un peu mais c’est très sympa.
L’ambiance est studieuse et chacun essaie d’optimiser le groupement des étals de chaque couleur car, au-delà des PV acquis grâce aux étoiles, il faudra soustraire 1 PV par étal isolé ou groupe de la couleur où on en a la plus dans cette situation…
La partie a pris fin, et voici le marché de Leila…
Celui de Jean-Baptiste…
Celui de Pierre-Alain…
Le marché de Fabrice…
Et le mien.

Durée de cette partie : 45 minutes – Note de cette partie : 15 / 20

Scores de cette partie :

PV Malus Total
Leila 6 -4 2
Jean-Baptiste 5 -5 0
Pierre-Alain 10 -4 6
Fabrice 9 -5 4
Ludo le gars 8 -4 4

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– L’élégance et la simplicité du mécanisme de déplacement des étals,
– La facilité à bien saisir comment récupérer tel ou tel marqueur de PV,
– Le côté très compact de la boîte,
– La bonne envie d’y revenir à 2 ou 3 joueurs, voire même en solo

On a moins aimé
– La difficulté pour repérer les marqueurs bicolores, surtout une fois placés sur les marchés,
– La configuration à 5 joueurs n’apporte pas grand chose…

————————————————————————————————————
FLOW : UNTAMED RIVERS

Deuxième jeu découvert ce jour, et sorti également à Essen, Flow : Untamed Rivers.
Voici un jeu dont le thème se base sur la préservation d’espèces animales en danger, mais, en fait, soyons clairs, c’est un jeu purement abstrait, ce qui ne me dérange pas des masses… 😉
Le plateau de jeu, en début de partie, est entièrement vide, avec seule la case centrale occupée par 6 fins de rivières.
Chaque joueur représente une espèce animale qui va devoir se créer une zone la plus grande possible avec 3 lieux de retraite. Pour ce faire, chacun dispose de 3 tuiles (=lieux de retraites) et 3 autres tuiles de rivière piochées face cachée.
A son tour, on joue une tuile, d’une sorte ou de l’autre, et c’est tout, jusqu’à ce que le plateau soit plein.
Voici mon matériel en début de partie : 3 tuiles de lieux de retraites pour mon Arapaïma + 3 tuiles de rivière + 3 pions cylindriques verts destinés à être placés sur les lieux de retraite que j’aurai joués…
A son premier tour, Leila a joué un lieu de retraite et a positionné un cylindre marron, représentant un Tapir du Brésil.
Dans la foulée, Jean-Baptiste, vilain garçon sur ce coup, lui a fermé sa rivière en jouant, lui-même, une tuile de lieu de retraite pour un animal de son espèce, le Tucuxi rose. Il a empoché 1 PV, sous la forme d’un jeton, car il a fermé une rivière. Pierre-Alain a joué une tuile de rivière normal, tout comme Fabrice, tandis que j’ai ajouté moi aussi un lieu de retraite à ma couleur sur le plateau.
L’une des options du jeu est de se réserver, une fois par partie, une case sur laquelle on est sûr de pouvoir jouer la tuile de son choix plus tard. C’est le rôle de la petite tuile hexagonale à l’effigie de mon Arapaïma que je viens de placer en bordure de plateau à droite.
En fait, le risque est que l’un des joueurs, surtout à 5, fasse sortir la rivière, où on a un lieu de retraite au bout, du plateau de jeu ! Il semble que cela ne terminera pas la rivière et qu’on ne marquera aucun PV pour celle-ci !!! Donc, attention et prudence sont de mises…
Un peu plus tard…
On arrive dans le money-time, avec la pose de cette tuile de la part de Pierre-Alain, sur la case qu’il s’était réservé avec son petit hexagone de Crocodile de l’Orénoque…
La partie est à présent terminée et nous allons compter les points :
– 1 PV par tronçon de rivière au départ de chacun de ses lieux de retraite, donc potentiellement deux fois ce total si deux d’entre eux sont sur la même rivière,
– Les PV des jetons de 1 PV empochés en cours de partie pour des rivières terminées.
Ça ne va pas faire de gros écarts de score et, clairement, jouer à 4 ou 5 joueurs paraît trop chaotique pour ce jeu qui doit être bien meilleur à 2 ou 3 joueurs maximum…

Durée de cette partie : 45 minutes – Note de cette partie : 14 / 20

Scores de cette partie :

PV Tuiles de bonus Total
Leila (marron) 4 + 2 + 9 4 19
Jean-Baptiste (rose) 2 + 7 + 11 3 23
Pierre-Alain (jaune) 4 + 7 + 11 2 24
Fabrice (blanc) 0 + 6 + 7 4 17
Ludo le gars (vert) 5 + 5 + 7 3 20

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le jeu abstrait sous-jacent, très proche d’un Indigo de Knizia si mes souvenirs son bons,
– La réservation possible des cases,
– La bonne envie de le revoir à deux joueurs

On a moins aimé
– La configuration à 5 joueurs (possiblement à 4) beaucoup trop chaotique entre deux tours à soi,
– Les règles pas toujours limpides : la prise de jetons à 1 PV et leur nombre un peu limité, par exemple,
– La fin de partie qui n’arrive pas forcément en même temps pour tout le monde, si certains, ayant réservé une case, jouent ailleurs avant de la remplir…

————————————————————————————————————
NON MERCI X 2

Le jeu idéal pour terminer la journée…
Première carte découverte sur les 25 qui constituent cette partie, 9 ayant été défaussées : le 13.
Superbe moment d’ambiance, avec un Pierre-Alain qui semble totalement conquis par ce jeu incontournable…
Fin de la première partie, avec une belle victoire de Leila !
Forcément, on recommence, et avec la carte n°31 pour débuter, wahou, ça ne va pas être la même !!!
Allez, je m’en saisis, histoire d’avoir un but (ne pas flipper sur la 30 ou la 32, voire gagner encore des sous dessus), et priver mes petits camarades de tous ces précieux jetons ! Gnark, gnark, gnark… 😉
Jeu vraiment incontournable…
Voici la vue finale de cette seconde partie, lors de laquelle ma stratégie d’y être allé sur la carte n°31 dès l’entame s’est révélée payante… 😉

Durée de ces parties : deux fois 15 minutes – Note de ces parties : 17 / 20

Scores de ces parties :

Partie 1 Partie 2
Leila 26 42
Fabrice 53 48
Pierre-Alain 57 77
Ludo le gars 36 23

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le retour à ce jeu juste incontournable dans son registre !!!
– La fun généré par ce jeu, juste génial

On a moins aimé
– ?

————————————————————————————————————
DISNEY LORCANA X 2

En soirée, hop, hop, deux petite parties de Disney Lorcana pour ne pas perdre la main !
Ci-dessus, ma main de départ pour la première partie, sachant que j’ai conservé un deck Améthyste / Saphir, en y remplaçant des cartes faibles par des cartes plus puissantes ET en plaçant un maximum de cartes pour piocher davantage…
J’ai notamment retiré Mickey et ses balais, peu rentables au fur et à mesure des parties, et il faut bien faire des choix !
Au premier tour, seule Leila joue une carte de personnage…
Petite illustration de mon but aujourd’hui : piocher un maximum !
Joli alter du Docteur Facilier…
L’effet du Docteur Facilier est vraiment intéressant et matche bien avec ma stratégie : je reprends en main Maléfique et Mickey Mouse, ce qui revient un peu au même que de piocher… 😉
Vue générale, partie apparemment serrée, avec beaucoup d’encre pour moi…
Ah la la, la fin de partie me rend amer : Leila l’emporte et je n’ai pas vraiment tout compris… 🙁
On y retourne avec cette main de départ pour moi…
Toujours aucune carte jouée pour moi au premier tour. Ouf : c’en est pareil pour ma fille… 😉
Pour le moment, après 4 tours, je n’ai toujours posé aucun personnage, juste des cartes d’objet ou d’action…
On passe un très bon moment, comme à chaque fois d’ailleurs…
Qu’est-ce qu’elle me fait ??? 🙁 Deux cartes de Tigrou en jeu, insaisissable évidemment, et elle va en ajouter un troisième sous peu ! Ça va piquer…
La fin de partie est particulière violente et sévère… Je n’y arrive plus décidément : entre mes difficultés pour piocher, résolues aujourd’hui quand même, les insaisissables de Leila et mes fins de parties vraiment délicates, je suis un peu blasé en fait…
La prochaine fois ? Avec un autre deck ?

Durée de ces parties : 30 minutes + 30 minutes – Note de ces parties : 19 / 20

Scores de ces parties :

Partie 1 Partie 2
Leila (Rubis/ Acier) 23 24
Ludo le gars (Saphir / Améthyste) 12 15

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Leila semble intouchable en ce moment, voire insaisissable… Et ça me fait plaisir !!!
– L’impression de progresser quand on comprend certains axes sur lesquels avancer : la pioche par exemple pour moi

On a moins aimé
– ?

————————————————————————————————————

Une réponse à “[28/10/2023] Chatuchak, Flow : Untamed Rivers, Non Merci X 2, Disney Lorcana X 2”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


trois + = 5