[29/10/2005] Mémoire 44 – Base : Scénario 4 – Pointe-du-Hoc

Participants
– Lucarty, représentant les forces de l’Axe et qui voulait vraiment découvrir ce jeu de mémoire,
– Ludo le gars, représentant les rangers alliés, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Voilà une petite année que ce jeu, qui avait fortement marqué l’année 2004, n’était point ressorti sur ma table de jeu. Il aura donc fallu un concours de 3 circonstances pour que
cela aboutisse à la partie de ce jour : tout d’abord la thématique du jour concerne les jeux sur l’Europe (on est en plein dedans), ensuite Sylvain voulait à tout prix le découvrir aujourd’hui (il est là et moi aussi) et, enfin, les extensions Days of Wonder sont prévues pour ces jours-ci (et comme je les attends avec impatience…). Bref, nous voilà embarqués pour le débarquement 😉 Sylvain en tant que défenseur de la Pointe du Hoc, avec son avancée bunkerisée sur la plage et moi-même en tant que meneur d’une troupe de rangers particulièrement décidés à faire plier l’ennemi. Le premier à 4 médailles l’emporte, ce qui se fera par 4 destructions d’unités de la part de Sylvain, alors que, de mon côté, j’ai le choix entre 4 unités allemandes détruites ou seulement 2 mais avec l’acquisition des 2 médailles placées dans la forêt supérieure droite (des canons planqués
au milieu des pommiers seront détruits par les forces alliées).
A noter que les « collines » menant à la plage, tout du long, sont en fait des falaises de 30 mètres de haut, nécessitant un coût de 2 pour être franchies dans le sens mer/terre. Les forces alliées débutent le jeu avec 6 cartes, alors que les forces de l’axe n’en ont que 4.


La mise en place du jeu avec ma main initiale de 6 cartes : 5 concernent
l’activation de sections, la dernière étant une carte tactique…


Une vue générale des opérations, où l’on
peut notamment voir la ligne de débarquement qui s’apprête
à mettre les pieds sur le sable…


L’unité allemande, dans le bunker du bas, est bien l’une des
seules à ne pas être protégée par un sac de
sable ! Et dire qu’ils sont en train de se faire prendre à revers
par les forces alliées. A mon avis, Sylvain aurait pu éviter
cette situation en utilisant beaucoup plus son artillerie, embusquée
dans un bunker un peu plus à droite)…


La partie semble se décanter, en faveur du joueur allié,
malgré les 2 médailles déjà collectées
par le joueur de l’axe…


L’unité la plus proche de la pointe du
Hoc s’est déjà fait bien ratiboisée (un seul homme
survivant sur les 4) aussi je décide de jouer ma carte Infiltration
pour envoyer cet homme au casse-pipe en direction de la forêt
du nord : soit il sera un héros mort pour la gloire, soit il
sera un indéfendable idiot s’étant fait descendre comme
un lapin. C’est la seconde option qui sera validée, Sylvain l’allumant
dès le tour suivant. Ceci dit, son infiltration aura servi à
désorganiser la défense allemande, qui plus est contrainte
de jouer une bonne carte à droite pour s’en sortir (donc, pas
si idiot que ça le soldat, juste un martyre utile ;-)…


Sylvain vient de jouer une carte lui permettant
d’activer 4 unités et de les protéger instantanément
par des sacs de sable. Parfait ! Je joue dans la foulée une pertinente
carte contre-attaque, me permettant de reproduire son action. Il est
vert de chez vert, mais réussit à en jouer une juste après,
lui aussi, ce qui donne une configuration de terrain assez spéciale
(les sacs de sable sont partout et les positions attaquants/défenseurs
ne sont plus très claires)…


Notre stratège allemand éprouve
toutes les peines du monde à se dépétrer de l’invasion
alliée…


Une vue de la situation finale, alors que j’ai
réalisé un massacre lors de l’ultime tour : double -tir
de chaque unité activée qui ne se déplace pas (bilan
: 2 unités rayées de la carte et une unité alliée
à un hexagone de la forêt du haut)…

 

Décompte final
Durée de la partie : 1 heure – Mise en place du jeu : 15 minutes – Explication des règles : 15 minutes
Ludo le gars remporte cette partie avec un total de 4 médailles, devant Lucarty avec 2 médailles.
Note du jeu (sur cette partie) : 14 / 20

Débriefing
Sylvain a beaucoup aimé. Même s’il a trouvé que le hasard
était très présent, cela n’a pas semblé le freiner
dans son appréciation du jeu. En même temps, il est bien conscient
que sa manière d’aborder la partie n’a pas forcément été
la bonne, se jetant sur l’ennemi au lieu de l’attendre, bien planqué
derrière les falaises.
Au final, une bonne partie, avec son lot d’actes de bravoure et de situations
chaudes, voire désespérées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


trois + 9 =