[29/05/2004] Oase

Participants
– Charles, présent de dernière minute à la thématique « Souk, thé à la menthe et narghilé »,
– Romain, qui reçoit ce jour la palme du plus beau déguisement dans le cadre de la thématique,
– Sophie, qui va tenter de créer les paysages les plus lucratifs dans ce jeu quasi-mathématique,
– Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Oase est pour moi l’un des meilleurs jeux sortis en cette première moitié d’année 2004, entre parenthèses au cru vraiment excellent, et, à ce titre, je tenais à le faire découvrir à quelques personnes lors de notre journée thématique organisée aujourd’hui autour du thème des déserts et autres touaregs : « Souk, thé à la menthe et narghilé ».
J’explique donc la règle très abordable de ce joli jeu aux 3 autres personnes présentes, puis chacun choisit la couleur de ses composants : rouge pour Charles, noir pour Romain, jaune pour Sophie et vert pour votre serviteur. Après quelques hésitations sur le fait que l’on joue à 4 ou à 5, la partie débute enfin
.


Après un tour de jeu, les positions ne sont clairement pas toutes
assi avantageuses : Charles possède déjà 2 pions
rouges en jeu, avec un bon potentiel, alors que Romain a disposé
3 chameaux noirs et que je n’ai pu prendre que l’offre misérable
de placement d’un caillou. Sophie, de son côté, n’a rien
placé pour l’instant, mais a récupéré des
cartes pour gonfler sa main…


Une vue générale de la situation, alors que les positions
semblent à peu près équilibrées. En réalité,
ayant stocké des multiplicateurs de seulement 3 types sur 4 (herbes,
cailloux et chameaux), je suis relativement bien parti, même si
mes adversaires ne s’en sont visiblement pas rendus trop compte…


Une vue rapprochée de la zone qui me permettra de marquer un
score fleuve : très en verve sur les tuiles herbes, je m’apprête
à obtenir un excellent total qui, combiné au nombre de multiplicateurs
collectés, devrait me rapporter moult points…


Très agréable, cette partie d’Oase se déroule
dans une ambiance favorisant l’immersion désertique : un véritable
specimen touareg assis à la table, du thé à la
menthe dans nos verres et un soupçon de fond sonore en accord
avec le thème. Sur cette photo, il semble que la partie soit
un tantinet tendue, ce qui n’est pas encore trop le cas pour l’instant…


Charles récupère le multiplicateur
de caillou correspondant à une partie de l’offre qu’il a choisie,
sous les yeux de Sophie qui commence à pester d’être régulièrement
4ème joueuse. Romain, dans le même temps, fait le choix
de prendre l’offre de Charles, certainement plus intéressante
que la mienne, non encore prise pour l’instant…

Cliquez pour agrandir !
Une vue générale de la situation
finale de la partie : on peut noter que j’ai sacrifié le type
Steppes, au profit des 3 autres types de paysages et particulièrement
de l’Herbe (6 muliplicateurs). Romain obtient un score identique avec
ses chameaux, c’est à dire : 6 X 15 = 90 points !

 

Décompte final
Durée de la partie : 1 heure 15 minutes – Mise en
place du jeu : 5 minutes – Explication des règles : 10 minutes
Ludo le gars remporte cette partie avec un total de 150 points, devant Charles
avec 142 points, Romain avec 130 points et Sophie avec 80 points.

Débriefing
Toujours aussi fluide, Oase est un jeu qui commence vraiment à sortir
régulièrement lors de nos journées jeux, en raison d’une
légèreté et d’une intéraction vraiment marquées
et d’une durée relativement raisonnable pour ne pas empiéter sur
le temps consacré aux jeux plus lourds.
L’ensemble des joueurs présenst a apprécié ce jeu, à
commencer par Romain qui s’est montré assez enthousiaste sur ses mécanismes.
Sophie, de son côté, retirera comme enseignement de la partie qu’il
ne fait pas bon être équilibré en nombre de multiplicateurs
car les points comptabilisés sont alors assez faibles.
Enfin, Charles notera en fin de partie que l’idéal est de faire tendre,
sur un type de paysage donné, le nombre de ses multiplicateurs vers le
nombre de tuiles posées, car ainsi on maximise le nombre de points (à
périmètres égaux, un carré contient toujours une
surface plus grande qu’un rectangle).
Par exemple, avec 12 éléments d’un type donné, il vaut
mieux avoir 6 tuiles et 6 multiplicateurs, que 9 tuiles et 3 multiplicateurs,
puisque, dans le premier cas, on marque 36 points et dans le second seulement
27 points. CQFD.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


sept − = 4