[28/11/2002] Samurai

Participants
– Jérôme, en route pour les mathématiques japonaises,
– Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Il y a plusieurs mois que je n’avais pas sorti Samurai de l’étagère, et comme Jérôme souhaitait poursuivre par un jeu pas trop long, où l’on réfléchit quand même, intéressant à 2 et qu’il ne connaissait pas, je retiens donc ce jeu, après quelques hésitations.
Je relis la règle en quelques minutes, nous construisons la carte et nous entamons cette partie.


Jérôme observe la configuration initiale du plateau :
les 3 types de trésors (parure, rizière et bouddhas) sont
éparpillés sur la carte et nous nous apprêtons à
jouer nos premières tuiles colorées…


Le jeu se développe petit à petit…


Une vue finale derrière mon paravent : oh les beaux trésors
! On remarquera égalemen les ressources non utilisés : mon
samurai le plus fort (valeur 3) attend sagement des combats plus héroïques…

Dès l’entame, je place 2 bateaux
sur 2 des 3 cases de mers stratégiques (adjacentes à 2
villes) et Jérôme réalise immédiatement qu’il
aurait du le faire juste avant sachant qu’il a commencé la partie
(le plus jeune c’est lui…) et que je lui avais présenté
ces sortes de ports lors de la lecture de la règle…

La partie est agréable et rapide,
les coups s’enchaînent à grande vitesse et les coups bas,
s’ils ne sont pas légion, sont assez précoces dans la
partie :
– Je joue ma tuile de mouvement pour déplacer la tuile de parure
(4) de Jérôme dans une zone complètement inutile,
– Il fait de même pour l’une de mes tuiles dans la foulée
!
On est quitte…


Une vue rapprochée du plateau juste après la prise
des trésors de la capitale par votre serviteur…

La suite de la partie est toujours aussi
rapide, et je me rends compte qu’en me concentrant sur les parures (plus
que 2…) je remporterai le jeu, car je suis déjà Shogun
sur les bouddhas…
Ayant atteint mon but sur les parures, vais-je me laisser tenter à
aller taquiner Jérôme sur les rizières, histoire
de l’affliger un peu plus ?
Je n’en aurai pas le temps, car il clôt le jeu en prenant le dernier
bouddha.

La durée totale de jeu n’aura pas
excédé 30 minutes, décompte final compris !

Cliquez pour agrandir !
La configuration finale du plateau

Décompte final
Je remporte cette partie en étant 2 fois Shoguns.
Le détail est le suivant :

Symboles
Jérôme
Ludo le gars
Total
Parures
1
4
5
Bouddhas
3
4
7
Rizières
2
2
4
Total
6
10
16

Débriefing
Cette partie de Samurai fut agréable, car rapide
et suscitant une réflexion tactique assez intéressante. Jérôme
a apprécié, sans plus cependant, trouvant le jeu un peu prise
de tête et trop mathématique visuellement.

Samurai est égal à lui-même : un jeu
de placement quasiment sans hasard, où l’opportunisme est roi et la condition
de fin de partie toujours aussi difficile à maîtriser…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


six × 9 =