[29/12/2010] Troyes

En ce moment, c’est assez « nous rejouons deux fois de suite au même jeu » ! Du coup, après avoir découvert Troyes à deux la veille, nous le ressortons à trois joueurs ce
soir…

 

TROYES :

 


Voilà le but de notre partie : construire la fameuse cathédrale de Troyes !

Béatrice joue les pièces bleues, Julie les oranges et moi les verts. Pour cette partie, le sort me dicte de suivre les idées de Henry 1, c’est-à-dire que je vais devoir, à
nouveau, tenter de contrer un maximum d’événements…

Voici nos premiers jets de dés, pas mauvais, dans cette sympathique partie à 3 joueurs…

Les trois événements à combattre au premier tour sont assez sévères. A noter qu’avec mes 3 habitants placés au Palais (en prévision de l’acquisition de nombreuses cartes
d’événements), je vais pouvoir me lancer directement dans la Guerre…

Je clos la guerre lors du premier tour, épaulé par Julie qui vient y grapiller quelques points d’influence et 1 PV…

Petite vue générale en fin de premier tour alors que j’ai encore accentué ma force militaire : je possède 4 habitants sur les 6 places existantes…

Lancers de dés du deuxième tour sur les cinq que comptera la partie…

Après avoir surnagé au premier tour, Béatrice intègre nettement mieux les mécanismes au deuxième. Rien de plus normal…

Je me focalise sur les cartes d’événements, surtout que Béatrice s’y lance aussi avec frénésie. Ici, j’utilise le pouvoir de la Confession pour revaloriser chacun de mes dés rouges
de 2 points, ce qui porte mon total 20 points pour ce lot. Je résous l’événement Conflit de succession en entier en un coup : je pose 5 cubes (car 20/4 = 5) et empoche 5 points
d’influence et 6 points de victoire…

Alors que j’avais hésité, juste avant, à venir me placer sur le Percepteur, Béatrice le fait et glane 4 deniers à l’Hôtel de Ville (1 du joueur neutre, 2 de Julie et 1 de
moi). Je fais de même dans la foulée, récupérant 5 deniers (2 de Julie et Béatrice et 1 du neutre). La miss Julie couine de chez couine, car c’est tendu tendu niveau deniers ce
soir…


Mais elle n’est pas la seule à couiner, Leila se chargeant elle aussi de donner un peu de voix de manière intempestive…

Fin du deuxième tour de jeu. Au-delà des cartes d’événements, je me concentre aussi sur de nombreux placements sur les cartes activités sources de PV en fin de partie : j’ai 4
habitants dessus contre 3 à Julie et 2 à Béatrice. Ca roule…

Lancers de dés du troisième tour. Je ne me plains pas 😉 surtout que je compte profiter de mes nombreux dés militaires pour poursuivre mon offensive sur les cartes…

La troisième carte d’activité jaune est celle du Compagnon. Je décide de m’y placer, plus rentable selon moi que le Pélerinage sorti aussi ce tour-ci. En effet, en dépensant par la
suite des cubes jaunes, je pourrai convertir mon argent en PV à raison de 3 deniers pour 2 PV…

La partie devient vraiment sympa, avec une tension palpable et des choix incessants. Mis à part Béatrice qui croule sous l’influence (près de 20 points), nous sommes ultra tendus
sur ce paramètre, que j’ai relativement tendance à négliger ce soir…

Fin de tour numéro 3 et je poursuis mon rythme d’acquisition de cartes d’événements (3 collectées) et de placement sur les activités (5 contre 4 à Julie et 2 à Béatrice)…

Lancers de dés du quatrième tour et ceux-ci me font nettement plus tiquer, avec aucun 6 et des dés rouges globalement moyens faibles. C’est d’autant plus domage que j’avais décidé
de profiter de ma main-mise sur les rouges pour bonifier cela en PV (via les Joutes notamment)…

Je me place quand même sur les Joutes, en achetant le dé rouge neutre de valeur 6 qui me permet de scorer 4 PV. J’espère y revenir assez vite, à présent que je vois bien comment
m’en servir…

La bataille fait rage car de plus en plus souvent on ne se prive pas pour aller acheter les dés des adversaires pour s’en servir avantageusement, souvent, et pour les en priver,
également…

Fin du quatrième tour de jeu et je ne suis plus le leader militaire que je fus jadis : un de mes hommes a été expulsé ce tour par un pion neutre. Au niveau des cartes d’activités,
je suis présent sur 6, contre 5 à Julie et 3 à Béatrice …

Les lancers de dés du cinquième et dernier tour de jeu…

La situation finale en fin de cinquième tour, avec une ultime expulsion d’un habitant orange sur l’Hôtel de Ville, au cas où Julie défende les idéaux de Chrétien de Troyes…

La situation religieuse finale, avec une cathédrale non achevée et où je suis revenu me placer in-extremis avec deux cubes à deux niveaux différents…

La situation militaire finale, avec des Joutes trop peu exploitées, à mon goût, alors que j’avais le jeu pour ça…

La situation civile finale, avec notamment un Compagnon lui aussi sous utilisé par mes soins…

La zone finale de Béatrice qui défendait les idéaux de Urbain IV (un maximum de cubes à la cathédrale). Avec ses 26 PV glanés en cours de partie, elle réalise sur ce point un
excellent score. Dommage pour elle qu’elle ne soit pas plus présente sur les cartes activités…

La zone individuelle de Julie, avec son mentor Le Florentin, lequel lui demandait de placer ses habitants en nombre sur les cartes d’activités. Elle y parvient avec brio, ce qui
lui octroiera non seulement ses points mais aussi ceux des places ainsi acquises, mais elle manquera de PV acquis durant la partie (24)…

Ma zone individuelle, chapeautée par Henry 1, avec pas moins de 36 PV collectés durant la partie et mes 5 cartes d’événements contrées (toutes rouges, bizarre, non ? ;-)…
Bilan synthétique :

On a aimé
– La logique interne du jeu, parfaitement équilibrée et pertinente, avec des justifications thématiques à couper le souffle ! Je tire mon chapeau aux 3 auteurs pour être parvenus
à un tel niveau d’équilibrage et de dosage (comment ont-ils fait avec ces divisions à n’en plus pouvoir et ces coûts associés permanents ?),
Le renouvellement des parties, prouvé ce soir, avec des cartes qui changent d’une partie à l’autre, procurant de nouvelles sensations à
chaque fois et requérant de savoir adapter son jeu (et à son personnage aussi),
– L’immense liberté d’actions offerte aux joueurs, parfois jusqu’au vertige !
– La grosse tension liée aux dés placés sur les quartiers et qui ne sont jamais vraiment acquis…

 

On a moins aimé
– Une certaine lourdeur globale qui empêche ce jeu de sortir en toutes circonstances : un apprentissage est requis et la première partie est forcément délicate.

Scores de la partie :

 

PV Cartes Evts Métiers Cathédrale Personnages Total
Béatrice (bleu) 26 1 5 0 6 38
Julie (orange) 24 0 9 0 6 39
Ludo le gars (vert) 36 0 13 -2 6 53

 

Note du jeu (sur cette partie) : 18 / 20

 

Durée de la partie : 2 heures

 

 

———————————————————————————————————————————————–

8 commentaires à propos de “[29/12/2010] Troyes”

  1. Petite question Ludo : avez vous compté les PV de fin de partie que chacun marque sur les personnages secrets des adversaires ? En lisant les compte-rendus (merveilleux
    comme d’hab) j’ai l’impression que non, mais peut-être me trompe-je… bon dimanche !

  2. Comme quoi on lit avec attention des compte-rendus de partie ! C’est certain que ça donne un côté lecture du jeu adverse très sympa, car 6 PV par rôle, c’est pas rien ! Tu fais donc un sacré
    score sur ta partie à 3 ! Bon jeu et bonne année à ta famille !

  3. C’est dommage que tu ais oublié ce petit point de règle, tellement important : c’est ce qui fait l’originalité de ces personnages secrets. Comme tout le monde marque les points, il faut deviner
    les personnages favorisés (ou non) par ses adversaires.

    Un excellent premier jeu belge, comme j’ai encore pu le constater samedi dernier.

  4. Petite question Ludo : avez vous compté les PV de fin de partie que chacun marque sur les personnages secrets des adversaires ? En lisant les compte-rendus (merveilleux
    comme d’hab) j’ai l’impression que non, mais peut-être me trompe-je… bon dimanche !

  5. Comme quoi on lit avec attention des compte-rendus de partie ! C’est certain que ça donne un côté lecture du jeu adverse très sympa, car 6 PV par rôle, c’est pas rien ! Tu fais donc un sacré
    score sur ta partie à 3 ! Bon jeu et bonne année à ta famille !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


6 + huit =