[30/04/2020] Charterstone – Partie n°12

Mesdames et Messieurs lectrices et lecteurs de mon site, voici venu le temps de Charterstone – Partie n°12, la toute dernière que nous vivrons dans ce jeu à campagne passionnant ! Je tiens vraiment à remercier Grissom 87 pour me l’avoir conseillé avec Leila, on s’est régalé bien plus qu’on a galéré, même si les cinq premières ont été assez difficiles à maîtriser (règles et composants additionnels surtout)…
Au final, avec cette douzième partie relatée, j’ai comme l’impression d’avoir écrit un livre !!! 😉 Je ne sais pas qui aura eu le courage de tout lire, tout vivre par procuration, mais nous, en tout cas, on s’amusera certainement et on appréciera de relire cette saga dans quelques temps…

Au cas où, encore une mise en garde : SPOIL à tous les étages !

CHARTERSTONE – PARTIE N°12

Fille et père en route pour notre toute dernière partie de ce jeu à campagne qui nous laissera de sacrés souvenirs…
La consigne du jour, reçue après avoir attaqué et vaincu le roi éternel en toute fin de la partie précédente, la 11ème… Nous ne pouvons nous servir que de nos propres îles volantes, pas de celles des autres (mais on ne peut pas dire que c’était clair, hein)…
Heureusement que la précieuse FAQ du site de Stegmaier Games le précisait…
En début de partie, Aû, Leila et Tomate démarrent avec 3 PV (ligne de gloire correspondante remplie), tandis que je n’en ai qu’un seul, heureusement obtenu grâce à mon assistant qui récompense les cylindres placés sur la piste de réputation. A noter que nos deux automates ont 4 de force pour cette ultime partie…
Et c’est parti !!! Qui va remporter cette campagne de 12 parties ? Nous le saurons d’ici peu…
Nos choix du premier tour, initié par Leila (comme souvent, hein…) : elle se rend directement sur le tableau des quotas, histoire de scorer et de dépenser un cylindre d’influence (ceux qui en auront le moins à la fin obtiendront une gloire supplémentaire) ; quant à moi j’ai été dans son quartier pour aller récupérer du métal (vous comprendrez pourquoi)…
Après avoir récupéré pas moins de 3 unités de métal, je vais dans mon bureau d’architecte pour placer un cylindre d’influence qui me rapportera quatre fois 2 PV, donc 8 PV en tout, ce qui n’est pas trop mal… Enfin pour moi ! 😉
Devant moi, j’ai accumulé pas mal de cartes de bâtiments, en misant sur la construction d’au moins deux d’entre eux, si possible de valeur 20 PV chacun. Double avantage : revenir au score de la campagne sur Leila (que je vois clairement devant) et l’empêcher d’en avoir et de les construire.
Pour le moment, Leila caracole en tête, avec les deux automates aux trousses, alors que je suis très en retard, comme à mon habitude sur ce jeu !
Leila expérimente une stratégie nouvelle que je n’avais pas vu arriver, quel talent ! En plaçant des cylindres à tour de bras sur le tableau de quotas, elle dépense ses dernières ressources / pièces / cartes / complices, tout en réduisant significativement son nombre de cylindres et en marquant plein de PV !!! Elle me bluffe encore ma gamine…
Après avoir construit la Chocolaterie sur mon île volante vierge (20 PV en fin de campagne), je m’apprête à en construire un second sur un bâtiment mythique de mon quartier, puisque présent depuis la toute première partie : le Marché du Bois…
Et voilà comment apparaît la Chancellerie à sa place… Le gain de PV est donc de 17, puisque le Marché au Bois en valait 3 lui-même…
Petite observation conseillée aussi de la piste de réputation, plutôt à mon avantage, mais c’est quand même très serré…
Les marqueurs de score se rapprochent les uns des autres…
Et Leila continue son incroyable petit bonhomme de chemin sur le tableau des quotas en défaussant, cette fois, ses deux derniers complices présents devant elle ! Il ne lui reste plus qu’un chat positionné dans son quartier…
Et c’est Leila qui avance définitivement le marqueur de progrès sur sa dernière case (elle n’a plus de cylindre d’influence) : elle jouera son tout-dernier tour sur ce jeu… Instant émotion quand même !
Tomate joue le sien, moi aussi, puis Aû et, ça y est, cette fois c’en est terminé ! On va scorer nos personnages rapportant des PV (ceux qu’on nous a proposés en fin de partie n°11) et empocher les PV liés à la réputation et on va gratter et lire la dernière carte de consigne…
Petite vue du tableau des objectifs, sur lequel j’en ai validé deux et Leila un.
Le tableau des quotas est tout bonnement hallucinant !!!
La piste de réputation m’est favorable, Leila n’est que 3ème…
Pour le point de gloire bonus, nous l’obtenons tous sauf Tomate à qui il restait encore 4 cylindres, une fois défaussés 6 par automate…
Les PV de nos personnages sont marqués par Leila et moi, elle parce qu’elle n’a plus aucune carte de développement, moi parce que je n’ai plus un sou. Les automates chutent les leurs, Leila s’étant occupée de Aû (qui devait avoir plus de cylindres sur le tableau des quotas que chaque humain) et moi de Tomate (qui devait avoir plus de cubes de dangers que chaque humain). Bien joué !
Et, au final, voici à quoi ressemblent nos positions, avant la réputation, avec une Leila qui, forcément, jubile…
Allez, gratte-nous la dernière carte ma fille…
Dernière carte à lire… Nous sommes un peu déçus de ne pas trouver d’envolée lyrique et surprenante, au vu de ce qu’on a vécu souvent dans les derniers instants des parties antérieures…
Le moment tant attendu a débuté : on calcule notre score de campagne…
En attendant de vous révéler nos scores, je vous présente l’ensemble des bâtiments construits par Leila sur l’ensemble de la campagne (moins ceux qui ont été recouverts évidemment)…
Et les miens, avec notamment trois bâtiments de valeur 20 PV, un de 15 PV et un de 10 PV !!!
Et voici, voilà, les cartes de scores de Leila (alias Schtroumpf) à gauche et de Tomate à droite. L’avance de Leila est très claire…
Et voici celle de Aû à gauche et la mienne à droite (alias Green Ô Bois). Comme vous le voyez, j’ai terminé devant l’automate jaune.
Oui, je sais, c’est une maigre consolation parce que…
Leila est la nouvelle reine de « Notre Île » !
Pour terminer, sachez qu’on pourrait continuer à jouer au jeu, à condition de respecter les règles ci-dessus. On n’en pas très envie, refusant de coller les nouvelles règles sur les anciennes (celle de notre histoire…) et de même pour les bâtiments de parties ultérieures…
Sa Majesté la Reine !
Avec une couronne qu’elle a fabriquée elle-même avec tous les personnages de son aventure, complices y compris…
Vive la Reine !

Durée de la partie : 2 heures 30 minutes – Note de cette partie : 18 / 20

Scores de la partie :

Piste Personnages Réputation Total
Automate Aû (jaune) 47 0 7 54
Leila (bleu) 53 10 4 67
Automate Tomate (rouge) 49 0 0 49
Ludo le gars (vert) 43 3 10 59

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Avoir réussi à terminer cette saga mémorable : ah, ces jeux narratifs à épisodes…
– Les nombreuses surprises rencontrées tout au long de la campagne, même s’il y en a eu beaucoup moins sur cette 12ème partie,
– Le couronnement de Leila, amplement mérité, avec 5 victoires en 12 parties, largement devant Tomate et moi, avec 3 victoires chacun et Aû avec 1 victoire..
.

On a moins aimé
– Le manque de surprises et d’envolées textuelles lors des derniers instants de cette campagne,
– L’impression que l’histoire ne change pas tant que ça selon ce qu’on a fait : on a regardé par exemple ce qui serait advenu si on n’avait pas attaqué le roi en fin de partie 11 et on a été déçus (on a donc décidé de ne pas regarder le résultats des autres situations vécues)…

————————————————————————————————————

2 commentaires à propos de “[30/04/2020] Charterstone – Partie n°12”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


− 3 = un