[28/07/2007] Geister Stunde, Alexandros

Deuxième journée de vacances et deuxième journée ludique, avec une partie entre enfants et une autre entre adultes : Geister Stunde, une sorte de Fantôme de
Minuit revisité, sera donc joué avec Maitena et Tristan, Alexandros, l’incontournable, sera pratiqué en soirée en compagnie de Julie.

GEISTER STUNDE :

Le principe de ce jeu bon enfant est celui des chaises musicales : lorsque minuit sonne,
chaque fantôme essayera de gagner au plus vite une cachette pour la nuit, sous peine de devenir un méchant fantôme. Le hic, évidemment, c’est qu’il y a toujours une cachette de
moins que de fantômes…

 

Vraiment très agréable, ce jeu plaît beaucoup à Maitena et à Tristan, pour lesquels il va
être assez intéressant puisqu’ils vont devoir gérer la frustration des éliminations progressives. Le premier fantôme éjecté est l’un de ceux de Tristan, mais il se rattrapera
plutôt bien…
Maitena déplace l’un de ses fantômes de la valeur des deux dés jetés. A noter que certaines
faces des dés comportent des horloges et que ce sont elles, justement, qui indiqueront minuit en sortant simultanément : le moment où l’on peut commencer à tenter de faire sortir
ses fantômes…
Tristan fait avancer l’un de ses fantômes alors que minuit a déjà sonné (preuve en est : un
fantôme rouge et un autre bleu sont déjà planqués). L’un des aspects les plus sympathiques est cette obligation de tourner en rond, en attendant que sonnent ces 12 satanés coups de
minuit…
Mignons tout pleins ces petits gentils fantômes à la Casper…
Mon fantôme rouge devrait réussir à rentrer dans la cachette du bas, au nez et à la barbe du
jaune de Maitena…
Elle couine un peu ma fille, avec son tout dernier fantôme encore en course… plus pour
longtemps :-)…
Sortie de route pour Maitena, laquelle a perdu ses 3 fantômes. La finale m’opposera à mon
gone, à 2 contre 1 pour moi !
Petit béko avant la grande explication…
Et voilà Maitena qui félicite son frère d’avoir devancé son paternel dans les dernières cachettes…
Bilan synthétique :

On a aimé
– Le stress généré par les éliminations successives : serais-je le dernier ou pas ?
– La simplicité de la règle, maligne et pas simpliste
– L’attente entre le moment où l’on commence à se déplacer et celui où l’on peut se cacher effectivement

On a moins aimé
– La durée de la partie, un tantinet excessive
– Le regard des joueurs éliminés : ils sont rarement heureux de simplement observer 😉

Scores de la partie :

Maitena (jaune) : éliminée en 2ème, 3ème et 5ème
Tristan (bleu) : éliminé en 1er et 6ème

Ludo le gars (rouge) : éliminé en 4ème, 7ème et 8ème

Note du jeu (sur cette partie) : 14 / 20

———————————————————————————————————————————————–

ALEXANDROS :

Premier tour de ce superbe jeu et premier territoire vert, payé 1 amphore et 1 cheval, et me
rapportant potentiellement 5 PV pour une dépense d’un hopplite…
Alexandre est un grand voyageur, cela se sait bien. Preuve en est avec cette photo où
j’envoie le pion orange bien à gauche du plateau, non sans me garantir quelques royaumes bienvenus…
La lutte commence à se mettre en place, Julie m’ayant repris mon royaume original (alors que je
n’ai récolté les impôts qu’une seule fois), je vais devoir réagir… et vite !
Julie m’a rejoint sur la piste de scores, certes, mais je ne suis pas si mal implanté que ça
sur le plateau, surtout que sa remontée s’est faite via de jolies dépenses de cartes…
Julie ne se sent pas très à l’aise. Et pourtant ! Au regard de son score (13 points devant
moi), elle a probablement un peu de marge. Mais en fait pas tant que ça. Et oui : je me suis plutôt bien réimplanté sur le plateau (4 leaders contre 3) et elle sait que mes
collectes peuvent devenir redoutables…
58 – 58 : le score mémorable, le moment important, l’instant où se joue notre belle partie. En
effet, alors que les positions semblent figées (4 leaders verts contre 3 rouges), tout se jouera en course de vitesse. Et je prendrai Julie à la collecte d’impôts, elle misant sur
la grosse main de cartes…
Dubitative, décontenancée, mal à l’aise, les qualificatifs me manquent pour définir le
sentiment de ma dame. Et oui, je suis à 15 points de la victoire et elle accuse 14 points de retard sur moi…
Partie achevée sur cette configuration : je l’emporte avec 106 points devant Julie avec 93, la
dernière collecte d’impôts me rapportant 16 PV contre 17 à la miss. Elle aurait certainement dû tout faire pour m’expulser plus tôt, mais manquant de lyre, elle a misé sur la
pioche. Dur, dur pour elle, c’est clair…
Bilan synthétique :

On a aimé
– Le régal de ce jeu : fin, élégant, malin, tactique, un zeste stratégique, nous adorons !

On a moins aimé
– La pioche défaillante si effectivement les soucis de Julie pour obtenir de la lyre ne pouvaient être parés autrement (mais le prouver est une autre histoire…)

Scores de la partie :

 

Julie (rouge) : 93
Ludo le gars (vert) : 106

Note du jeu (sur cette partie) : 19 / 20

———————————————————————————————————————————————–

3 commentaires à propos de “[28/07/2007] Geister Stunde, Alexandros”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


4 × = vingt