[29/06/2002] Evo

Participants
– Elise, joueuse,
– Rémi, joueur,
– Gaël, joueur,
– Julie, joueuse,
– Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
L’exposé des règles d’Evo nous prend un petit quart d’heure, suivi d’une mini-simulation, mais au final, guère plus d’une demi-heure n’est requis pour nous lancer dans la partie. Tout le monde s’attend à un jeu sympa, au vu des graphismes du jeu et des mécanismes
présentés.

La partie est effectivement sympathique, avec une mise en route rapide et des premiers tours simples à mettre en œuvre. Les gênes mis aux enchères sont particuliers, puisque les cornes et les pattes sont assez répandues au contraire des œufs qui restent confidentiels.
Nous avons donc affaire à un déroulement axé sur la survie face aux conditions climatiques (chaudes voire très chaudes pendant quasiment tout le jeu) et non pas sur une reproduction à outrances qui aurait conduit à des surpeuplements. Seul Rémi parvient à créer deux dinos à chaque tour, et ce pendant au moins 6 ou 7 tours…

La suite de la partie s’anime avec les dinos masculins qui se dotent chacun de 2 cornes, et les dinos féminins qui restent vierges d’attributs de cette sorte… Qu’en penser…
Julie court très vite avec ses 4 pattes, tandis qu’Elise n’a jamais froid avec son impressionnante épaisseur de fourrure.

A 2/3 du jeu environ, Julie et Elise sont détachées au score, suivies de Gaël qui résiste, tandis que Rémi et moi sommes à au moins 15 points, écart à mon humble avis insurmontable, sauf grosse erreur.
Je réussis enfin à comprendre que point n’est toujours bon d’acheter un gêne à tout prix, car le payer cher c’est perdre le jeu, ce qu’Elise et Julie ont visiblement compris depuis longtemps. Ouf pour moi, seul Rémi n’a pas encore compris ce point et il terminera encore plus loin au score.

Décompte final
Julie gagne cette partie avec un total de 54 points, suivie d’Elise avec 44, de Gaël avec 41 (toujours placé, rarement vainqueur 😉 puis de Ludo le gars avec 32 et enfin Rémi avec 27 points.

Débriefing
Evo est un jeu séduisant et fluide, ces 2 caractéristiques permettant de le cibler. En outre il est malin (surtout son système d’enchères) et oblige les joueurs à anticiper (si je place mon dino ici, aura-t-il des chances de survivre à des évolutions climatiques ? et sera-t-il capable de se reproduire sans que sa progéniture succombe immédiatement ?).

Le seul défaut remarquable du jeu (hormis la fameuse piste de scores), réside dans la frustration engendrée lors de jets de dés malheureux : avec 2 cornes contre 0 à Julie, je remporte tout combat contre elle en faisant de 1 à 5 avec un dé 6. Et bien, sur 5 combats, j’en ai perdu 3… Allez comprendre et rester calme…

Pour finir, pensez à organiser votre évolution génétique de manière raisonnée : si vous achetez des pattes, vous aurez moins besoin de fourrure et d’ombrelle puisque vous serez à même de vous déplacer sur des cases plus confortables.
De même, si vous achetez des œufs, vous serez moins regardants face aux pertes de pions.
Enfin, gardez toujours en tête qu’un gêne acheté trop cher peut irrémédiablement vous perdre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


6 − un =