[28/06/2002] Puerto Rico

Participants
– Carine, sans rhum mais avec punch…
– Eric, avec rhum et un colon,
– Jo, avec rhum et cigare (pas dans le colon),
– Gaël, avec rhum, cigare et 2 mains gauches (idem) ;-),
– Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Pour exposer les règles de Puerto Rico à mon assemblée, je prends d’infinies précautions d’usage : »Oui, alors c’est un jeu d’abord complexe, mais qui est finalement très logique, avec un thème évident et des rouages très fluides. Donc pas de panique, il est normal de surnager pendant l’explication des règles, tout s’éclaircira par la suite. OK, les bâtiments sont tous en allemand, mais on n’avait jamais dit que ce serait simple… ». Bref, une explication classique à la puerto-ricaine…

Le jeu débute dans une ambiance surréaliste, à la limite de l’hystérie rigolomaniaque (pour plus d’explications, contactez Gaël, Eric ou Jo).
Jo est désigné comme premier joueur et dispose donc d’une plantation d’indigo, tout comme Eric, placé à sa gauche, et Carine, placée à la gauche d’Eric. Je prends un maïs, tout comme Gaël, placé à ma gauche.

Je décide d’opter pour une nouvelle stratégie de jeu : la monoculture du maïs et l’exportation massive vers la vieille Europe. Nous verrons si je m’en sors…
Les tours s’enchaînent assez vite, et j’éprouve des difficultés avec ma stratégie, puisque le maïs est planté dans presque tous les champs… Je réoriente alors mon jeu vers un axe éprouvé : la vente au marchand, et donc achat de bâtiments mauves tels que le petit et le grand marché, le comptoir, …
Jo réalise un magnifique domaine avec des culture de tout type, récoltées convenablement et transformées dans de bonnes proportions dans ses fabriques. Il nous pose de sérieux problèmes dans les bateaux, puisqu’il y place un tonneau de tabac (seul producteur) et un tonneau de sucre (presque exclusif).

Le fait marquant de la deuxième moitié de la partie est l’acquisition d’un quai par Carine. En effet, ce bâtiment va la conduire à récolter des points de victoire en très grand nombre, en exportant successivement indigo et café.
Elle se dirige vers une victoire incontestable, sachant que ni Eric, ni Gaël, ni moi ne semblons en mesure de trouver une solution.

Je m’engage dans l’acquisition à outrances de bâtiments mauves ou fabriques, pour les seuls points de victoire. Gaël procède de même mais accuse un certain retard.

La fin de partie est superbe, puisque parmi les joueurs (exceptée Carine en position de l’emporter), personne n’a intérêt à ce que le jeu se termine. Le bateau est plein de colons et il n’en reste plus aucun sur la table. Personne ne prend l’intendant pendant 2 tours !
Jo et Gaël s’entendent pour produire et exporter leur café, Carine exporte via son quai, et Eric et moi observons plutôt le jeu… Quoique… Ne possède-je pas un grand bâtiment mauve et plus beaucoup d’emplacement libre… Des fois que le jeu se termine sur une construction…

L’instant fatidique approche et, alors que Gaël est gouverneur, je suis en mesure d’arrêter la partie si je prends le rôle de l’intendant. Réflexion faite, ce serait la meilleure chose à faire, car, sinon, Jo, Gaël et Carine vont encore une fois exporter à outrances leurs tonneaux et le jeu s’arrêtera de toute manière sur la non-disponibilité de points de victoire. Je n’ai rien de plus à espérer, donc je prends l’intendant et c’est terminé.

Décompte final
Carine remporte cette belle partie avec un total de 49 points, suivie de… Gaël avec 41 points, puis de Ludo le gars avec 40 points, suivi de Jo, impensablement quatrième avec 39 points, et Eric ferme la marche avec 29 points.

La répartition est la suivante :

Dans l’ordre du tour…
Points de Victoire
Bâtiments
Bonus bâtiments
Total
Type de stratégie
Jo
29
10
0
39
Monopole initial du tabac, multi-cultures, exportations
massives, impasse totale sur les bâtiments mauves
Eric
20
9
0
29
Cultures en réaction à celles
des adversaires
Carine
33
16
0
49
Culture du café et de l’indigo, gestion
inébranlable du quai
Ludo le gars
16
18
6
40
Mono-culture du maïs avortée, bâtiments
mauves, marchand
Gaël
15
18
8
41
Cultures en réaction à celles
des adversaires, bâtiments mauves

Débriefing
Puerto Rico est un jeu fascinant : il est possible d’y développer une multitude de stratégies, tout en devant accepter continuellement d’adapter ses choix et ses orientations.

Dire que ce jeu a séduit l’assemblée ludique de ce soir est un euphémisme, même si Carine, pourtant victorieuse, l’a trouvé un peu ennuyeux. Il faut dire que terminer la partie à plus de 3 heures du matin est un exercice difficile, entre les vapeurs de rhum et les volutes de cigares…

A retester sans aucune modération ce jeu exceptionnel !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


trois − = 0