[29/10/2020] Orléans + Neue Orstkarten 1 à 5

Histoire d’être sûr que le jeu sera bon, comme le dit si bien Leila, nous allons profiter d’une très belle partie d’Orléans avec ses extensions de bâtiments possédées ici-même…

ORLÉANS + NEUE ORTSKARTEN 1 A 5

Le presque parfait Orléans de retour, quelques heures avant le deuxième confinement, en présence de Fabrice et de Leila…
Le plateau est mis en place, notamment la carte de la région d’Orléans… Qu’est-ce qu’il y a comme vin… C’est pour oublier la Covid et le fait de jouer avec des masques ? 🙁
Ma première programmation de la partie : du savant, en prévision de faire du moine, dans un premier temps…
Fin de premier tour… A noter que Fabrice, en rouge, y a été sur l’artisan marron (pour placer un engrenage dans son domaine) et que Leila s’est tourné, en bleu, sur le fermier…
Par la suite, moine et artisan en parallèle vont bien ensemble, ça va m’aider à développer mon jeu…
Ah, le moment de dire que ça cogite… 😉
Ayant opté pour une variante maison qui s’ajoute à celle d’avoir un étalage de 3 tuiles par niveau de tuiles de bâtiments, Fabrice défausse une tuile en fin de son tour de premier jouer. Cela rend l’étalage dynamique, et, comme cela arrive en fin de son tour, cela ne l’avantage pas outre mesure…
Après un grand tour de table, donc chaque joueur premier joueur une fois…
Tien,s événement remarquable, Leila est la première à faire bouger son pion d’Orléans ! Ne se focaliserait-elle plus uniquement sur la piste de sagesse ? C’est une excellente nouvelle, après le debriefing de la précédente partie que de la voir essayer autre chose…
Fabrice, de son côté, semble avoir pris un départ canon, avec l’École (pour disposer des savants comme de jokers), le Tailleur (pour fabriquer facilement du tissu à 5 PV la tuile) et la Route (pour placer très facilement 4 comptoirs sans avoir besoin de déplacer son pion sur la carte et sans tenir compte de la présence des autres joueurs)… Quel homme !!! 😉
Et ça continue…
Nous n’allons pas arriver loin de la mi-partie et voici ma programmation à cet instant…
Et nous y voilà !
Même si Leila porte un masque, plutôt adapté par ailleurs, il me semble que je la vois zieuter ce qui se trouve devant Fabrice… Non ?
Je n’en reviens pas ! En effet, Fabbrice a déjà mené au bout 4 pistes : celle de l’artisan, celle du marchand, celle du chevalier et celle du savant !!! Je sens parfaitement qu’on va se faire éclater…
Il faut se créer ses moteurs de PV…
Mais il faut aussi avoir un peu de chance… 🙁
Franchement, sur mes 6 derniers tours environ, je n’ai pas pioché plus d’un moie alors que mon sac en contenait 6 ! De quoi pester, hein, contre ce hasard malvenu… Re 🙁
Vue générale, une fois la partie achevée…
Le plateau principal, avec une sale égalité entre Leila et moi pour le nombre de comptoirs, nous faisant perdre à tous les deux le bénéfice du citoyen offert pour le joueur majoritaire… Comme si Fabrice avait besoin de ça pour nous exploser…
Le plateau de Leila, avec un seul bâtiment, encore son point faible, malgré un net progrès sur les comptoirs placés sur la carte…
Celui de Fabrice, notre maître… 😉
Et le mien, pas reluisant, assez victime, je dois bien le rappeler, de pioches franchement pas joyeuses alors que j’avais beaucoup misé sur les moines (7 au plus fort, moins 1, ensuite, avec la peste)…

Durée de la partie : 2 heure 40 minutes – Note de cette partie : 19 / 20

Scores de la partie :

$ Blé Fromage Vin Laine Tissu (G+C) X dév. Bât. Total
Leila (bleu) 49 0 6 3 12 10 (9+2) X 4 0 116
Fabrice (rouge) 40 0 2 9 0 30 (8+4) X 6 0 153
Ludo le gars (vert) 48 0 0 6 12 10 (9+0) X 4 0 112

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le plaisir renouvelé, à chaque fois,
– Le bon plaisir de défausser une tuile de bâtiment en fin de son tour actif pour faire tourner l’étalage (déjà issu d’une variante),
– L’envie d’y revenir, encore, pour tester d’autres stratégies peu éprouvées jusque là : les bateliers ? les fermiers à fond ? les œuvres de charité encore bien plus ?)…

On a moins aimé
– L’impression que certains développement sont quand même incontournables : un engrenage ou deux ici ou là, deux à trois bâtiments qui tournent pour faire grimper les PV et développer son jeu, ….

————————————————————————————————————

Une réponse à “[29/10/2020] Orléans + Neue Orstkarten 1 à 5”

  1. Au Moyen Âge, on produisait plein de vin partout car on consommait beaucoup. Notamment sur Paris… et Orléans qui envoyait vers la capitale. De cette période il reste le vinaigre d’Orléans.
    Il y a eu du stress pour ce billet parce qu’il y a pas mal de fautes dans les légendes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


− 7 = un