[29/12/2017] Burgle Bros, Mini Rails, Schüttel’s, Pioneers

Quelle belle journée ludique, au cœur des fêtes de fin d’année, pour rejouer à deux jeux particulièrement appréciés cette année et pour en découvrir deux nouveaux ! Pas moins de 56 photos en situation en tout !!!
Dans l’ordre, donc, ça donne ça (cliquez sur le nom des jeux pour accéder directement à la zone du compte-rendu qui en parle) :

Burgle Bros : LE jeu coopératif coup de cœur en ce qui me concerne, une vraie tuerie hyper immersive, très très tendue et où on ne voit pas le temps passer,
Mini Rails : un jeu de trains avec une règle ultra épurée et élégante, sorti chez Moaideas, un éditeur taïwanais qui sort de sacrés bons jeux quand même…
Schüttel’s : un jeu où on lance des nains à partir d’un gobelet, forcément c’est un bon jeu 😉
Pioneers : l’une des nouveautés de Queen Games pour Essen 2017, un jeu d’Emmanuele Ornella, ça veut tout dire…

Il ne manquait que la présence de mon père, Gérard, tombé en panne en venant à notre journée ludique, pour que le plaisir soit complet…


BURGLE BROS

Deuxième partie de ce très bon jeu découvert en début de décembre. Nous y jouons à 4, avec Yohel (the Rigger - orange), Maya (the Raven - violet), Lila (the Hawk - noir) et votre serviteur (the Rook - gris)...
Deuxième partie de ce très bon jeu découvert en début de décembre. Nous y jouons à 4, avec Yohel (the Rigger – orange), Maya (the Raven – violet), Lila (the Hawk – noir) et votre serviteur (the Rook – gris)…
Maya, en tant que première joueuse, a déjà retourné 3 tuiles, en plus de celle de départ, et a placé son corbeau sur une tuile histoire de retarder un peu le garde qui s'approcherait (son pouvoir spécial).
Maya, en tant que première joueuse, a déjà retourné 3 tuiles, en plus de celle de départ, et a placé son corbeau sur une tuile histoire de retarder un peu le garde qui s’approcherait (son pouvoir spécial).
Yohel utilise super rapidement son outil pioché initialement (son pouvoir), à savoir un bâton de dynamite ! Ce faisant, il crée une brèche dans un mur, laissant de meilleures possibilités de se cacher de la vue du garde, par exemple dans les toilettes... ;-)
Yohel utilise super rapidement son outil pioché initialement (son pouvoir), à savoir un bâton de dynamite ! Ce faisant, il crée une brèche dans un mur, laissant de meilleures possibilités de se cacher de la vue du garde, par exemple dans les toilettes… 😉
Voilà, notre équipe est au complet et on explore le premier étage à vitesse grand V !
Voilà, notre équipe est au complet et on explore le premier étage à vitesse grand V !
Il est plutôt content, Yohel, de faire découvrir ce jeu à ses filles...
Il est plutôt content, Yohel, de faire découvrir ce jeu à ses filles…
Maya vient de lancer les dés pour tenter de péter le coffre du premier étage...
Maya vient de lancer les dés pour tenter de péter le coffre du premier étage…
Comme elle a réussi, elle pioche une carte d'outil (des donuts toujours utiles) et une carte de butin (un isotope plutôt pourri puisqu'il fait sonner plus facilement certaines alarmes). Le garde, quant à lui, monte de 1 en déplacement (on a placé une alarme déclenchée par erreur sur la carte Safe, mais ça revient au même au niveau du nombre).
Comme elle a réussi, elle pioche une carte d’outil (des donuts toujours utiles) et une carte de butin (un isotope plutôt pourri puisqu’il fait sonner plus facilement certaines alarmes). Le garde, quant à lui, monte de 1 en déplacement (on a placé une alarme déclenchée par erreur sur la carte Safe, mais ça revient au même au niveau du nombre).
Pendant que certains s'affairaient en bas, d'autres bossaient déjà au deuxième étage, et voici qu'on a déjà placé 4 dés sur le coffre mais qu'on ne pourra pas les lancer avant d'avoir révélé la carte en bas à gauche, car elle est la dernière pour obtenir la combinaison du coffre...
Pendant que certains s’affairaient en bas, d’autres bossaient déjà au deuxième étage, et voici qu’on a déjà placé 4 dés sur le coffre mais qu’on ne pourra pas les lancer avant d’avoir révélé la carte en bas à gauche, car elle est la dernière pour obtenir la combinaison du coffre…
La partie est passionnante et on ne s'ennuie jamais ! Celle de ce jour est étonnante au niveau de la répartition des alarmes et des caméras, très présentes au niveau 1...
La partie est passionnante et on ne s’ennuie jamais ! Celle de ce jour est étonnante au niveau de la répartition des alarmes et des caméras, très présentes au niveau 1…
Allez, si on montait bientôt au 3ème étage ?
Allez, si on montait bientôt au 3ème étage ?
Avec 6 dés sur le coffre du deuxième étage, ça pourrait bien s'ouvrir correctement et rapidement... On a quand même eu pas mal de chance que le coffre se retrouve dans une sorte d'impasse, nous protégeant pas mal du garde et nous laissant du temps pour y placer des dés justement.
Avec 6 dés sur le coffre du deuxième étage, ça pourrait bien s’ouvrir correctement et rapidement… On a quand même eu pas mal de chance que le coffre se retrouve dans une sorte d’impasse, nous protégeant pas mal du garde et nous laissant du temps pour y placer des dés justement.
Yohel cracke le coffre et récupère une carte de butin hyper pourrie, la keycard, qu'il avait déjà eue lors de notre précédente partie ! Ensuite, comme, outil, la boule de cristal paraît pas mal puisqu'il va pouvoir consulter et réorganiser les 3 premières cartes de la pioche d'événements...
Yohel cracke le coffre et récupère une carte de butin hyper pourrie, la keycard, qu’il avait déjà eue lors de notre précédente partie ! Ensuite, comme, outil, la boule de cristal paraît pas mal puisqu’il va pouvoir consulter et réorganiser les 3 premières cartes de la pioche d’événements…
Oulhala ça sent le roussi, le garde devant se rendre sur notre case, rien que ça !!! Et c'est là que les pouvoirs des personnages peuvent être forts si utilisés au bon moment : grâce au mien, je vais pouvoir le pion orange de Yohel en le déplaçant d'une case, à travers le mur menant à la pièce secrète au-dessus, tant qu'à faire... Et je vais m'y déplacer aussi, hein, pas fou ! Il peut bien bouger sur la case en question le garde, dans la foulée, on sera parti !!!
Oulhala ça sent le roussi, le garde devant se rendre sur notre case, rien que ça !!! Et c’est là que les pouvoirs des personnages peuvent être forts si utilisés au bon moment : grâce au mien, je vais pouvoir le pion orange de Yohel en le déplaçant d’une case, à travers le mur menant à la pièce secrète au-dessus, tant qu’à faire… Et je vais m’y déplacer aussi, hein, pas fou ! Il peut bien bouger sur la case en question le garde, dans la foulée, on sera parti !!!
Qu'est-ce que ça va vite au troisième étage ! On a l'impression que le garde court dans les couloirs, tandis que nos jetons de masques s'épuisent dangereusement. Ci-dessus, sans les donuts, il y a fort à parier qu'on aurait perdu, puisque Yohel allait voir le garde fondre sur lui...
Qu’est-ce que ça va vite au troisième étage ! On a l’impression que le garde court dans les couloirs, tandis que nos jetons de masques s’épuisent dangereusement. Ci-dessus, sans les donuts, il y a fort à parier qu’on aurait perdu, puisque Yohel allait voir le garde fondre sur lui…
Allez, je mets même les skates aux pieds, cette fois, pour rallier au plus vite la salle du coffre où Lila va nous redonner 1 masque à Maya et moi en défaussant une carte de maquillage. Avec nos 6 dés présents, on se dit qu'on n'est pas loin de la victoire, mais c'est à flux tendu pour Yohel, pas bien loin du garde qui devrait cependant s'éloigner... A noter que Yohel est sur la tuile de l'escalier qui mène au toit.
Allez, je mets même les skates aux pieds, cette fois, pour rallier au plus vite la salle du coffre où Lila va nous redonner 1 masque à Maya et moi en défaussant une carte de maquillage. Avec nos 6 dés présents, on se dit qu’on n’est pas loin de la victoire, mais c’est à flux tendu pour Yohel, pas bien loin du garde qui devrait cependant s’éloigner… A noter que Yohel est sur la tuile de l’escalier qui mène au toit.
Nous n'avons pas réussi à cracker le coffre du premier coup et ça sent le roussi concernant Yohel, ce dernier étant très près du garde et visible des tuiles adjacentes. Comme il ne rejoue pas avant deux tours pleins d'autres joueurs, il faut trouver une autre solution, obligatoirement. Après avoir soupesé les différentes hypothèses, il s'avère qu'il n'y en a qu'une qui peut marcher : la carte d'événement ! Que va nous lire Lila ?
Nous n’avons pas réussi à cracker le coffre du premier coup et ça sent le roussi concernant Yohel, ce dernier étant très près du garde et visible des tuiles adjacentes. Comme il ne rejoue pas avant deux tours pleins d’autres joueurs, il faut trouver une autre solution, obligatoirement. Après avoir soupesé les différentes hypothèses, il s’avère qu’il n’y en a qu’une qui peut marcher : la carte d’événement ! Que va nous lire Lila ?
Arghhhhhh.... Le garde arrive à rejoindre Yohel et on échoue vraiment très près de la victoire aujourd'hui !
Arghhhhhh…. Le garde arrive à rejoindre Yohel et on échoue vraiment très près de la victoire aujourd’hui !
La traditionnelle vue finale de cette partie, frustrante à souhaits, puisqu'il ne nous manquait plus que deux jetons à placer sur deux salles du troisième étage pour cracker le coffre et s'enfuir par le toit...
La traditionnelle vue finale de cette partie, frustrante à souhaits, puisqu’il ne nous manquait plus que deux jetons à placer sur deux salles du troisième étage pour cracker le coffre et s’enfuir par le toit…

Durée de la partie : 2 heures 45 minutes – Note de cette partie : 19 / 20

Scores de la partie :

Bilan
Yohel (orange) + Maya (violet) + Lila (noir) + Ludo le gars (gris) Défaite après avoir placé 4 jetons pour le 3ème coffre

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– La plongée thématique vraiment exceptionnelle, notamment servie par les cartes à effets (outils, butin et événements),
– La véritable notion de travail en équipe, nécessaire pour réussir…
– L’ambiance autour de la table et le temps qui ne semble pas passer.

On a moins aimé
– La durée de la partie, encore supérieure à 2 heures 30 minutes, alors qu’une durée de 2 heures serait parfaite,
– Les petits points de règles qu’on a ratés ce soir : faut-il compter comme une action la première montée d’escalier pour entrer dans l’immeuble ? le garde se déplace-t-il vers le coffre cracké (comme s’il y avait une alarme) ? …

————————————————————————————————————

MINI RAILS

Des règles, j'en lis. Clairement. Et vous le savez. Et bien, je peux vous dire que celle de ce Mini Rails a fait plus que de me titiller, elle m'a emballé rien qu'à sa lecture, je n'avais pas vu une telle élégance de mécanismes depuis Gipsy King ! C'est dire...
Des règles, j’en lis. Clairement. Et vous le savez. Et bien, je peux vous dire que celle de ce Mini Rails a fait plus que de me titiller, elle m’a emballé rien qu’à sa lecture, je n’avais pas vu une telle élégance de mécanismes depuis Gipsy King ! C’est dire…
Nous avons affaire à un jeu de trains, à la manière d'un 18xx, puisque nous sommes des investisseurs qui achetons des titres de 6 compagnies, lesquelles vont accroître leur réseau ferré sur une carte. Ci-dessus, donc, vous voyez le paysage sur lequel les compagnies blanche, bleue, jaune, rouge, ocre et grise vont se répandre. A noter que le plateau est modulaire pour que les parties se renouvellent bien.
Nous avons affaire à un jeu de trains, à la manière d’un 18xx, puisque nous sommes des investisseurs qui achetons des titres de 6 compagnies, lesquelles vont accroître leur réseau ferré sur une carte. Ci-dessus, donc, vous voyez le paysage sur lequel les compagnies blanche, bleue, jaune, rouge, ocre et grise vont se répandre. A noter que le plateau est modulaire pour que les parties se renouvellent bien.
Les joueurs possèdent chacun deux pions d'actions, les orange pour Pierre, les noirs pour Antonin, les roses pour Jean-Luc, les marron pour Michel et les verts pour moi, ceux-ci étant placés dans l'ordre du tour, puis l'ordre inverse, pour déterminer qui agira. En-dessous, 11 disques aux couleurs des compagnies sont piochés depuis un sac et mis au hasard, chaque joueur en prenant un de son choix à son tour, soit pour le mettre sur le paysage (rail construit), soit pour le mettre sur son plateau individuel (titre acquis). Et cela formera aussi l'ordre du tour du prochain tour. Le dernier jeton, non pris, viendra recouvrir le n° du tour actuel en bas. Et cela désignera aussi les seules compagnies qui seront décomptées à la fin ! Pas placée ? Pas comptée !!! Hyper vicieux... ;-)
Les joueurs possèdent chacun deux pions d’actions, les orange pour Pierre, les noirs pour Antonin, les roses pour Jean-Luc, les marron pour Michel et les verts pour moi, ceux-ci étant placés dans l’ordre du tour, puis l’ordre inverse, pour déterminer qui agira. En-dessous, 11 disques aux couleurs des compagnies sont piochés depuis un sac et mis au hasard, chaque joueur en prenant un de son choix à son tour, soit pour le mettre sur le paysage (rail construit), soit pour le mettre sur son plateau individuel (titre acquis). Et cela formera aussi l’ordre du tour du prochain tour. Le dernier jeton, non pris, viendra recouvrir le n° du tour actuel en bas. Et cela désignera aussi les seules compagnies qui seront décomptées à la fin ! Pas placée ? Pas comptée !!! Hyper vicieux… 😉
Voici par exemple mon plateau individuel, avec les deux tuiles d'action que j'enlèverai quand elles seront faites : si je construis un rail j'enlève celle de gauche, si je prends un titre j'enlève celle de droite. Tout autour, il y a la piste de valeurs des titres achetés, lesquels vont monter ou descendre en fonction de la progression des rails sur le plateau : petits cercles blancs ça monte, petits cercles rouges ça descend. Tout simple mais bigrement élégant !
Voici par exemple mon plateau individuel, avec les deux tuiles d’action que j’enlèverai quand elles seront faites : si je construis un rail j’enlève celle de gauche, si je prends un titre j’enlève celle de droite. Tout autour, il y a la piste de valeurs des titres achetés, lesquels vont monter ou descendre en fonction de la progression des rails sur le plateau : petits cercles blancs ça monte, petits cercles rouges ça descend. Tout simple mais bigrement élégant !
A 5 joueurs, nous ressentons assez vite qu'il va être bien difficile de maîtriser ce qu'il va advenir. Mais ça sent très bon quand même...
A 5 joueurs, nous ressentons assez vite qu’il va être bien difficile de maîtriser ce qu’il va advenir. Mais ça sent très bon quand même…
Fin de premier tour, sur 6, et on voit que la compagnie grise sera effectivement décomptée en fin de partie (disque placé sur le n°1). On voit aussi l'ordre du tour à venir pour le deuxième tour. On va replacer des disques issus du sac et, zou, c'est reparti !
Fin de premier tour, sur 6, et on voit que la compagnie grise sera effectivement décomptée en fin de partie (disque placé sur le n°1). On voit aussi l’ordre du tour à venir pour le deuxième tour. On va replacer des disques issus du sac et, zou, c’est reparti !
Le jeu est -très- taquin, puisque nous devons toujours choisir entre prendre un titre, au risque les autres joueurs construisent des rails sur des cases rouges, et construire des rails mais que les autres joueurs en profitent pour acheter les bons titres... Le regard d'Antonin est lourd de sens.
Le jeu est -très- taquin, puisque nous devons toujours choisir entre prendre un titre, au risque les autres joueurs construisent des rails sur des cases rouges, et construire des rails mais que les autres joueurs en profitent pour acheter les bons titres… Le regard d’Antonin est lourd de sens.
Nous voici à mi-partie et les rails rouges sont carrément nombreux par rapport aux autres ! Par contre, pour le moment, rien n'indique que cette compagnie sera décomptée à la fin (absente de la piste des tours où figurent déjà la grise et la bleue). En regardant le plateau du paysage, on se demande quelle compagnie atteindra, ou pas, la case si lucrative du centre de 5 points...
Nous voici à mi-partie et les rails rouges sont carrément nombreux par rapport aux autres ! Par contre, pour le moment, rien n’indique que cette compagnie sera décomptée à la fin (absente de la piste des tours où figurent déjà la grise et la bleue). En regardant le plateau du paysage, on se demande quelle compagnie atteindra, ou pas, la case si lucrative du centre de 5 points…
Pas fameux mes choix de titres acquis pour le moment : deux gris et un jaune pour des gains de 0, -1 et -1...
Pas fameux mes choix de titres acquis pour le moment : deux gris et un jaune pour des gains de 0, -1 et -1…
Parfois les lois du hasard sont impénétrables et nous amusent (ou pas !)... Ci-dessus, vous rendez-vous compte qu'il y a moult disques blancs prêts à être choisis, mais un seul jaune et aucun bleu ni rouge (les seuls susceptibles d'empêcher jaune de sortir de son couloir sur le paysage) !
Parfois les lois du hasard sont impénétrables et nous amusent (ou pas !)… Ci-dessus, vous rendez-vous compte qu’il y a moult disques blancs prêts à être choisis, mais un seul jaune et aucun bleu ni rouge (les seuls susceptibles d’empêcher jaune de sortir de son couloir sur le paysage) !
Il ne reste plus qu'un tour et toutes les compagnies ne seront pas décomptées, ce qui peut inquiéter franchement les joueurs ayant investi dans la rouge...
Il ne reste plus qu’un tour et toutes les compagnies ne seront pas décomptées, ce qui peut inquiéter franchement les joueurs ayant investi dans la rouge…
Cette fois, la partie est terminée et rouge n'a pas réussie à être décomptée, tout comme ocre et noir. Quel joli jeu malin...
Cette fois, la partie est terminée et rouge n’a pas réussie à être décomptée, tout comme ocre et noir. Quel joli jeu malin…

Durée de la partie : 45 minutes – Note de cette partie : 15 / 20

Scores de la partie :

Bleu Jaune Gris Blanc Total
Pierre (orange) 3 1 5 9 18
Antonin (noir) 0 0 3 14 17
Jean-Luc (rose) 0 0 5 5 10
Michel (marron) 3 0 5 0 8
Ludo le gars (vert) 0 -1 9 5 13

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– L’élégance absolue du système de jeu pour l’ordre du tour (à la Vikings on Board par exemple),
– La construction des rails avec un mécanisme totalement épuré et ingénieux (cercles rouges ou blancs sur le paysage),
– Le plateau modulaire pour renouveler les parties,
– Les compagnies qui ne sont pas sûres d’être décomptées (feeling proche d’un Quo Vadis ? de Knizia),
– L’envie d’y revenir…

On a moins aimé
– La difficulté pour mener sereinement sa barque à 5 joueurs, et je crains que ce soit à peu près pareil à 4 joueurs,
– Un côté un peu trop sec quand même…

————————————————————————————————————

SCHÜTTEL’S

Et retour à Thunes-les-pousses pour quelques lancers de nains ! Ce jeu est vraiment une bien bonne surprise de cette fin d'année, tant son originalité et sa fluidité garantissent de passer un bon moment avec de franches rigolades quand les nains tombent par 1, 3 ou 15 !!! N'est-ce pas Jean-Luc ? ;-)
Et retour à Thunes-les-pousses pour quelques lancers de nains ! Ce jeu est vraiment une bien bonne surprise de cette fin d’année, tant son originalité et sa fluidité garantissent de passer un bon moment avec de franches rigolades quand les nains tombent par 1, 3 ou 15 !!! N’est-ce pas Jean-Luc ? 😉
Allez, c'est parti pour notre empoignade à 5 joueurs : Pierre avec les cylindres rouges, Antonin les bleus, Jean-Luc les orange, Michel les violets et moi-même les verts.
Allez, c’est parti pour notre empoignade à 5 joueurs : Pierre avec les cylindres rouges, Antonin les bleus, Jean-Luc les orange, Michel les violets et moi-même les verts.
Fin de premier grand tour avec Pierre et Michel qui ont garni le centre de 40 thunes chacun. Dommage que les billets proposés soient aussi petits, légers et collants, sinon ce serait parfait...
Fin de premier grand tour avec Pierre et Michel qui ont garni le centre de 40 thunes chacun. Dommage que les billets proposés soient aussi petits, légers et collants, sinon ce serait parfait…
Si vous tendez l'oreille vous entendrez peut-être les couinements du Jean-Luc qui n'arrêtent pas de pester contre ses lancers de nains souvent coûteux... ;-) Quelle rigolade !!!
Si vous tendez l’oreille vous entendrez peut-être les couinements du Jean-Luc qui n’arrêtent pas de pester contre ses lancers de nains souvent coûteux… 😉 Quelle rigolade !!!
C'est tout bête comme jeu, mais qu'est-ce que ça marche bien... Et puis les parties sont rapides. Nickel !
C’est tout bête comme jeu, mais qu’est-ce que ça marche bien… Et puis les parties sont rapides. Nickel !
Le plateau central s'est bien rempli à présent et on n'est pas loin de la fin, celle-ci survenant soit quand deux joueurs n'ont plus de cylindre soit quand l'entrepôt est plein. Et dire qu'on n'a pas du tout rentabilisé les nombreux ateliers où nous sommes présents, les uns les autres...
Le plateau central s’est bien rempli à présent et on n’est pas loin de la fin, celle-ci survenant soit quand deux joueurs n’ont plus de cylindre soit quand l’entrepôt est plein. Et dire qu’on n’a pas du tout rentabilisé les nombreux ateliers où nous sommes présents, les uns les autres…
Fin de partie suite au remplissage de l'entrepôt... A noter que je suis encore présent dans 6 ateliers sur 7 et que ça fait mal ça, quand même...
Fin de partie suite au remplissage de l’entrepôt… A noter que je suis encore présent dans 6 ateliers sur 7 et que ça fait mal ça, quand même…
Et chacun compte ses thunes pour que le vainqueur soit connu !
Et chacun compte ses thunes pour que le vainqueur soit connu !

Durée de la partie : 25 minutes – Note de cette partie : 16 / 20

Scores de la partie :

Total en thunes
Pierre (rouge) 670
Antonin (bleu) 900
Jean-Luc (orange) 390
Michel (violet) 510
Ludo le gars (vert) 440

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– La garantie de passer un bon moment bien marrant avec tout type de joueurs en moins de 30 minutes,
– La possibilité d’y jouer jusqu’à 6, tant avec des enfants qu’avec des adultes,
– Le look des composants…

On a moins aimé
– Les billets de banque franchement petits, collants et peu agréables (je vais les remplacer sous peu par de vrais jetons aux valeurs plus adaptées : 10, 30 et 40).

————————————————————————————————————

PIONEERS

Et voici notre deuxième découverte de la journée : Pioneers, d'Emanuele Ornella, l'auteur de Hermagor, Fantasy Pub ou encore Assyria.
Et voici notre deuxième découverte de la journée : Pioneers, d’Emanuele Ornella, l’auteur de Hermagor, Fantasy Pub ou encore Assyria.
Chacun de nous quatre  va essayer de prospérer au maximum dans la conquête de l'ouest américain, en installant des rails entre des villes et en y plaçant des pions à sa couleur. Sur la gauche, voici ma première diligence, avec à son bord cinq pions verts chacun représentant un corps de métier et qui sera posé sur le plateau en fonction de celui-ci, pour rapporter, comme indiqué 12PV, une fois tous placés. A droite, voilà mon plateau individuel, servant quasi-exclusivement au déroulement du tour : encaissement d'argent (3 de base + 1 ou 2 si on a des banquiers), action (placement d'un rail, de deux rails ou achat d'une diligence) avec la place pour trois octogones maximum, et enfin progression de la diligence commune et placement d'un pion d'une de ses diligences en fonction du métier et éventuellement placement d'un autre joueur contre le paiement de 2 sous. On revient sur tout ça, ne vous inquiétez pas...
Chacun de nous quatre va essayer de prospérer au maximum dans la conquête de l’ouest américain, en installant des rails entre des villes et en y plaçant des pions à sa couleur. Sur la gauche, voici ma première diligence, avec à son bord cinq pions verts chacun représentant un corps de métier et qui sera posé sur le plateau en fonction de celui-ci, pour rapporter, comme indiqué 12PV, une fois tous placés. A droite, voilà mon plateau individuel, servant quasi-exclusivement au déroulement du tour : encaissement d’argent (3 de base + 1 ou 2 si on a des banquiers), action (placement d’un rail, de deux rails ou achat d’une diligence) avec la place pour trois octogones maximum, et enfin progression de la diligence commune et placement d’un pion d’une de ses diligences en fonction du métier et éventuellement placement d’un autre joueur contre le paiement de 2 sous. On revient sur tout ça, ne vous inquiétez pas…
Le plateau collectif, comme on pouvait s'y attendre, représente l'Amérique du Nord avec les villes à relier et les connexions possibles. En bas du plateau, on a un résumé des pouvoirs des pions en fonction de leur métier, une fois retirés des diligences. En-dessous du plateau, figure l'étalage des diligences achetables. Le jeu a l'air simple, malin, et tout sauf simpliste, avec un zeste de course...
Le plateau collectif, comme on pouvait s’y attendre, représente l’Amérique du Nord avec les villes à relier et les connexions possibles. En bas du plateau, on a un résumé des pouvoirs des pions en fonction de leur métier, une fois retirés des diligences. En-dessous du plateau, figure l’étalage des diligences achetables. Le jeu a l’air simple, malin, et tout sauf simpliste, avec un zeste de course…
Après mon premier tour, voici mes éléments : une deuxième diligence a rejoint celle que j'avais reçue au départ, j'ai placé un pion sur le plateau pour récupérer un octogone d'action supplémentaire (violet) sur mon plateau de droite, utilisable dès le tour suivant. Ça va vite et les tours s'enchaînent hyper logiquement. Très bonne première impression...
Après mon premier tour, voici mes éléments : une deuxième diligence a rejoint celle que j’avais reçue au départ, j’ai placé un pion sur le plateau pour récupérer un octogone d’action supplémentaire (violet) sur mon plateau de droite, utilisable dès le tour suivant. Ça va vite et les tours s’enchaînent hyper logiquement. Très bonne première impression…
Petite vue de près de la zone où j'ai placé mon pion vert après avoir déplacé la diligence commune sur cette ville. On peut voir que bleu, c'est-à-dire Antonin, a profité de mon mouvement pour y placer aussi un pion bleu du même métier contre un paiement de 2 sous que j'ai encaissé.
Petite vue de près de la zone où j’ai placé mon pion vert après avoir déplacé la diligence commune sur cette ville. On peut voir que bleu, c’est-à-dire Antonin, a profité de mon mouvement pour y placer aussi un pion bleu du même métier contre un paiement de 2 sous que j’ai encaissé.
Nous jouons cette partie de découvert pour tout le monde, sauf Pierre qui en est à sa quatrième partie je crois, et on passe un vrai bon moment, avec Michel (jaune), Pierre (rouge), Antonin (bleu) et moi-même (vert).
Nous jouons cette partie de découvert pour tout le monde, sauf Pierre qui en est à sa quatrième partie je crois, et on passe un vrai bon moment, avec Michel (jaune), Pierre (rouge), Antonin (bleu) et moi-même (vert).
Après un tour plein par joueur, voici où nous en sommes.
Après un tour plein par joueur, voici où nous en sommes.
Un peu plus tard, après que les rails et les pions se sont multipliés. Le but du jeu est quand même de se créer un grand réseau à sa couleur, en y plaçant un maximum de pions. Par contre, et je ne découvre ça qu'à la fin ou presque, seuls compteront nos propres pions et jamais ceux des adversaires alors que je le croyais ! Du coup, je n'ai pas assez optimisé...
Un peu plus tard, après que les rails et les pions se sont multipliés. Le but du jeu est quand même de se créer un grand réseau à sa couleur, en y plaçant un maximum de pions. Par contre, et je ne découvre ça qu’à la fin ou presque, seuls compteront nos propres pions et jamais ceux des adversaires alors que je le croyais ! Du coup, je n’ai pas assez optimisé…
Juste après la photo ci-dessus, on voit que j'ai pu placer un rail contre un autre (jaune) grâce au métier du pion que j'ai posé avec la diligence. Mon réseau commence à bien me plaire, même si je vais devoir encore relier les deux parties en bas.
Juste après la photo ci-dessus, on voit que j’ai pu placer un rail contre un autre (jaune) grâce au métier du pion que j’ai posé avec la diligence. Mon réseau commence à bien me plaire, même si je vais devoir encore relier les deux parties en bas.
Pierre couine pas mal quand joue Michel, celui-ci s'évertuant à faire revenir la diligence sur le bas du plateau, quitte à me payer une ou deux fois par tour ! Même moi, je lui dis que ce n'est probablement pas la meilleure chose à faire mais Michel s'entête, provoquant la déprime de mon acolyte barbu d'en face... ;-)
Pierre couine pas mal quand joue Michel, celui-ci s’évertuant à faire revenir la diligence sur le bas du plateau, quitte à me payer une ou deux fois par tour ! Même moi, je lui dis que ce n’est probablement pas la meilleure chose à faire mais Michel s’entête, provoquant la déprime de mon acolyte barbu d’en face… 😉
Ça devient de plus en plus facile pour moi d'agir à ma guise, ne manquant jamais d'argent et possédant 3 octogones d'actions...
Ça devient de plus en plus facile pour moi d’agir à ma guise, ne manquant jamais d’argent et possédant 3 octogones d’actions…
Ça sent la fin de partie sous peu, celle-ci survenant quand un joueur n'a plus de rail à poser, ce qui est mon cas... On finit le tour.
Ça sent la fin de partie sous peu, celle-ci survenant quand un joueur n’a plus de rail à poser, ce qui est mon cas… On finit le tour.
Ultimes optimisations...
Ultimes optimisations…
La configuration finale du plateau, avec des scores actuels très très proches (de 27 à 29 PV)...
La configuration finale du plateau, avec des scores actuels très très proches (de 27 à 29 PV)…
Voici le plateau de Michel, une fois la partie achevée, avec aucun banquier et un seul octogone d'action supplémentaire ! Ce que ne montre pas la photo, c'est qu'il a joué trois chercheurs d'or pendant la partie et collecté ainsi 3 pépites (valeurs de 2 à 5 je crois). J'ai totalement négligé cet aspect-là et je me rends compte que, n'ayant pas réussi à faire le trou sur la piste du plateau pas plus qu'avec la valeur estimée de mon réseau, il pourrait bien y avoir une immense surprise finale sur le nom du vainqueur... Pierre en ricane encore... :-(
Voici le plateau de Michel, une fois la partie achevée, avec aucun banquier et un seul octogone d’action supplémentaire ! Ce que ne montre pas la photo, c’est qu’il a joué trois chercheurs d’or pendant la partie et collecté ainsi 3 pépites (valeurs de 2 à 5 je crois). J’ai totalement négligé cet aspect-là et je me rends compte que, n’ayant pas réussi à faire le trou sur la piste du plateau pas plus qu’avec la valeur estimée de mon réseau, il pourrait bien y avoir une immense surprise finale sur le nom du vainqueur… Pierre en ricane encore… 🙁
Les éléments de Pierre, en fin de partie, avec deux banquiers et un octogone d'action supplémentaire. L'essentiel n'est pas là : il n'a pas réussi à faire un réseau suffisamment puissant et n'a pris aucun chercheur d'or...
Les éléments de Pierre, en fin de partie, avec deux banquiers et un octogone d’action supplémentaire. L’essentiel n’est pas là : il n’a pas réussi à faire un réseau suffisamment puissant et n’a pris aucun chercheur d’or…
Les éléments d'Antonin, lequel joua avec beaucoup de brio, ce qui est super agréable de voir que nos petits adhérents ludophiles ont ainsi bien grandi et peuvent, à présent, jouer à de vrais jeux avec les adultes. A la prochaine !
Les éléments d’Antonin, lequel joua avec beaucoup de brio, ce qui est super agréable de voir que nos petits adhérents ludophiles ont ainsi bien grandi et peuvent, à présent, jouer à de vrais jeux avec les adultes. A la prochaine !
Mes éléments au final, avec un banquier et deux octogones supplémentaires, mais vous avez bien compris que mes 0 pépite et mon réseau pas assez lucratif me pénaliseront face à Michel...
Mes éléments au final, avec un banquier et deux octogones supplémentaires, mais vous avez bien compris que mes 0 pépite et mon réseau pas assez lucratif me pénaliseront face à Michel…

Durée de la partie : 1 heure 25 minutes – Note de cette partie : 16 / 20

Scores de la partie :

Piste Cases vides Pépites Réseau Total
Michel (jaune) 27 0 11 18 56
Pierre (rouge) 29 1 0 14 44
Antonin (bleu) 29 3 0 6 38
Ludo le gars (vert) 28 0 0 20 48

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– L’évidence de la règle, générant des tours très rapides,
– L’interaction qu’on trouve à trois niveaux : diligence commune, paiement si on passe par les voies des autres, ajout d’un pion quand un autre joue,
– Les différents métiers des personnages,
– Les différents axes stratégiques qui ont l’air de se valoir, même si on ne peut pas négliger les chercheurs d’or…
– La durée courte de la partie, donnant clairement envie d’y revenir (mais il est bien tard ce soir).

On a moins aimé
– Le look austère et figé du plateau,
– Les écarts difficiles à creuser sur la piste de score visiblement,
– Un certain classicisme qui ne transcende pas les foules…

————————————————————————————————————

4 commentaires à propos de “[29/12/2017] Burgle Bros, Mini Rails, Schüttel’s, Pioneers”

  1. Merci Ludo pour ces nouveaux comptes rendus. Burgle Bros m’attire toujours autant dans le principe, mais il m’intimide tout autant par sa durée qui me fait douter de pouvoir jamais réellement le sortir à la table de jeu. Pour Mini Rails, il y a quelque chose qui me fait penser à un projet de proto que j’avais commencé à développer il y a quelques années. Ca donne envie de l’essayer, du coup 🙂 Et puis il y a Pioneers auquel je jouerais bien aussi. Bref, ça donne de bonnes idées. A suivre!

  2. Burgle Bros c’est du tout bon.
    Mini Rails, je n’ai pas été assez réactif à ESSEN pour m’en ramener une boîte mais à la lecture des règles ça sentait bon.
    Schuttel’s est passé à côté de mon radar… je vais le surveiller.
    Pour Pionneers, le look austère du plateau et du matériel m’a fait passer mon chemin et pourtant j’aime beaucoup l’auteur.

  3. Rétroliens : Pioneers - À la conquête de l'Amérique - Queen Games : Queen Games

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


+ 2 = dix