[30/10/2019] Tulum, Queenz

Ce soir, c’est soirée spéciale pour Leila ! Elle qui a toujours un mal de chien à faire des choix, qui dit toujours des « Chepas », « Chepas !!! », et bien je lui ai concocté une sorte de défi : choisir, parmi deux jeux non encore joués, celui qu’elle préférera et qu’elle pourra garder pour elle ! L’autre, je me réserve le droit d’en faire ce que je veux…
Hyper dur pour elle ce challenge… Et, du coup, les deux parties jouées ce soir sont empreintes d’une sorte d’aura particulière et d’autant plus savoureuse !

Voici donc les deux jeux candidats en lice : Tulum, d’abord, de chez Djeco, puis Queenz, ensuite, de chez Mandoo Games.
Que la fête commence…

TULUM

Tulum est un jeu de type Stop ou Encore, avec un superbe matériel made in Djeco…
Chacun dispose d’un temple maya qu’il va tenter de remplir avant ses petits camarades pour l’emporter.
Leila soupire, mais ça c’est juste histoire de faire comprendre qu’elle n’apprécie pas de ne pas pouvoir poser la moindre brique, n’ayant obtenu aucune face bleu foncé avec ses dés…
De mon côté, je n’ai pas ce problème ! 😉 Comme dans tout bon jeu de Stop ou Encore, quand on obtient des dés « valables », ici qui permettent de poser au moins une brique, on a le droit de relancer les autres dés, au risque de perdre ceux acquis dans ce même tour…
Les dés volent ! 😉
Voici un exemple de jolie réussite, en ce qui me concerne, avant que je décide, ou non, de relancer les deux dés restants, avec obligation de réussir au moins un dé avec face turquoise.
Bon, finalement, je n’ai pas relancé les dés, et voici à quoi ressemble donc ma pyramide à cet instant…
Le jeu est très plaisant, bien qu’un tantinet hasardeux, n’est-ce pas Leila ?
La partie est très agréable et je pensais me diriger vers une victoire assez tranquille, jusqu’à ce que Julie se mette à réussir ses jets de dés la bougresse ! 🙂
Voici à quoi ressemble la pyramide de Leila en fin de partie.
Celle de Julie la sprinteuse.
Et la mienne, dans le style tortue sur la fin… 🙁

Durée de la partie : 15 minutes – Note de cette partie : 14 / 20

Scores de la partie :

Bilan
Leila Défaite à -5
Julie Victoire
Ludo le gars Défaite à -3

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– L’exceptionnelle qualité du matériel, franchement,
– La simplicité très agréable de la règle, un jeu qui tape pile dans la cible des enfants d’environ 6 – 7 ans avec leurs parents

On a moins aimé
– Le hasard, assez frustrant, et pas assez lissable pour un vrai Stop ou Encore,
– La question qu’on s’est posée : peut-on, à un moment, refuser un dé (facette stratégique) ?
– Le choix des couleurs car certaines sont très proches (daltoniens ?).

————————————————————————————————————
QUEENZ

Et voici Queenz, sorti à son tour, dans ce challenge improbable de cette soirée ludique…
Ce jeu de Bruno Cathala, délicieusement abstrait (enfin pour moi, j’aime ça), représente un parterre de fleurs de 5 couleurs différentes, avec de 0 à 3 abeilles, autour duquel va tourner un jardinier désignant, à la manière d’un Aqua Romana ou d’un Pueblo, une rangée où on pourra intervenir. En l’occurrence, prendre soit trois tuiles de trois couleurs différentes sans abeille, soit deux tuiles de couleurs identiques sans abeille, soit une seule tuile librement choisie. Ensuite, on y reviendra, on stockera ses fleurs pour créer le plus beau des jardins…
Oui, en effet, on a la possibilité de choisir une des 5 tuiles de parterres de fleurs pour l’ajouter au sien, à condition, on pouvait s’en douter, de le remplir, à sa guise, de fleurs préalablement stockées. A noter qu’on peut aussi y mettre des ruches, mais on y reviendra aussi (et ce serait de bon goût d’y placer des abeilles pas loin)…
Cette partie à trois joueurs a débuté, Leila est en train de prendre son tour alors que j’ai terminé le mien.
Lorsque le jardinier aura tourné le coin avec la flèche rose du plateau, on remplira les cases de fleurs vides.
Voilà qui est fait et Leila se projette sur l’avenir…
Petite vue de mon stock de fleurs et de mes trois ruches non encore placées, ainsi que de mes pots de miel aux mêmes couleurs que les fleurs : le premier joueur ayant placé au moins deux fleurs de chaque couleur remportera un joli bonus…
Je décide de commencer mon jardin, avec la pose de cette tuile de parterre et les fleurs retenues dessus. Vous constaterez que j’ai décalé, du coup, deux de mes pots de miel (le bleu et le rose) sur la piste ad hoc de mon petit plateau.
Si on le souhaite, on peut placer une ruche sur une case qu’on ne complète pas avec une fleur. Mais, du coup, il faut essayer de placer un maximum d’abeilles autour pour qu’elle devienne rentable. Ci-dessus, donc, je suis, pour le moment, à 4 PV pour mes deux fois 2 abeilles autour…
Le jeu est vraiment très intéressant, avec de jolis moments de réflexion, et je sens que Leila mord à fond dedans…
Plus que mon pot de miel blanc pour obtenir le bonus principal !
Aïe !!! Oh la vilaine fille ! Elle double son gentil papa sur cette cours et s’octroie, brillamment, le dit-bonus…
Et Julie fait de même dans la foulée… 🙁
Sincèrement, je ‘n’avais pas vu arriver ce jeu à Essen (il y en a tellement, il faut bien le dire), que je suis plutôt très content de le découvrir ce soir…
Position finale du plateau central… Finale ? Oui, parce que l’un de nous a construit son 5ème parterres de fleurs, suivi dans la foulée par les deux autres !
Le jardin de Leila en fin de partie.
Celui de Julie, avec seulement deux ruches, malheureusement pour elle, si tant est que ce soit vital pour l’emporter…
Et le mien, avec 3 ruches rapprochées, pour mieux en combiner les effets, mais en acceptant, ceci dit, de perdre quelques connexions peut-être lucratives…

Durée de cette partie : 45 minutes – Note de cette partie : 15 / 20

Scores de cette partie :

Piste Ruches Miel Total
Leila (saumon) 30 5+7+6 10 58
Julie (violet) 39 4+6 6 55
Ludo le gars (marron) 39 6+8+4 5 62

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le plaisir sur le jeu qui augmente au fur et à mesure de l’avancée de la partie,
– Les petites finesses qu’on voit arriver petit à petit,
– L’envie d’y revenir qui s’installe de plus en plus,
– Le côté abstrait du jeu que j’affectionne particulièrement.
..

On a moins aimé
– La difficulté, au départ, pour « rentrer » vraiment dans le jeu,
– Le choix de Leila : c’est celui qu’elle a choisi de garder (bouhhhhhhhhhh…) 😉

————————————————————————————————————

4 commentaires à propos de “[30/10/2019] Tulum, Queenz”

  1. Moi je dirai qu’elle a très bon goût ^^
    Elle n’allait pas laisser passer un jeu de Bruno (mais pas que) avait un matériel et des règles simples mais efficaces comme ce Queenz !!!

    Bon choix Leïla.

  2. J’aurais choisi Queenz, comme Leila.
    Il arrive bientôt chez moi, je vais donc pouvoir l’essayer, mais il me semble que je vais beaucoup l’aimer (simplicité des règles mais réflexion bien présente).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


sept + = 9