[29/03/2003] Toutankamon

Participants
– Eric, toujours amateur de cryptes et autres sombres cavités,
– Carine, toujours germanophone, ce qui peut se révéler fort utile,
– Jérôme, lui aussi toujours adepte des grottes et autres conduits obscurs,
– JF, le dernier larron, toujours intéressé par les casemates et autres tunnels profonds,
– Ludo le gars, toujours votre serviteur.

Déroulement de la partie
Puisque le jeu a plu, nous en refaisons une partie, histoire de voir si cette seconde tentative ressemblera à la première.

Nous conservons les mêmes couleurs de
pions, JF et Carine construisent un serpent très tortueux, limite
circuit de F1, et nous nous lançons dans cette revanche.
Pour ma part, je décide, dès l’entame, de tenter de courir
devant, afin de pouvoir ramasser ce qui me plaît au lieu de me contenter
des miettes des autres : il suffit, pour cela, de progresser une fois
de 10 à 15 cases, puis d’avancer à la même allure
que les autres.


JF avance son pion vert dans la grande ligne droite…

La suite ressemble à la première
: JF marque des points régulièrement mais en petites quantités
(objets de valeurs 1 et 2), alors que les autres joueurs tentent de créer
de lucratives collections d’objets.


Le jeu parvient bientôt à son terme et nous allons bientôt
être confronté au grand problème de la partie?…


Jérôme se demande comment il va jouer, sachant qu’il va
obligatoirement terminer la partie mais sans savoir qui gagne…


La configuration finale du jeu


Joue-t-on à Toutankamon ou à Formule Dé ?

Cette seconde partie est encore plus tactique
que la précédente, et Carine s’empresse de ramasser 2
masques de Pahraons, ne me laissant que le dernier. La gestion des égalités
va être rude entre elle et moi.
En revanche, puisque personne ne se montre trop motivé pour prendre
les pièces d’or, je m’empresse de le faire : en volant un objet
à quelqu’un, vous l’affaiblissez en le privant d’un d’une force
vive, tout en vous renforçant. Le pied quoi !


Eric avance son pion bleu alors que je viens de me lancer seul devant
de quelques cases…

Je réussis un grand décompte
qui me place idéalement pour la fin de jeu : 24 points de victoire
et la possibilité de clore la partie à mon prochain tour.
Malheureusement, je n’aurai pas ce loisir, car Eric, puis Carine ramasse
des objets provoquant d’autres décomptes et plaçant Jérôme
(pion jaune) dans une situation très inconfortable et assez incroyable
:
– S’il prend le premier objet placé devant lui, il fait gagner
Carine immédiatement,
– S’il prend le second objet, 3 joueurs (dont lui-même) atteignent
ou dépassent 26 points de victoire,
– S’il prend le troisième objet ou s’il atteint la Pyramide,
tout le monde atteint les 26 points de victoire !

Nous ne sommes pas en mesure de trancher
ce qu’il convient qu’il fassen sachant que la règle est très
floue sur le sujet. Il décide d’opter pour la prise du second
objet, arguant du fait que son décompte devrait être effectué
avant celui du second sur cet objet et avant l’objet défaussé
à l’arrière. En quelque sorte, on privilégierait
le joueur actif. Le débat est vif car toutes les réflexions
sont justes, et notamment celle qui préconise que tous les décomptes
associés à l’objet ramassé sont simultanés,
puis interviennent ceux liés aux objets défaussés,
dans l’odre de leur dépassement.
Pour ne froisser personne et essayer d’être juste face à
une règle imprécise, nous décidons d’attribuer
une victoire conjointe aux 3 personnes concernées par la dernière
action de Jérôme : Jérôme, Carine et Ludo
le gars.


Une vue rapprochée de la situation litigieuse…

Décompte final
Jérôme, Carine et Ludo le gars remportent cette
victoire en ayant atteint le 26ème point de victoire (26 précisément
pour Jérôme, 28 pour Carine suite à la défausse de
l’objet dépassé par tout le monde et 28 pour Ludo le gars placé
second sur l’objet ramassé par Jérôme), devant Eric et JF
qui terminent avec 22 points de victoire chacun.

Débriefing
Inconcevable. Il est inconcevable que l’on puisse trouver une règle n’envisageant
pas cette situation de fin de partie. Nous ne pouvons pas croire que Knizia
n’ait pas rencontré cette situation en testant son jeu. Alors ? Peut-être
est-ce une omission due à la version française de la règle
disponible dans ma boîte estampillée Eveil et jeux ? Je n’en sais
rien, mais en tout cas cela est très préjudiciable au sentiment
de plaisir de jeu…

Sinon, le jeu est vraiment très bon et il devrait ressortir fréquemment,
dès lors que j’aurai une réponse précise à cette
imbroglio.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


8 + = quatorze