[28/06/2002] Morgenland

Participants
– Carine, shabadabada, shabadabada, …
– Eric, expert en musique orientale,
– Jo, le marathonien du jeu,
– Julie, spécialiste intime de la danse du ventre, qu’on ne raconte pas en public, non mais des fois !
– Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Explication des règles, mise en route, présentation des aides de jeux, et hop, hop, direction le pays d’Ali Baba…
Le début de partie, une fois de plus, permet à chacun, excepté Ludo le gars qui connaît déjà le jeu, de se familiariser avec les mécanismes et la signification des lieux de mises.
Carine comprend visiblement vite puisqu’elle tente dès l’entame de se placer sur la case des gardes et dans l’une des salles de trésor. Bien joué ! Je fais de même ce qui nous garantit pendant 2 tours des objets magiques à bas prix et en solitaire.

La suite de la partie est plaisante, Eric, Julie et Jo ayant compris le principe et commençant à s’enhardir pour se placer dans les salles du palais du calife. Jo se montre également intéressé par les cartes sortilèges, qu’il collecte patiemment. Il nous obligera d’ailleurs à sacrifier 7 trésors chacun, lui y compris, juste avant un achat dans les salles de palais. Ce délestage sera terrible pour tout le monde, sauf pour… moi, qui avait su en acquérir suffisamment pour réagir. Eric et Julie se voient décerner la coupe de ceux qui loupent le plus d’objets magiques dans les salles du palais !

La fin de partie approche, mais le jeu s’éternise un peu, les tours sont longs et les coups et coûts d’objets magiques s’avèrent décisifs.
Julie ne pense pas à jouer son sortilège pourtant magnifique, qui nous aurait contraint à poser nos pions faces visibles ! Mais bon, la cause semble entendue.
Le dernier objet magique est un parchemin chèrement acquis par Eric pour environ 12 trésors dans 3 ou 4 couleurs différentes.

Décompte final
Je remporte cette partie avec 10 objets magiques (dont 2 parchemins), finalement assez serrée avec Carine, qui totalise 8 objets magiques (dont 2 parchemins également). Julie, Jo et Eric terminent avec 4 objets magiques chacun.

Débriefing
Cette partie de Morgenland fut très appréciée mais elle dura beaucoup trop longtemps pour un jeu de ce type : plus de 2 heures !
Cela n’enlève rien cependant aux qualités de ce jeu, que Eric et Jo ont particulièrement jugées intéressantes, au contraire de Julie qui n’a pas franchement accroché et de Carine qui a trouvé ce jeu sympa, sans plus.

Au niveau des mécanismes, Morgenland est novateur et à ce titre ce fut très sympa de miser, encore miser et toujours miser.
Le seul point unanimement critiqué fut le déroulement de la magie. En effet, autant les mécanismes de mise sont simples et fluides, autant jouer la magie en imposant l’ordre du tour fut d’une lourdeur sans pareille : comment contrer un sortilège lorsque l’on est premier joueur ? De même, une fois recensées les actions magiques que chaque joueur veut accomplir en même temps, certains ne souhaitent plus les faire, puisqu’elles s’avèrent inutiles (ordre du tour, même action, …). Cependant, il semble qu’alors les joueurs soient contraints de dépenser leurs actions, pour respecter la logique du jeu.

Un joli jeu qui au final perd de sa légèreté avec l’utilisation de la magie. Celle-ci étant optionnelle, pourquoi ne pas revenir au jeu de base ? La répétitivité serait alors sûrement trop forte.
Le salut du jeu doit peut-être venir alors d’une contrainte de rapidité dans les mises. A tester en blitz de 10 secondes par coup.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


− 4 = quatre