[29/10/2015] Mein Schatz, Trambahn

Deux petites nouveautés d’Essen, jouables à deux, en cette soirée ludique de vacances scolaires : Mein Schatz, pour débuter, un jeu de cartes tout bête que j’avais repéré sur le salon, et notamment parce que l’une des boîtes était censée contenir une… vraie pièce en or ! Oui, oui, vous avez bien lu : une vraie pièce en or ! Le tirage étant de 1500 boîtes je crois, la chance était mince de l’avoir… Cependant…
Le deuxième jeu découvert ce soir a beaucoup plu à Tristan : Trambahn, de la famille des Cités Perdues, est un jeu de train qui n’en est pas un ! Par l’auteur de Russian Railroads disons-le de suite… On y revient aussi…

MEIN SCHATZ

Pas de trace de la pièce en or dans ma boîte ! Dommage... Par contre, il y a du matériel sympathique : des grosses pièces en bois d'or et d'argent, des jetons avec des symboles et des cartes avec les mêmes symboles en plus ou moins d'exemplaires représentés dessus...
Pas de trace de la pièce en or dans ma boîte ! Dommage… Par contre, il y a du matériel sympathique : des grosses pièces en bois d’or et d’argent, des jetons avec des symboles et des cartes avec les mêmes symboles en plus ou moins d’exemplaires représentés dessus…
A cet instant-là, convaincu qu'il y a vraiment beaucoup de diamants dans la pile, je me décide à placer le jeton diamant sur la pile et à me l'adjuger. Tristan va jouer tout seul jusqu'à ce qu'il décide, lui aussi, de miser sur une autre pile...
A cet instant-là, convaincu qu’il y a vraiment beaucoup de diamants dans la pile, je me décide à placer le jeton diamant sur la pile et à me l’adjuger. Tristan va jouer tout seul jusqu’à ce qu’il décide, lui aussi, de miser sur une autre pile…
Plus les cartes d'orcs sortent, plus on doit faire attention à savoir s'arrêter de piocher. Ici, Tristan rajoute une carte avec deux symboles alors que 4 cartes orcs sont déjà sorties...
Plus les cartes d’orcs sortent, plus on doit faire attention à savoir s’arrêter de piocher. Ici, Tristan rajoute une carte avec deux symboles alors que 4 cartes orcs sont déjà sorties…
Le dernier résultat m'est complètement défavorable, on s'en serait douté...
Le dernier résultat m’est complètement défavorable, on s’en serait douté…
A son tour, on doit piocher une carte de la pile et la poser sur une des quatre piles qui se créent progressivement (les piles de trésors). Comme il y a des symboles dessus, il faut essayer de se souvenir lesquels sont en plus grand nombre dans chacune des piles, pour pouvoir miser efficacement par la suite, à l'aide d'un des jetons de symboles. On a donc une facette de mémoire non négligeable, assortie d'un zeste de prise de risque, puisqu'il faut savoir miser à un moment donné au lieu de piocher une carte, avant que le 6ème orc ne sorte de la pioche (carte orange vers Tristan)...
A son tour, on doit piocher une carte de la pile et la poser sur une des quatre piles qui se créent progressivement (les piles de trésors). Comme il y a des symboles dessus, il faut essayer de se souvenir lesquels sont en plus grand nombre dans chacune des piles, pour pouvoir miser efficacement par la suite, à l’aide d’un des jetons de symboles. On a donc une facette de mémoire non négligeable, assortie d’un zeste de prise de risque, puisqu’il faut savoir miser à un moment donné au lieu de piocher une carte, avant que le 6ème orc ne sorte de la pioche (carte orange vers Tristan)…
Au final, je trouve un total de 9 diamants + 3 souris (=jokers) donc 12 diamants dans ma pile. Ce résultat me place devant Tristan qui avait misé sur le bracelet de perles dans une autre pile et qui en totalise 11. J'empoche donc une pièce d'or et Tristan deux pièces d'argent, sachant que 1 pièce d'or = 3 pièces d'argent et qu'il faut un total de 8 pour que la partie s'arrête.
Au final, je trouve un total de 9 diamants + 3 souris (=jokers) donc 12 diamants dans ma pile. Ce résultat me place devant Tristan qui avait misé sur le bracelet de perles dans une autre pile et qui en totalise 11. J’empoche donc une pièce d’or et Tristan deux pièces d’argent, sachant que 1 pièce d’or = 3 pièces d’argent et qu’il faut un total de 8 pour que la partie s’arrête.
Aïe aïe aïe, je couine ! En effet, j'ai pris un risque lors de cette troisième manche, sachant que Tristan me semblait bien devant et qu'il avait déjà arrêté de piocher. Je tire le 6ème orc, ce qui m'oblige à prendre un symbole face cachée et à le placer sur la pile de mon choix. Ca n'est plus -du tout- la même chose...
Aïe aïe aïe, je couine ! En effet, j’ai pris un risque lors de cette troisième manche, sachant que Tristan me semblait bien devant et qu’il avait déjà arrêté de piocher. Je tire le 6ème orc, ce qui m’oblige à prendre un symbole face cachée et à le placer sur la pile de mon choix. Ca n’est plus -du tout- la même chose…

Durée de la partie : 15 minutes – Note de cette partie : 13 / 20

Scores :

Score
Tristan 8
Ludo le gars 5

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le côté Mamma Mia ! que ce petit jeu sans prétention parvient à nous faire revivre, avec un mécanisme pourtant bien différent,
– L’épaisseur des pièces en bois 😉
– L’envie d’y jouer à plus de deux : ça doit plus tendu au moment de savoir si on doit piocher à son tour ou pas, en fonction du nombre d’orcs sortis (un peu comme avec Râ de Knizia au niveau feeling)..
.

On a moins aimé
– Les illustrations assez bof bof à mon goût,
– Le côté un peut trop rapide quand même : atteindre 8 en valeur c’est court de chez court…
– Une relative répétitivité des actions…

————————————————————————————————————
TRAMBAHN

Le format de la boîte, dans la même gamme que Patchwork ou, plus récemment Hengist, pourrait laisser croire qu'on a affaire à un jeu de plateau. Mais non, que nenni, c'est bien à un jeu de cartes uniquement auquel nous allons jouer...
Le format de la boîte, dans la même gamme que Patchwork ou, plus récemment Hengist, pourrait laisser croire qu’on a affaire à un jeu de plateau. Mais non, que nenni, c’est bien à un jeu de cartes uniquement auquel nous allons jouer…
Le résumé du tour de jeu est assez élémentaire : les règles sont vraiment très simples à intégrer. On doit d'abord placer une ou deux cartes de passagers depuis sa main, puis autant de cartes de gares qu'on le souhaite devant soi, avant de rajouter des cartes sur sa pile d'argent. Enfin, on peut investir dans des trains et compléter sa main à 6 cartes.
Le résumé du tour de jeu est assez élémentaire : les règles sont vraiment très simples à intégrer. On doit d’abord placer une ou deux cartes de passagers depuis sa main, puis autant de cartes de gares qu’on le souhaite devant soi, avant de rajouter des cartes sur sa pile d’argent. Enfin, on peut investir dans des trains et compléter sa main à 6 cartes.
Au début de la partie, on ne peut acheter que des trains tirés par des chevaux (avec multiplicateurs X2), mais ensuite on aura des trains à vapeur (X3) et même des trains électriques (X4). L'intérêt de ces multiplicateurs est d'accroître les décomptes puisque chaque carte de gare a une valeur de 1 à 3 (texte en jaune sur fond gris foncé). Par exemple, à cet instant, un décompte rouge me rapporte 2X(1+1) = 4 PV alors qu'un décompte bleu m'en rapporte 2X(1+1+2) = 8...
Au début de la partie, on ne peut acheter que des trains tirés par des chevaux (avec multiplicateurs X2), mais ensuite on aura des trains à vapeur (X3) et même des trains électriques (X4). L’intérêt de ces multiplicateurs est d’accroître les décomptes puisque chaque carte de gare a une valeur de 1 à 3 (texte en jaune sur fond gris foncé). Par exemple, à cet instant, un décompte rouge me rapporte 2X(1+1) = 4 PV alors qu’un décompte bleu m’en rapporte 2X(1+1+2) = 8…
Petite vue générale alors que les 5 trains tirés par des chevaux ont été vendus. Un décompte rouge semble se préparer (3 cartes sur 4). Pour le moment, en ce qui me concerne au premier plan, on peut dire que je suis assez bien lancé sur le rouge justement...
Petite vue générale alors que les 5 trains tirés par des chevaux ont été vendus. Un décompte rouge semble se préparer (3 cartes sur 4). Pour le moment, en ce qui me concerne au premier plan, on peut dire que je suis assez bien lancé sur le rouge justement…
Le fameux instant du décompte rouge tant attendu... Je précise que je vais me battre comme un forcené, par la suite, pour en provoquer d'autres, dégoûtant mon gone de cet acharnement pourtant logique. Cependant, je suis d'accord avec lui, la place du hasard liée aux carte Joker est beaucoup trop forte (j'en ai eu l'immense majorité)...
Le fameux instant du décompte rouge tant attendu… Je précise que je vais me battre comme un forcené, par la suite, pour en provoquer d’autres, dégoûtant mon gone de cet acharnement pourtant logique. Cependant, je suis d’accord avec lui, la place du hasard liée aux carte Joker est beaucoup trop forte (j’en ai eu l’immense majorité)…
Les cartes de lignes de tram de Tristan en fin de partie, avec deux cartes X3 qu'il n'a pas pu totalement exploiter (il ne restait plus assez de décomptes pour les rentabiliser)...
Les cartes de lignes de tram de Tristan en fin de partie, avec deux cartes X3 qu’il n’a pas pu totalement exploiter (il ne restait plus assez de décomptes pour les rentabiliser)…
Le jeu s'apparente aux Cités Perdues d'Herr Knizia, mais en probablement plus malin et agréable (en tout cas à mes yeux). Ici, on doit transporter des passagers de 4 couleurs différentes, lesquels s’agglutinent sous forme d'une ligne par couleur. Dès qu'il y en a 4 sur une même ligne, on décompte les lignes de cette couleur présentes devant les joueurs (en colonnes).
Le jeu s’apparente aux Cités Perdues d’Herr Knizia, mais en probablement plus malin et agréable (en tout cas à mes yeux). Ici, on doit transporter des passagers de 4 couleurs différentes, lesquels s’agglutinent sous forme d’une ligne par couleur. Dès qu’il y en a 4 sur une même ligne, on décompte les lignes de cette couleur présentes devant les joueurs (en colonnes).
Petite vue de ma main de cartes en début de partie. Le plus intéressant, en fait, c'est que les mêmes cartes ont trois manières d'être jouées : soit en tant que passagers (placées donc en ligne en phase1), soit en tant que gares (placées en colonnes devant soi en respectant un ordre croissant des valeurs), soit en tant qu'argent (en les rajoutant à sa pile, sachant que le dos des cartes indique 1000 marks). Les dilemmes sont donc nombreux...
Petite vue de ma main de cartes en début de partie. Le plus intéressant, en fait, c’est que les mêmes cartes ont trois manières d’être jouées : soit en tant que passagers (placées donc en ligne en phase1), soit en tant que gares (placées en colonnes devant soi en respectant un ordre croissant des valeurs), soit en tant qu’argent (en les rajoutant à sa pile, sachant que le dos des cartes indique 1000 marks). Les dilemmes sont donc nombreux…
Tristan a l'air de rapidement apprécier ce jeu, tout simple dans ses règles mais semblant offrir pas mal de variétés stratégiques : combien de cartes de passagers placer ? et dans quelle couleur (car si on joue ses cartes là, on ne peut pas les mettre devant soi) ? faut-il acheter des trains rapidement même s'ils rapportent moins ? quels "trous" peut-on accepter dans ses séries de gares ? ... Et j'en passe ! Forcément...
Tristan a l’air de rapidement apprécier ce jeu, tout simple dans ses règles mais semblant offrir pas mal de variétés stratégiques : combien de cartes de passagers placer ? et dans quelle couleur (car si on joue ses cartes là, on ne peut pas les mettre devant soi) ? faut-il acheter des trains rapidement même s’ils rapportent moins ? quels « trous » peut-on accepter dans ses séries de gares ? … Et j’en passe ! Forcément…
Rien que cette ligne rouge me rapporte 14 PV lors du décompte, la seconde m'en rapportant 6 (2X3) ! A noter la présence de cartes Jokers dans ma colonne : elles peuvent se placer entre n'importe quelles valeurs mais ne rapportent aucun point. Cependant, elles aident grandement à allonger la colonne, sachant qu'une colonne d'au moins 8 cartes est gratifiée d'un décompte bonus (donc 14 PV de plus pour moi) !
Rien que cette ligne rouge me rapporte 14 PV lors du décompte, la seconde m’en rapportant 6 (2X3) ! A noter la présence de cartes Jokers dans ma colonne : elles peuvent se placer entre n’importe quelles valeurs mais ne rapportent aucun point. Cependant, elles aident grandement à allonger la colonne, sachant qu’une colonne d’au moins 8 cartes est gratifiée d’un décompte bonus (donc 14 PV de plus pour moi) !
La partie se poursuit jusqu'à ce que 10 décomptes (hormis les bonus) aient été faits. Un gros bloc de scores, visible à droite de la photo, est fourni dans la boîte.
La partie se poursuit jusqu’à ce que 10 décomptes (hormis les bonus) aient été faits. Un gros bloc de scores, visible à droite de la photo, est fourni dans la boîte.
Mes lignes de tram, avec surtout mes fameuses lignes rouges, hyper rentables et très utilisées ce soir. Au dernier tour, ma modeste ligne jaune me permet de clore la partie sur un décompte qui ne m'est pas trop défavorable...
Mes lignes de tram, avec surtout mes fameuses lignes rouges, hyper rentables et très utilisées ce soir. Au dernier tour, ma modeste ligne jaune me permet de clore la partie sur un décompte qui ne m’est pas trop défavorable…

Durée de la partie : 45 minutes – Note de cette partie : 15 / 20

Scores :

 Décomptes 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 B Total
Tristan 0 8 12 8 8 18 24 8 0 18 0 104
Ludo le gars 0 14 18 20 20 12 18 20 6 12 14 154

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Les trois utilisations possibles des cartes, générant des dilemmes intéressants et conduisant à des stratégies à priori variées,
– La fluidité de l’ensemble associée à une règle très abordable,
– Le plaisir ludique, tout simple, et qui donne envie d’y revenir,
– La tension qui monte dans le jeu, notamment parce que les trains proposés sont de plus en plus intéressants mais aussi de plus en plus chers…

On a moins aimé
– La taille de la boîte pour un jeu de cartes,
– Le hasard lié aux cartes Joker…

————————————————————————————————————

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


neuf × = 54