[29/09/2021] Hokito X 2

Découverte d’un nouveau jeu Hokito X 2 sorti chez Cosmoludo, un éditeur de jeux abstraits en français, miam miam !!!
On s’est bien régalés et ces deux parties enchaînées devraient en appeler pas mal d’autres..

HOKITO X 2

Hokito c’est un jeu purement abstrait, créé par un spécialiste du genre, Claude Leroy, superbement édité par un nouveau venu sur la scène ludique : Cosmoludo…
En début de partie, chacun des deux joueurs positionne ses 18 pions (blancs pour Leila, noirs pour moi), au hasard dans sa moitié de plateau.
Chaque pion possède 1, 2 ou 3 symboles, lesquels indiqueront la capacité de déplacement du pion ou de la pile qu’il recouvre.
A son tour, le joueur actif prend un pion à sa couleur, ou une pile de pions où l’un des siens est au sommet, et le déplace précisément de sa valeur, toujours orthogonalement. Attention : un pion seul doit atterrir sur un pion seul, une pile de pions doit atterrir sur une pile de pions. Et on ne compte pas les cases vides lors de ces déplacements.
Ci-dessus, j’ai avancé un de mes pions de valeur 2 sur un pion blanc de valeur 3, Leila a fait presque de même avec un de ses pions de valeur 3…
Leila se prend la tête…
Ce jeu nous fait vraiment penser à Dvonn de Kris Burm, mais en différent : ici on a une contrainte en plus avec pion sur pion et pile sur pile, et on est quand même moins bloqué car la capacité maximale de déplacement est de 3 (à Dvonn, ça peut devenir énorme par contre !)…
On s’approche de la fin de cette première partie… Elle surviendra dès qu’un joueur, à son tour, ne peut plus jouer. Celui qui possède alors le plus de pions dans ses piles (et ses pions isolés) l’emporte…
On va s’arrêter là et là a bien bien couiné ! La pauvre… 😉
Forcément, sans surprise, on y retourne de suite avec cette mise en place et, cette fois, c’est Leila qui ouvre le bal…
Premier tour effectué et ma fillotte a tendance à déjà péter les plombs… 😉
Un peu après. On commence à mieux anticiper certains coups et à mesurer l’importance d’avoir des pions de forte valeur encore en vie, tout comme d’en avoir de différentes valeurs, ou encore d’avoir des pions au sol pour n’être attaquable que par un pion adverse au sol !
Leila continue à se prendre -un peu- la tête ! 😉
Il semble qu’elle mène… pour le moment !
Là, c’est moins sûr, surtout que c’est à elle de jouer et qu’elle n’a pas le choix : elle doit déplacer sa grande pile blanche (avec le 3 au sommet), sur ma pile noire (avec le 3 au sommet). Mais, dans la foulée, je vais la recouvrir avec ma pile noire (avec un 2 au sommet) et elle ne pourra plus rien faire !
Ça donne ça et, clairement, ça couine et ça surcouine !!!

Durée de ces parties : deux fois 20 minutes – Note de ces parties : 15 / 20

Scores de ces parties :

Première partie Deuxième partie
Leila (blanc) 4 20
Ludo le gars (noir) 71 47

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– L’élégance du mécanisme, du Claude Leroy pur jus !
– L’impression de savoir déjà y jouer avant même d’avoir commencé,
– Les petits enseignements au fur et à mesure des parties et ça c’est précieux,
– La très belle réalisation de l’éditeur : on a envie d’essayer les autres jeux de la gamme !

On a moins aimé
– La difficulté bien réelle pour se rendre compte des risques qu’on encourt en laissant tel pion ou telle pile de pions par ici, c’est quand même très ardu à lire,
– La règle pas très claire concernant le déplacement des pions…

————————————————————————————————————

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


9 × = dix-huit