[29/10/2002] Diceland

Participants
– Julie, qui a fait le choix de ce jeu pour clore la soirée jeux abstraits de ce soir,
– Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Une petite partie de Diceland peut s’avérer fort sympathique pour terminer une soirée consacrée aux jeux abstraits divers et variés. Dans le genre détente tranquille, cela devrait
le faire…

Afin de jouer une partie de découverte
légère et de durée raisonnable, nous choisissons
de placer 18 hexagones sur la table. Nous prenons donc 11 dés chacun,
que nous jetons avec effet sonore garanti sur la table.
Le résultat est immédiat : Julie va commencer avec un avantage
certain sur les forces de départ. En effet, elle place un total
de 41 tandis que je place un total de 28 ! Comment, dans ce contexte,
puis-je espérer remporter cette partie ? Je me poserai cette question
du début à la fin…


Julie qui fait croire qu’elle réfléchit, à moins
qu’elle n’aie attaqué sa nuit…

La partie se déroule à sens
unique, même si je fais illusion durant quelques tours en régénérant
certains de mes dés sur les cases villes du plateau. Mais cette
survie est de courte durée, puisque Julie lance l’assaut et m’expulse
d’une des 2 villes que je contrôlais, ce qui complexifie encore
ma tâche : déjà en infériorité numérique
et de puissance individuelle et maintenant ne possédant plus qu’une
seule ville contre 3 pour Julie, je perds également ma seule voie
d’amélioration de mes forces.

La partie va être une longue agonie
pour votre serviteur…


Une vue rapprochée du plateau en fin de partie…


La configuration initiale du plateau…


Julie, avec les dés rouges, contrôle à présent
3 des 4 villes du plateau (hexagones gris), seules sources de régénaration
des points de vie…

La fin de partie ne génère
absolument aucun retournement de situation et Julie file tranquillement
vers une victoire plannifiée dès l’entame.


La configuration finale du plateau…

Décompte final
Julie gagne cette partie avec un résidu de 4 dés
pour un total de 19 points.

Débriefing
Dice Land est un jeu d’affrontement qui s’avère lent, répétitif
et déséquilibré. En effet, si vous partez avec un déséquilibre
initial, vous connaissez dès le départ le nom du vainqueur et
vous savez que votre partie se résumera à perdre le plus tard
possible… Très frustrant quand vous voyez Dice Land comme un jeu de
stratégie où le hasard ne joue qu’une place secondaire.

L’astuce serait peut-être de ne pas jeter les dés au départ,
mais d’accorder un total de points identique pour les 2 adversaires, charge
à eux de répartir ce total sur le nombre de dés prévu.
Ainsi, le jeu devrait être beaucoup plus équilibré, et chacun
aurait des chances similaires de l’emporter.

Sur le plan des mécanismes et des enseignements de cette parties, il
s’avère que l’attaque est moins dangereuse que la défense pour
vos dés 6. En effet, quand vous attaquez avec un dé de force 6,
vous êtes assurés de ne pas perdre de point, alors que si vous
êtes attaqués, vous risquez de voir affaiblir votre dé 6
de manière cruciale, et donc, de ne plus pouvoir attaquer avec ce même
dé le tour suivant. Donc, réservez vos dés 6 pour l’attaque
et protégez-les lorsqu’ils risquent de subir une attaque de la part de
votre adversaire.

Un jeu esthétique et prometteur, dommage que les rouages ne soient pas
à la hauteur…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


cinq × = 40