[28/11/2021] Nile Artifacts, Carcassonne Neues Land

Découverte du tout nouveau jeu de chez Ankama, Nile Artifacts, un jeu sur l’Egypte antique absolument magnifique et invitant clairement à jouer, avec un matériel pléthorique ! D’ailleurs, en regardant le verso de la boîte, on se demande bien comment tout rentre à l’intérieur…
Ensuite, histoire de faire dans l’improbable, on va jouer à… Carcassonne Neues Land sorti en 2005 ! Pourquoi ? Juste parce que Leila voulait le sauver de la vente que nous avions organisée le matin même : elle l’a pris et l’a exclu de base ! 😉
Bon, en même temps, elle n’avait pas de Carcassonne dans sa collection, l’erreur est à présent réparée… 😉

NILE ARTIFACTS

Dans la série Ankama, après les excellents Draftosaurus et Les Trésors de Cibola, notamment, voici Nile Artifacts… un jeu qui sent bon !
Ci-dessus, voici les composants du jeu, face cachée, histoire que vous voyiez bien combien l’éditeur a même chiadé le dos des plateaux !
Le jeu installé, ça donne ça ! Et ça en jette !
Le Nil sera à parcourir par nos bateaux pour récupérer, chemin faisant, les cartes d’artefacts présentes en-dessous.
Au-dessus, les 5 cartes de monuments, à deux joueurs, sont en quelque sorte des cartes d’objectifs à PV montant par étage. J’y reviens.
Tout en haut, normal, la piste de PV…
Au premier tour, Leila, en tant que première joueuse, s’arrête pour prendre la première carte avec symbole bleu, tandis que je vais directement plus loin, à la Toutankhamon de Knizia, pour choper la seule et unique carte verte de la manche.
La manche s’arrêtera quand un bateau arrivera à un port, au bout du parcours du Nil. Mais, ce qui est plutôt taquin, avec 3 pièces collectées, on peut faire demi-tour…
Nous sommes arrivés au bout du parcours tous les deux et voici le moment de faire nos offrandes aux Dieux. Nous avançons les cartes que nous choisissons d’offrir (et donc de défausser), sachant que nous pouvons réaliser des combos fort sympas en faisant avancer des cartes qui interagissent sur plusieurs objectifs…
A son tour, on place chacun un meeple à sa couleur sur une piste en montrant qu’on a le cout associé sur ses cartes offrandes (exemples : deux chats ou deux cartes avec symbole orange), puis on fait progresser son meeple sur la piste concernée…
Ce qui est ultra-taquin, c’est que la carte est résolue, et donc les PV marqués, quand l’un des joueurs atteint le dernier niveau ! Ci-dessus, j’ai donc scoré 2 PV et Leila 0. Puis, on pioche une nouvelle carte pour remplacer l’ancienne : la voici…
Voici nos cartes d’offrandes pour un tour ultérieur et on commence à comprendre qu’il faut absolument utiliser chaque carte pour réaliser plusieurs objectifs…
Les scores sont égaux pour le moment, mais tout ce qui compte c’est d’être bien placé sur les cartes qui seront décomptées plus tard… sachant que la partie s’arrête en fin du tour qui a épuisé la pile de cartes de monuments !
Pas mécontent de cette avance sur ce monument…
Fin de partie sur cette configuration et on s’est bien régalés, en toute simplicité et néanmoins quelques nœuds au cerveau… 😉
Vue finale de nos ultimes offrandes…

Durée de cette partie : 40 minutes – Note de cette partie : 15 / 20

Scores de cette partie :

Piste Cartes non décomptées Total
Leila (oranger) 31 5 36
Ludo le gars (marron foncé) 40 5 45

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le superbe look du jeu, invitant immédiatement à jouer,
– La durée de partie de moins de 4( minutes, une marque de fabrique de chez Ankama, avec pourtant de la bien jolie réflexion dedans !
– Le système de course à la Toutankhamon de Knizia, avec le demi-tour en plus,
– La bonne envie d’y revenir pour creuser davantage…

On a moins aimé
– La crainte que le contrôle sur le jeu se perde quand le nombre de joueurs augmentera,
– Le thème qu’on perd peu à peu…

————————————————————————————————————
CARCASSONNE NEUES LAND

Qui l’eût cru, hein ?
Oui, ce soir, nous jouons à Carcassonne Neues Land, un jeu sorti en 2005 et créé non pas par Wrede mais par Colovini !
La raison ? Vous l’avez lue dans l’introduction de ce compte-rendu…
Premier tour joué, Leila avec les bleus et moi avec les verts…
Un peu après… Je ne reviens pas sur le système de jeu mais je reviendrai sur les quelques points de règles qui m’ont titillé parce que novateurs dans Carcassonne…
Leila apprécie beaucoup et ça fait plaisir…
Voici l’aide de jeu qui récapitule les manières de scorer des PV alors concentrez-vous !
– Dans la colonne de gauche, vous pouvez voir qu’on marque 1 PV par tuile de prairie si le paysage n’est pas fermé quand on enlève son pion (et oui, ce n’est pas automatique !), On marque 2 PV par tuile si le paysage est fermé. Enfin, si le paysage ne contient pas plus de 2 tuiles, on score 1 PV par tuile.
– Dans la colonne du milieu, on marque des PV en fonction des villes présentes sur les montagnes ou dans les prairies reliées. Je vous laisse regarder mieux…
– Enfin, dans la colonne la plus à droite, on marque des PV pour les villes présentes sur les rives de mers / rivières et nombre de tuiles de mers.
Oui, comme vous pouvez le constater, il s’est bien pris la tête Leo Colovini en 2005 pour réinventer du scoring sur Carcassonne !!! 😉
Exemple ci-dessus : Leila retire un marin de la mer intérieure que voici et va scorer 6 PV pour les villes des berges + 9 PV pour le nombre de tuiles de mer. Simple au final…
La voilà donc à 21 PV sachant qu’on était tous les deux à 6 PV juste avant…
Cette mer-là, c’est la mienne !!! Et je vais me gaver de PV, oui !
La partie se poursuit ainsi, tranquillement mais, comme toujours avec ce jeu, pas de manière aussi rapide qu’on l’aurait escompté !
Et, à un moment donné, elle se termine ! Voici la configuration finale du soir, encore une fois avec un plateau style puzzle juste magnifique…

Durée de cette partie : 1 heure 40 minutes – Note de cette partie : 16 / 20

Scores de cette partie :

Piste Décompte final Total
Leila (bleu) 73 6+6+12+24 121
Ludo le gars (vert) 99 6+1+6+24 136

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Les illustrations que j’affectionne bien dans cette version du jeu,
– Les nouveautés de scoring, globalement, et particulièrement le fait qu’on puisse retirer un de ses pions même si le paysage n’est pas complet !,
Le jeu qui n’a pas vieilli et qu’on ressort avec autant de bonheur…

On a moins aimé
– La durée de la partie, comme toujours excédentaire malheureusement,
– La place du hasard même si on a joué avec mes petites variantes maison : deux tuiles en main et pas de trou sur le paysage qui se crée…

————————————————————————————————————

3 commentaires à propos de “[28/11/2021] Nile Artifacts, Carcassonne Neues Land”

  1. Concernant l’édition de Nile Arefact, à la vision du matériel y avait-il besoin d’avoir des cartes si grandes ? On dirait qu’il y a beaucoup de vide dessus… Pareil pour la piste de score?

    • Pour ce jeu, franchement, au vu de la taille de la boîte plutôt mini, c’est super appréciable d’avoir de grandes et belles cartes ! Ils ont voulu conserver la hauteur de chaque ligne, en fonction du nombre ça peut étonner peut-être quand il n’y en a qu’une, mais ça facilite la lecture de l’ensemble.
      Non, franchement, pas de fausse note sur ce point ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


trois + 6 =