[28/02/2004] Struggle

Participants
– Samir, qui nous rejoint pour la fin de soirée qui promet encore monts et merveilles du rire,
– Vincent, en forme olympique à présent qu’il a vu Samir et Régis en grande démonstration à la fois dans Was Sticht ? et le Jeu des Mots Croisés,
– Régis, qui n’est pas loin de craquer nerveusement sur la fin de cette partie,
– Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Et un jeu « à la con » de plus pour ce soir ! Un petit Struggle des familles, en phase de découverte pour chacun d’entre nous et une ambiance de folie qui s’amplifie plus la soirée avance.
Lorsque la partie démarre, nous sommes surpris par l’intérêt de ce jeu… nous déchanterons sur la fin 😉


Sur cette photo, Samir fait progresser le valet noir car il l’a en
position avancée sur sa carte secrète. En revanche, pour
l’instant, il semble qu le roi rouge et le 9 de pique n’intéressent
pas grand monde…


Une illustration des difficultés sans nom pour terminer la partie
: la dame est en train d’avancer sur une case rouge de laquelle elle expulse
le pion s’y trouvant. Comme le joueur suivant, dans l’ordre du tour, est
intéressé pour faire avancer le 9 de pique, tout est à
recommencer…


Vincent s’apprête à relancer plusieurs de ses dés
alors que les pions se trouvent tous dans le dernier tiers du parcours
: qui parviendra à faire arriver ceux-ci à peu près
dans l’ordre escompté ?


Une photo du plateau une fois le jeu terminé…

Décompte final
Samir remporte cette partie avec un total de 30 points,
devant Régis et Ludo le gars avec 20 points chacun et Vincent avec 10
points
.

Débriefing
Struggle est un bon petit jeu de prise de risques qui convient excellemment bien
aux fins de soirées ludiques. En revanche, la fin de partie poussive
à l’extrême a réduit notre enthousiasme qui était
assez prononcé en milieu de partie. Je ne sais pas encore si cette situation
est récurrente mais, ce soir, le fait que la partie aie duré plus
de temps dans le dernier quart du parcours qu’avant ne nous a pas semblé
génial.
Sur le plan du jeu, on a trouvé que pouvoir rejeter les dés souhaités
tout en étant contraint d’appliquer les éventuels as aux faces
de dés présentes était vraiment la meilleure facette du
jeu. Ensuite, réaliser une grande progression avec un pion est intéressant
surtout si, ce faisant, on atterrit sur un pion présent sur une case
rouge et que l’on a envie de faire reculer grandement. Enfin, nous avons bien
noté qu’il est souvent plus intéressant d’essayer de faire arriver
tel ou tel pion en seconde ou troisième position, plutôt que de
se focaliser sur celui qui est en tête : au moins on se sent moins exposé
et on peut travailler dans l’ombre. Mais bon, il faut quand même que le
pion arrive au but alors il y aura certainement quelqu’un pour vous le faire
reculer au dernier moment…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


+ cinq = 11