[29/03/2003] Toutankamon

Participants
– Eric, amateur de cryptes et autres sombres cavités,
– Carine, germanophone, ce qui peut se révéler fort utile,
– Jérôme, lui aussi adepte des grottes et autres conduits obscurs,
– JF, le dernier larron, non moins intéressé par les casemates et autres tunnels profonds,
– Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Une heure de jeu a été décrété par mes invités de ce soir. Exit alors mes plans d’Age
of Steam ou d’El Grande !
Nous jouerons donc à un petit jeu de Reiner Knizia que j’ai déniché voici quelques semaines en vide-grenier… Si, si, ils sont bien, quand même, les vide-greniers lyonnais : 2 euros pour un Knizia en brocante, pas mal 😉

J’expose la règle en 5 minutes pendant
que mes acolytes construisent, avec les tuiles, le serpent que nous allons
parcourir. Le jeu paraît simple, voire simpliste, mais je fais confiance
à l’auteur pour nous réserver un jeu équilibré
et fin.
Eric prend le pion bleu, Carine le rouge, Jo le jaune, JF le vert et votre
serviteur le noir. Nous plaçons notre petit marqueur sur la case
10 de la piste de scores, ce qui indique que nous devons marquer 16 points
pour atteindre les fatidiques 26 points synonymes de victoire.


Jo déplace son pion sur un serpent qui se réduit petit
à petit…

Lors de cette partie de découverte,
nous ne laissons que très peu d’objets en cours de route et personne
ne tente de courir devant. Le jeu est sage, chacun ramasse des objets
de-ci, de-là.
Carine et Ludo le gars se font spécialistes des tuile spéciales
: le masque de pharaon, favorable en cas d’égalité, et les
pièces d’or, permettant de voler une tuile à quelqu’un à
condition d’en posséder au moins un exemplaire. Serait-ce une tactique
payante ?
Pour l’instant, en tout cas, je ne marque aucun point, au contraire de
mes invités qui avancent groupés, même si le gars
Eric et le grand JF possèdent une petite avance sur les autres
joueurs.


La Pyramide est en ligne de mire pour nombre des explorateurs. Va-t-on
l’atteindre ?


La configuration finale du jeu


Effectivement on dirait un serpent qui mène à la Pyramide…

La partie est plaisante et nous nous accordons
pour trouver le jeu très tactique : vaut-il mieux se concentrer
sur les objets de valeur 8, même si certains sont voisins de la
Pyramide et que l’on n’est pas certains que l’on ira aussi loin, ou
vaut-il mieux marquer des points progressivement, même 1 ou 2
de temps en temps ?


Une autre vue rapprochée du parcours, à un moment où
quelques objets sont susceptibles d’être défaussés
si les pions rouge, jaune et vert les dépassent…

Les positions se resserrent dans la dernière
portion du jeu : je reviens très fort sur mes amis et tout le
monde est susceptible de gagner à présent.
C’est à Carine de jouer et, à sa très grande surprise,
elle remporte cette partie en ramassant un objet qui lui rapporte suffisament
de points pour atteindre 26 points, sans que le second sur ce même
objet (votre serviteur) n’y arrive (25 points c’est très très
ballot…) !


Carine, sur cette action, ne remportera pas encore la partie, mais
s’en rapprochera, sous le regard langoureux et excessivement malin de
JF…

Décompte final
Carine remporte cette partie en ayant atteint le 26ème
point de victoire, devant votre serviteur qui échoue sur l’avant-dernière
case (25), Eric s’arrêtant au 22 point de victoire, Jérôme
au 17ème et JF au 16ème.

Débriefing
Toutankamon nous a permis de passer un moment très sympa, avec un jeu d’une
fluidité exemplaire et des choix tactiques intéressants. Nous
avons simplement regretté que Carine ait l’impression de remporter cette
partie « par accident ». Il est toujours préférable que
le gagnant sache pourquoi et comment il gagne…

Il est clair que nous ne savons pas si cette victoire heureuse est à
mettre sur le compte de notre inexpérience ou sur celui du nombre de
joueurs un peu trop élevé. Personnellement, je pense que ces 2
facteurs sont à prendre en ligne de compte :
– Inexpérience : ne connaissant pas le jeu, personne n’a pris de risque
et tout le monde a suivi le train train, ce qui ne permet pas de dégager
des écarts,
– Nombre de joueurs : à 5 joueurs, vous ne pouvez pas prévoir
ce que vont faire chacun de vos adversaires, ce qui rend le jeu chaotique au
possible et oblige à réagir plutôt qu’à anticiper.

Au final, je suis convaincu que ce jeu est un très bon jeu et que le
fait de ramasser les tuiles spéciales doit être payant, à
condition, bien sûr, d’avoir ramassé d’autres tuiles pour bénéficier
de leurs effets…
Une dernière chose : la prochaine partie que nous allons entamer va me
permettre de tester la course devant tout le monde ; juste pour voir 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


7 × = quatorze