[29/07/2007] Fettnapf, Kleine Fische

Troisième journée au camping et troisième journée où l’on prend le temps de s’attabler pour pratiquer quelques jeux : bon démarrage ! (on verra que cela aura tendance à se tasser en milieu de vacances avant un bon retour sur la fin).
Au programme, ce jour, deux jeux jouables avec les enfants : le premier, testé uniquement avec Maitena (pendant que mon courageux de gamin se faisait recoudre le pied par un couturier local spécialiste en coupures liées aux coquilles d’huitres), se prénomme Fettnapf et fait appel à un bon calcul mental (fort adapté pour qu’elle prépare sa rentrée de CE2) ; le second, Kleine Fische, the holidays game, qui revient périodiquement tous les ans. Et là, Tristan, aura le droit de participer à la toute petite manche jouée juste avant le repas du soir…

FETTNAPF :

Chacun de nous a quelques cartes en main de valeur 10 à 30 (îles vertes), ainsi que des cartes de
valeur moindre (cartes bleues). L’idée, en gros, est de jouer ses cartes bleues sans atteindre les valeurs des cartes vertes de l’adversaire…
Par exemple, dans ma main de cartes, je jouerai soit le 1, soit le 6, soit le 9, carte qui
viendra s’ajouter aux cartes précédemment jouées (si le 30 n’est pas atteint, sinon on descend – soustraction). Il faudra que j’évite de tomber sur une des cartes vertes de
Maitena (les miennes sont 18, 28 et 29)…
Sur cet exemple, Maitena a joué un 3 qui s’ajoutait aux 26 points précédents, ce qui du coup fait 29, et atteint la carte que je possédais en main : elle encaisse une carte rouge de pénalité. Mais le plus fort, franchement, c’est que c’était calculé de sa part !!! En effet, elle voulait éviter d’atteindre 30 (en jouant un 4 ou +) ce qui m’aurait permis de m’ajouter en main une nouvelle carte verte (ce qui, elle le sait déjà, aurait à terme causé sa
perte). Pas mal pour moins de 8 ans…
Elle s’amuse beaucoup ma gamine : j’ai été contraint d’empocher une carte rouge et elle a pris
une nouvelle carte verte. Même si je suis en avance au score (3 pénalités contre une seule), elle s’en sort remarquablement bien et fait travailler ses additions et ses soustractions. Parfait…
Dernière bataille pour que Maitena empoche sa dernière pénalité et elle cède sur le 21 que j’ai en main. Il faut dire qu’il n’est pas évident, à force, de mémoriser l’ensemble des cartes vertes adverses et de réussir, en outre, à avoir une main assez variée pour éviter de tomber dessus, tout en tentant de ne jamais atteindre 10 et 30 pour piocher soi-même une nouvelle carte verte. Un bon jeu, un peu migrainant, mais bien solide !
Bilan synthétique :On a aimé
– L’altruisme dont on doit faire preuve pour ne jamais atteindre les cartes adverses, ne pas tomber à 10 ou 30 et conserver au mieux ses cartes 0 (toujours jouissives celles-là, lorsque l’adversaire vous bloque à 29 avec un sourire un coin 😉
– La simplicité de la règle, même si elle est loin d’être aisée à expliquer sans exemple
– L’aspect pédagogique du jeu : idéal pour travailler le calcul en avançant et en reculant (à utiliser en classe ? probablement intéressant en CE1 et CE2)

On a moins aimé
– Le côté peu reposant du jeu : on additionne, on soustrait, on retient, à longueur de temps.

Scores de la partie : 

 

Maitena : 4
Ludo le gars : 1

Note du jeu : 13 / 20

 

———————————————————————————————————————————————–

KLEINE FISCHE :

Maitena, pêcheuse couarde (une ou deux cartes par tour)…
Julie, pêcheuse malchanceuse (soit la pieuvre directe, soit deux poissons de suite
identiques)…
Tristan, pêcheur courageux (il prend des risques et ils paient pour lui…….. pour
l’instant 😉
Quand Tristan pioche une carte, il le fait toujours les yeux fermés pour être sûr de ne pas
voir !
Comptabilisation finale et un score bien faible pour tous tant la partie aura été bizarre,
avec des tirages identiques en pagaille et des pieuvres à qui mieux mieux et au mauvais moment…
Photo finale de la configuration de cette courte manche, remportée par Maitena, alors que
Tristan s’est écroulé sur la toute-fin…
Bilan synthétique :On a aimé
– Le côté fétiche du jeu pour nous : il nous accompagne dans toutes nos vacances et demeure celui qu’on n’a plus besoin de ré-expliquer et où chacun prend un plaisir non dissimulé
à chaque fois

On a moins aimé
– La bizarrerie de cette manche d’aujourd’hui
.

Scores de la partie : 

Maitena : 24
Julie : 15
Tristan : 9
Ludo le gars : 8

Note du jeu (sur cette partie) : 14 / 20

———————————————————————————————————————————————–

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


+ 6 = onze