[29/05/2002] Müll + Money

Participants
– Gaël, chef d’entreprise véreux, hypocrite et tortionnaire,
– Julie, même registre,
– Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Gaël a fait le déplacement jusqu’à la Croix-Rousse pour en découdre autour d’une partie de Müll + Money. Il fallait donc que la partie soit mémorable, et l’on peut dire que celle-ci restera dans les annales pour êtres la plus courte jouée : 45 minutes au grand maximum !

Chacun prend les rênes de son entreprise personnelle, quelques rappels de règles, dont l’erreur de compréhension corrigée de conserver toujours ses cartes faces visibles, au lieu de les dissimuler aux autres joueurs exceptée celle éventuellement non jouée en fin de phase. Ce sera l’occasion de voir ce que cela change, car nous avions apprécié cette facette de mémorisation et de surprise engendrée par la non-connaissance précise des cartes des adversaires.

Je décide initialement d’axer ma stratégie sur une gestion optimale des déchets, pour voir. Les lots proposés et mes difficultés à posséder des matières premières dans mon silo (donc ma faible capacité de production) me conduisent à changer de stratégie assez rapidement, aussi je m’oriente vers une réduction des effectifs, couplée d’une croissance accélérée.
Gaël essaie de gérer au mieux ses déchets, tout comme Julie.

Une carte expert et 4 cartes croissance plus tard, je me retrouve en position de clore le jeu, dans ce même tour, avec une dernière carte croissance. Cependant, j’hésite considérablement car je suis dans une position qui ne m’assure pas clairement la victoire :
– Mes services sont au plus bas : 3ème position en personnel et position de départ pour les 2 autres,
– Mon silo est vide : pas de production à court terme et obligation d’achat auparavant,
– Mon marqueur de déchets est dans le jaune : l’alerte finale m’obligera à débourser 5 millions d’euros,
– Ma réserve monétaire est correcte mais à mon avis un peu faible : 30 millions environ,
– Gaël et Julie ont des services plus avancés, leur silo est plein et Gaël possède déjà une carte production pour le prochain tour.
Aussi, si je ne termine pas le jeu maintenant, je devrai organiser une poursuite à long terme, le temps d’améliorer mes services, acheter des matières premières et produire, me résoudre à payer une amende et reculer mon pion croissance à cause d’un tirage plus que probable de la carte d’alerte dès le prochain tour, …
Bref, l’équation est simple : soit je clos le jeu sans aucune certitude, soit je vise un arrêt dans au moins 5 ou 6 tours, ce qui ne garantira pas plus ma victoire…

Je décide donc de clore le jeu immédiatement ; nous verrons bien…

Décompte final
Je remporte la partie avec 38 points, Gaël termine avec 32 points et Julie 29.
La répartition est la suivante :

Usines
Services
Argent
Total
Julie
16
10 (1, 3, 6)
3
29
Gaël
15
12 (3, 6, 3)
5
32
Ludo le gars
19
8 (6, 1, 1)
11
38

Débriefing
J’ai totalement écœuré Julie et Gaël en arrêtant le jeu si tôt ! C’est vrai que, globalement, l’intérêt ludique s’est trouvé anéanti, puisqu’ils n’ont pas pu développer leur stratégie. Mais, de mon côté, je suis satisfait puisque ma méthode m’a conduit à la victoire.
Certes, je n’étais pas certain du tout de gagner, mais en attendant plus pour clore le jeu, je perdais à coup sûr.

Un enseignement majeur de ce jeu sur la stratégie que j’ai appliquée. Il est tout à fait possible de gagner en :
– Développant sa croissance de manière démesurée et immédiate,
– Innovant sur le service du personnel et réduire ainsi ses charges à chaque tour,
– Vendre des matières premières aux autres joueurs, afin d’être payé par eux (écart monétaire),
– Produire à minima, lorsque l’occasion se présente, ce qui occasionne très peu de déchets,
– Clore le jeu au plus vite en construisant sa victoire sur sa réserve monétaire.

Est-ce détourner l’esprit du jeu que d’agir ainsi ? Je ne le pense pas, puisque l’on pourrait comparer cette stratégie comme une autre, à celle des entrepreneurs qui boostent artificiellement la croissance de leur entreprise, dans une logique de court terme et de profit immédiat.
Or, ce jeu n’est-il pas censé simuler la gestion du profit maximal, au détriment de tous le reste ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


+ six = 7