[29/06/2002] Les Cités Perdues

Participants
– Gaël, mon beauf, le vrai, l’unique, l’inimitable…,
– Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Les règles sont lues en deux coups de cuillère à pot, les mécanismes compris (à notre avis…) en 3 minutes et le jeu démarre sur les chapeaux de roues !

La première manche révèle l’importance de réaliser ses points sur l’ensemble des expéditions lancées. En effet, un expédition ratée met à mal l’ensemble de ses résultats. Cette toute première manche tourne assez largement à mon avantage.

La seconde manche est plus tactique, sachant que Gaël ne se fera pas avoir 2 fois sur des expéditions inachevées. Et c’est là que le jeu prend toute sa saveur : si l’on ne joue  plus systématiquement une carte dans l’une de ses expéditions, c’est que l’on se défausse, et donc que l’on offre une possibilité potentiellement intéressante pour l’adversaire. Gaël joue bien le coup et réalise de lucratives expéditions que j’ai bien du mal à contrer, notamment car j’ai joué trop tôt dans certaines couleurs, sans carte de mise.
Cette manche tourne à l’avantage de Gaël.

Il est trop tard pour jouer la troisième manche et nous homologuons les résultats après les deux premières.

Décompte final
– Manche 1 : Je termine avec 57 points contre 24 à Gaël,
– Manche 2 : Gaël termine avec 38 points contre 25 pour moi,
Bilan : je gagne la partie avec un total de 82 points contre 62 pour Gaël.

Débriefing
Cette partie de découverte des Cités perdues s’est avérée particulièrement intéressante et ce jeu a décidément beaucoup d’atouts :
– Boîte de très petite taille à emporter partout,
– Hasard limité au final, et obligation de gérer sa main en fonction de ses tirages, faces cachées ou visibles,
– Optimisation des expéditions et des gains associés,
– …

Gaël a bien aimé la partie qui s’est déroulée, et devrait être motivé pour y revenir. C’est une bonne nouvelle car le jeu est très agréable, sans pour autant être simpliste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


− 3 = un