[28/03/2009] Coupe du Monde

Revenu du Festival des Jeux de Cannes avec ce jeu de foot (couplé à Echecs Football non encore essayé d’ailleurs), il fallait bien que Tristan soit le testeur en chef opposé à votre serviteur.
Forcément.
Du coup, en ce samedi pluvieux, je lui propose de découvrir ce Coupe du Monde, un jeu de foot, de dés et de prise de risque, qui n’est pas sans me rappeler Street Soccer sorti chez Cwali il y a plusieurs années.

Premier bémol : sans la structure rigide pour bien tendre le plateau, on se retrouve avec un jeu qui se gondole et c’est très très préjudiciable au plaisir ludique. Dommage que j’ai ignoré cet élément de jeu à Cannes lorsque l’éditeur m’a remis le jeu.. S’il veut se rattraper, ce serait volontiers 😉


COUPE DU MONDE  :

 


Un jeu de foot pour deux joueurs, avec un dé à 6 faces pour les joueurs et un dé à 12 faces pour la ballon, avec des cases distinctes (les cercles sombres pour les joueurs, les
ballons pour le ballon) : voici ce qui nous est proposé par l’éditeur dans ce jeu…

La mise en place est libre, dans sa propre moitié de terrain, en sachant que commence à s’installer le joueur désigné par le sort, puis ce sera le joueur ayant encaissé le dernier
but. Tristan entame, en bleu, alors que je joue en jaune…

Explication du jeu en vidéo. Parce que c’est tellement plus clair…


Tristan vient taquiner ma défense ! Oulhala j’ai peur…

Petit exemple d’enchaînement d’actions : je viens de jeter un dé 6 et de déplacer mes pions d’autant de cases. Ce faisant, un de mes pions se retrouve, sans opposition, à côté du
ballon. Je vais donc le déplacer en jetant un dé 12. Résultat : 11, m’autorisant 11 points de déplacement pour le ballon…

Comme je fais arriver le ballon contre un de mes joueurs, celui-ic peut à son tour jeter un dé 12 pour déplacer à nouveau le ballon. J’obtiens un 12 ! Je peux donc réaliser un tir
en direction de la cage. Comme le gardien est présent, il a une chance sur 3 d’arrêter mon tir : sur un 1 ou un 6 sur un dé 6…

Tristan jette le dé pour son gardien mais n’obtient ni 1 ni 6 et donc il y a but : 1 à 0 pour les jaunes…

Replacement des joueurs pour engagement avec Tristan aux manettes…

Et 2 à 0 pour les jaunes…

Nouvel engagement. Comme on décidé de jouer en 3 buts pour le vainqueur, il ne m’en manque plus qu’un et Tristan tremble…

Réduction du score par Tristan, qui revient à 2 à 1 !

Incroyable arrêt du gardien bleu qui sauve son équipe : le but aurait signifié victoire pour moi…

Les bleus font mieux que revenir, ils entretiennent le suspense : 2 partout !

Ultime incursion jaune dans le camp bleu, et là le gardien ne peut rien. 3 à 2 pour les jaunes, score final…
Bilan synthétique :On a aimé
– La distinction intelligente des cases de jeu : joueurs et ballon,
– La simplicité de la règle, n’induisant aucun cas particulier, toujours déplaisant dans ce genre de jeu,
– Les non blocages du jeu, grâce autant aux distinctions de cases qu’aux non interceptions (mais là, c’est aussi un défaut, voir plus loin)
.

On a moins aimé
– Le hasard du tirage des dés, particulièrement du dé 12 : entre un 1 et un 12, on ne peut pas vraiment faire le même genre de choses (et pourtant, un « vrai » joueur sait très bien
s’il tire fort ou doucement)…
– La trop grande latitude offerte aux joueurs pour faire tourner le ballon autour de leurs joueurs, attendant LE bon jet de dé,
– L’interception, qui ne peut se dérouler qu’en cas de duel (2 joueurs adverses se retrouvent adjacents au ballon). Il est curieux qu’un ballon passant le long de joueurs adverses
ne soit pas intercepté,
– Le matériel, pas très sexy, alors que les autres jeux de la gamme sont plutôt très séduisants.

 

Scores de la partie : 

Tristan (bleu) : 2
Ludo le gars (jaune) : 3

Note du jeu (sur cette partie) : 12 / 20


Durée de la partie : 45 minutes (3 buts pour le vainqueur)

 

———————————————————————————————————————————————–

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


2 × sept =