[28/01/2012] Im Jahr des Drachen

Ayant beaucoup apprécié ma partie de découverte de Im Jahr des Drachen, j’avais décidé fermement de le ressortir ce soir afin d’y regoûter… Nous nous y adonnons, donc, Tristan (aussi motivé !) et moi, en compagnie de Quentin, pour une bien jolie partie à 3 joueurs, au dénouement inéluctable…

 

IM JAHR DES DRACHEN :

 


On est fond dans le Feld en ce moment… Du coup, approfondissons un peu cette Année du Dragon qui nous avait bien plu la semaine passée. On sera 3 ce soir…

Mise en place effectuée et encore quelques événements « redondants » : sécheresse aux tours 3 et 5, impôts aux tours 7 et 9, puis épidémie aux tours 10 et 12. Du coup, on va encore
devoir se la jouer urgences urgences…

Au départ, j’opte pour un militaire (en prévision de l’attaque des mongols au tour 4 et pour avancer de 3 cases sur les personnages) et un paysan (en prévision des sécheresses
attendues)…

Persuadé que l’acquisition précoce d’un double-privilèges peut être rentable, j’investis mes 6 yuans dedans dès le premier tour. Pendant ce temps, Quentin et Tristan (en payant 3
yuans) ont sagement produit du riz…

Voici la situation en fin de premier tour, avec un ordre du tour déjà bien établi sur la piste des personnages…

Le jeu est très prenant et Tristan s’investit beaucoup malgré une concentration moins ferme qu’à son habitude (la faute à son après-midi rugbystique au LOU contre Agen ? le résumé ici)…

Assez rapidement, je suis obligé de défausser une de mes tuiles de personnages pour en ajouter une autre. J’avais prévu le coup, juste avant, en plaçant ma courtisane. Du coup, je
la défausse ce tour-ci, pour ajouter un nouveau soldat particulièrement robuste. Mais ne me mets-je pas en danger sur coup, sans avoir en réserve le moyen de scorer à chaque tour ?

Quentin est totalement absorbé par le jeu et par son système vicieux d’événements. Il précisera, post-partie, que le double coups nécessaire pour profiter de ses personnages (pose +
utilisation) est particulièrement intéressant et difficile à gérer…

Une fois les deux événements de sécheresse passés, il est normal que les tuiles de paysans se voient rapidement défaussées…

Malgré ma « petite » avance au score, je ne suis pas serein : Quentin vient d’acheter un double-privilèges pour figer notre écart et, surtout, il est en train de produire de la fusée
pour le feu d’artifices à venir…

Situation à mi-partie, avec une grosse tension entre Quentin (violet) et moi (vert), alors que Tristan est un peu en retard (jaune) avec 10 points de retard sur moi…

A fond sur le soldat et le collecteur d’impôts, mon idée est de scorer dessus (soldats) sans être dernier, et avec une grosse collecte d’argent lorsque je choisis l’action
(collecteur d’impôts)…

Plus que 4 événements à vivre et nous sommes toujours au coude à coude, Quentin et moi. Ceic dit, à ce moment du jeu, il est clairement devant : il a plus de personnages dans ses
palais et il a un moine…

Plus que 3 événements… La tension est palpable mais, en ce qui me concerne, je ne vois pas vraiment comment venir chicaner Quentin qui a parfaitement mené sa barque…

Ce jeu peu faire mal à la tête…

Je suis obligé de miser sur l’artificier, à l’avant-dernier tour, pour ne pas laisser Quentin s’envoler avec 6 points de prestige de plus que moi…

Il ne reste plus qu’un événement et, ça y est, Quentin a creusé l’écart, avec 5 points d’avance à présent, sans compter le décompte de fin de partie…

La zone finale de Tristan, avec 4 palais, construits assez tard et en ayant défaussé trop de personnages…

La jolie zone de Quentin, avec ses 10 personnages, et une sorte de zénitude ambiante remarquable…

Ma zone finale, en retard sur le nombre de palais, avec le frustrant sentiment de ne pas avoir trouvé le truc pour perturber Quentin…

Avant même le décompte final, l’avance de Quentin est remarquable…
Bilan synthétique :

On a aimé
– La variété des parties, surtout en raison de l’ordre des événements et des rapprochements entre certains,
– La bonne jouabilité à 3 joueurs, même si la tension nous a paru moindre,
– La fluidité générale et une évidente élégance globale.

 

On a moins aimé
– La possible frustration de se sentir dans l’impasse pour revenir sur un joueur qui a super bien géré son affaire 🙂

 

Scores de la partie :

  

 

Piste Personnages Moines Yuans Total
Tristan (jaune) 58 14 9 3 84
Quentin (violet) 88 20 3 3 114
Ludo le gars (vert) 77 14 0 5 96

 

 

Note du jeu (sur cette partie) : 17 / 20


Durée de la partie : 2 heures

 

 

 

 

———————————————————————————————————————————————–

4 commentaires à propos de “[28/01/2012] Im Jahr des Drachen”

  1. Dans tous les cas, si j’avais été à ta place en jouant 3e, et que mes adversaires n’avaient avancé que de 2 et 4 cases … j’aurais pris une nette avance avec peut la même combo que la tienne
    mais avec les débutants … ensuite tu fais sans soucis la course en tête tout le temps … même en ayant acheté le double privilède. A la limite tu ne t’occupes que du riz et dès que c’est fini
    avec le riz, avec un batisseur un tour sur deux tu rajoutes un nouveau batiment, et tu prends un peu de tune pour passer les impôts …

  2. Dans tous les cas, si j’avais été à ta place en jouant 3e, et que mes adversaires n’avaient avancé que de 2 et 4 cases … j’aurais pris une nette avance avec peut la même combo que la tienne
    mais avec les débutants … ensuite tu fais sans soucis la course en tête tout le temps … même en ayant acheté le double privilède. A la limite tu ne t’occupes que du riz et dès que c’est fini
    avec le riz, avec un batisseur un tour sur deux tu rajoutes un nouveau batiment, et tu prends un peu de tune pour passer les impôts …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


huit + 6 =